Magazine Amérique du nord

Comment maintenir le français dans la vie quotidienne des enfants expats ?

Publié le 16 août 2011 par Veroniquemp
Comment maintenir le français dans la vie quotidienne des enfants expats ?Il n’est pas toujours facile de maintenir la pratique de notre belle langue française au quotidien quand on est une famille expatriée. Il s’agit en réalité d’un réel défi quand en plus votre progéniture est scolarisée dans le système locale et non pas dans une école française de l’étranger. Voici donc, quelques petites astuces et autres pistes que j’ai personnellement mises en place avec mes filles lors de notre expatriation aux Etats-Unis. 
  • Règle d’or numéro 1 : Ne parler que le français à la maison.
Soyez ferme et mettez en place des systèmes de sanctions/récompenses afin que tout le monde suive cette règle. Par exemple dans notre famille, il est interdit de parler Franglish. Chaque fois que l’un d’entre nous (parents inclus) utilise un mot anglais dans une phrase française, la personne concernée doit donner 25 centimes de dollars et la mettre dans un pot commun. A la fin du mois, nous utilisons l’argent pour manger une glace chez Bobtail ou un cupcake chez Molly’s. C’est parfois difficile pour le porte-monnaie des enfants, mais au final ca marche ! Cet été, nous avons teste une autre technique : un mot en anglais équivalait à cinq pompes à faire sur le champ. Un bon moyen aussi pour garder la forme physique … des parents !!!
  • Règle d’or numéro 2 : Faire lire ses enfants en français. 
C’est parfois l’une des tâches les plus difficiles des parents expatriés surtout si les enfants vont dans une école locale. De plus, il n’est parfois pas facile de trouver, d’acheter ou d’emprunter localement des livres en français. Néanmoins, des sites comme celui d’Amazon permettent d’y remédier. Il y a aussi bien sur les bibliothèques des Alliances françaises.Si aucune de ces solutions n’est accessible, l’abonnement de chacun de vos enfants à des magazines mensuels en France est un bon compromis. Ils les recevront directement à la maison et pourront les partager entre eux, les plus grands de la fratrie pouvant même les lire aux plus petits. Les enfants adorent en général cette solution : ils guettent avec impatience la boîte aux lettres et dévorent leurs magazines dès leur arrivée. Les deux grandes maisons d’éditions de magazines pour enfants sont Milan Presse et Bayard Jeunesse. Les éditions Play Bac proposent des abonnements à trois quotidiens (Le Petit Quotidien dès six ans ; Mon quotidien dès 10 ans ; L’Actu dès 14 ans) à lire en version .pdf, donc directement depuis son ordinateur ! Enfin, Unipresse, le spécialiste de l’envoi de journaux à l’étranger, propose des abonnements aux grands classiques de la presse magazine jeunesse.Une autre solution est de démarrer un club de lecture pour enfants francophones. Ainsi, des livres de différents styles peuvent circuler au sein des familles. Surtout, les enfants d’un même groupe d’âge ont la possibilité d’en discuter entre eux et de se conseiller dans les choix de lecture. Cela peut aussi être un bon moyen pour attirer des enfants, préados ou ados réticents à la lecture en faisant des réunions du club un événement festif et convivial.
Comment maintenir le français dans la vie quotidienne des enfants expats ?
  • Règle d’or numéro 3 : Les faire écrire en français. 
Encore une fois, il est plus difficile de faire écrire en français ses enfants s’ils vont dans une école locale et non pas dans une école française de l’étranger. Dans ces conditions, vous serez l’unique moteur pour les faire écrire dans leur langue maternelle. Si l’envoi de lettres, cartes et même e-mails ne fonctionnent plus, pourquoi ne pas démarrer une lettre mensuelle familiale ou un blog afin de garder le contact avec la famille et les amis restés en France ? Evidement, soyez prudents et mettez en place des règles de sécurité afin d’éviter tout dérapage surtout si vous souhaitez commencer un blog. Cela peut devenir un vrai projet familial vous permettant même de passer plus de temps avec vos enfants. 
  • Règle d’or numéro 4 : L’immersion inversée. 
Faire rentrer en France ses enfants au moins une fois par an pour au moins un mois est encore la solution la plus efficace pour qu’ils gardent un bon niveau dans leur langue maternelle et une connaissance approfondie de leur culture. Les grands-parents vont adorer !!! Succès garanti en termes de richesse du vocabulaire familier ! Mais c’est aussi cela, la langue de Molière …
Et vous, comment réussissez-vous a maintenir la langue française au quotidien avec votre petite famille lors de votre séjour à l’étranger ?Partageons nos expériences pour mieux vivre notre expatriation.Crédit photo : Free Digital Photo

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Veroniquemp 1045 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte