Magazine Finances

Grameen Veolia Water et l'accès à l'eau au Bangladesh

Publié le 22 août 2011 par Microfinance
Le 27 avril dernier, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) organisait une conférence sur le social business (économie solidaire). Ce fut l'occasion pour Muhammad Yunus, fondateur de la Grameen Bank, et Antoine Frérot, PDG de Veolia Environnement, de présenter un bilan de leur action commune pour l'accès à l'eau au Bangladesh. En 2008, la multinationale de l'eau et la banque de microfinance se sont unies pour fonder Grameen Veolia Water. Une vidéo de la conférence du CESE est maintenant en ligne.

Grameen Veolia Water et l'accès à l'eau au BangladeshAu centre : Muhammad Yunus entouré d'Antoine Frérot (PDG de Veolia
Environnement) et de Maria Nowak (fondatrice de l'ADIE).

De l'eau 100 fois moins chères que l'eau en bouteille

Grameen Veolia Water a permis la construction d'unen usine de production et de traitement d’eau, située à une centaine de kilomètres de Dacca, la capitale du Bangladesh. Chaque foyer peut acheter jusqu'à 30 litres d'eau potable par jour à un prix modique : de 0,2 à 0,5 centime d'euros par litre, selon la distance de la borne à l'usine. Soit 100 fois moins que l’eau en bouteille vendue localement…

Cette alliance entre une multinationale et une banque de microfinance est l'illustration de l'évolution du social business selon Muhammad Yunus. Comme il l'expliquait lors de la conférence du CESE : "le crédo, c’est "pas de pertes, pas de dividendes". Il faut donc sortir, mentalement, des cadres habituels du business".



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Microfinance 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines