Magazine Santé

Le CHOCOLAT, bénéfique pour le coeur, c’est scientifiquement prouvé – BMJ et European Society of Cardiology congress

Publié le 29 août 2011 par Santelog @santelog

Le CHOCOLAT, bénéfique pour le coeur, c’est scientifiquement prouvé – BMJ et European Society of Cardiology congressCette méta-analyse, publiée au 29 août dans le British Medical Journal, confirme sur plus de 100.000 participants, les conclusions de nombreuses études: Une consommation régulière de chocolat peut être associée à une réduction d'un tiers du risque de maladie cardiaque. Cette confirmation d'un des effets bénéfiques du chocolat a été également présentée le même jour, lors du congrès de l'European Society of Cardiology de Paris.


Cette nouvelle confirmation est néanmoins assortie d'un bémol des auteurs, des études supplémentaires seront en effet nécessaires pour tester si le chocolat provoque effectivement cette réduction ou si d'autres facteurs, non pris en compte, interviennent dans ce résultat.


Le contexte est une inflation de la prévalence des maladies cardiaques avec, selon l'OMS, d'ici 2030, près de 24 millions de décès liés à ces maladies évitables. Encore une fois, le mode de vie et l'alimentation sont des facteurs clés dans la prévention des maladies cardiovasculaires, rappellent les auteurs.


Un certain nombre d'études récentes a déjà montré que manger du chocolat a une influence positive sur la santé en raison de ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Cela comprend la réduction de la tension et l'amélioration de la sensibilité à l'insuline. Toutefois, des données précises sur la quantité de chocolat à consommer pour parvenir à ce bénéfice cardiovasculaire n'étaient pas connues. Le Dr Oscar Franco et ses collègues de l'Université de Cambridge ont donc réalisé cette méta-analyse des données existantes pour évaluer plus précisément les effets du chocolat sur les événements cardiovasculaires comme les crises cardiaques et l'AVC.


Les chercheurs ont analysé les résultats de 7 études, portant sur 114.009 participants avec et sans maladie cardiaque pré-existante. Pour chaque étude, ils ont comparé le groupe avec la plus forte consommation de chocolat avec le groupe ayant la plus faible consommation. Dans cette méta-analyse, les études prises en compte ont classé les niveaux de consommation, soit par la fréquence de consommation, soit par une quantité moyenne consommée chaque jour, une quantité élevée représentant 7,5g par jour. Mais ces différences de conception ont été prises en compte pour minimiser les biais. 5 études confirment le lien bénéfique entre des niveaux élevés de consommation de chocolat et le risque d'événements cardiovasculaires.


Les niveaux les plus élevés de consommation de chocolat sont associés à une réduction de 37% dans les maladies cardiovasculaires (RR: 0,63 IC: 95% de 0,44 à 0,90) et une réduction de 29% des AVC, par rapport aux niveaux les plus bas (RR: 0.71IC: 95% de 0.52 to 0.98). Aucune réduction significative n'a été identifiée en relation avec l'insuffisance cardiaque.


Des résultats qui doivent être interprétés avec prudence, en particulier parce que le chocolat est très calorique (environ 500 calories pour 100 grammes) et qu'en manger trop pourrait conduire à un gain de poids, à un risque de diabète et …de maladies cardiaques.


Source: bmj.com, BMJ 2011; 343:d4488Chocolate consumption and cardiometabolic disorders: systematic review and meta-analysis(Visuels BMJ)


Le CHOCOLAT, bénéfique pour le coeur, c’est scientifiquement prouvé – BMJ et European Society of Cardiology congress
Autres actus sur le “Chocolat”, accéder à l'Espace cardio


Lire aussi: CHOCOLAT : Bon pour la forme, le cœur et le cerveau -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine