Magazine

Laissez moi cuisiner, laissez moi !

Publié le 29 août 2011 par Blondiethunder

Oui, massacrer du Dalida est aussi une de mes passions :)

Alors pourquoi je chante ça depuis une semaine ? Et bien parce que ça fait pile une semaine qu’on s’est attaqué à monter et finir notre cuisine avec Noobypapa. Résumé des épisodes précédents :

Berk !

Avant ça donnait ça.

Les travaux vu par une blonde :

  1. On enlève tout, on envoie tout à la décharge.
  2. Noobymamapapa casse des murs et des bars en veux-tu en voilà.
  3. On enlève la faïence moche aux murs.
  4. On appelle le plaquiste pour réparer nos conneries.
  5. L’électricien et le plombier remettent les trucs un peu plus aux normes.
  6. On passe 4 couches de sous-couche blanche ultra couvrante pour recouvrir cet orange-marron dégueu.
  7. On peint avec un joli blanc mentholé pour faire la surprise à son chéri.
  8. On ravale sa haine quand chéri dit « j’aime pas ».
  9. On repeint avec un plus classique « blanc cassé ».
Laissez moi cuisiner, laissez moi !

Pendant

Ensuite, Noobypapapapa et Nobypapamama sont venus nous aider à monter les meubles. C’était samedi dernier et c’était vraiment très sympa. Tout s’est déroulé sans encombre, rien n’a été oublié, tout était quasiment fini : merci la famille Nooby.

Laissez moi cuisiner, laissez moi !

La Noobyfamily en mode "Chantier"

Laissez moi cuisiner, laissez moi !

WIP de la cuisine

Quelques allers-retours chez LM et Ik.. et hop, les meubles étaient montés, le plan de travail installé, l’électroménager fonctionnel mais …. on ne pouvait pas se servir de cette merveilleuse cuisine car il manquait l’essentiel (non pas l’eau, ça Noobypapa l’a vite réparé) : LA CRÉDENCE MURALE.

Laissez moi cuisiner, laissez moi !

Noobypapa faisant du carrelage mural

Une fois la crédence posée, le plan de travail huilé (avec 24h de séchage s’il vous plait), c’était parti ! On s’est donc défoulé à grand coup de tajine poulet-citron confis (merci les amis) et tarte aux bananes caramélisées dans cette cuisine au combien étincelante :

Laissez moi cuisiner, laissez moi !

Cuisine (presque) finie

Mais le repos du guerrier n’est que de courte durée puisqu’il faudra très bientôt peindre et réaménager le salon qui pour l’instant, ressemble à peu près à ça :

Laissez moi cuisiner, laissez moi !

Salon v1.1


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blondiethunder 120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte