Magazine Séries

Breaking Bad. Saison 4. Episode 7. Problem Dog.

Publié le 29 août 2011 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2011-08-29-16h20m10s196.png

Breaking Bad // Saison 4. Episode 7. Problem Dog.


Après six épisodes de battement où beaucoup de gens se sont mis à critiquer la lenteur de la saison, voilà l'épisode qui devrait très certainement les réconcilier avec l'esprit des saisons précédents et surtout des deux premières. On est moins dans la réalisation léchée (bien que certaines scènes l'impose à elles même), et plus dans les intrigues qui avancent et pas qu'un peu. Notamment autour de Jesse qui sous la houlette de Walt va vouloir tuer Gus à la première occasion qu'il a. Tout le plan, assez complexe mais machiavélique de Walt pour tuer son ennemi juré est assez bien foutu. Sauf que on le sens, Gus est coincé, aussi bien avec le Cartel qui est prêt à lui mettre des bâtons dans les roues (on l'a bien vu avec les attaques des camions dans les épisodes précédents) et Jesse / Walt qui ne veulent pas l'aider, sans parler du fait que Hank est sur la piste de cette personne. Ca fait beaucoup vous ne trouvez pas ? Il ne passera pas la saison, c'est certain.

vlcsnap-2011-08-29-16h22m41s171.png
Hank met la main sur Gus
C'est justement le point le plus intéressant de cet épisode, le retour et en grande pompe de Hank dans le monde des enquêtes. Ce personnage me manquait réellement et maintenant qu'il peut enfin retrouver ses habitudes, moi je suis plus heureux que jamais. La dernière saison de l'épisode qui recolle tous les morceaux du puzzle m'a vraiment charmé. En tout cas, j'ai trouvé que c'était bien écrit, et que les dialogues étaient percutant comme il faut. Je me serais jamais douté qu'il aille aussi vite à soupçonner Gus mais pourquoi pas. Après tout c'est réellement un vrai truc de malade. Ce qui m'a quand même gêner et que l'épisode tente de cacher au maximum c'est la guérison de Hank qui va beaucoup plus vite maintenant. Il était en déambulateur en début d'épisode, et il ne se sert plus que d'une cane en fin d'épisode. C'est assez impressionnant et un peu illogisme dans l'art mais pourquoi pas. C'est pas pour dire, mais sa convalescence, on l'a un peu trop tiré niveau scénario et du coup, bah on s'ennuyait avec le personnage.
Walt et son plan pour mettre Gus à terre / Walt et Skylar
Walt est sur deux fronts dans l'épisode. Le premier c'est de préparer avec Jesse un moyen de tuer Gus. Et j'adore comment Bryan Cranston joue cette sorte de compétition. C'est un peu comme si Walt n'aimait pas avoir un patron. Bon certes il a voulu le tuer, il l'a menacé, mais quand même c'est assez impressionnant. Et puis Gus a tué quelqu'un de sang froid sans se soucier. Peut être que la série aurait pu être plus maligne avec l'intrigue mais bien au contraire, j'aime qu'on joue de ce personnage qui permet petit à petit les pédales et c'est le cas de le dire quand il va s'amuser avec la voiture qu'il voulait offrir à son fils mais qu'il va devoir rapporter enfin, qu'il va exploser au beau milieu d'un parking universitaire. J'adore. C'est vraiment pas si mal que ça. Par ailleurs, Skylar s'occupe donc du car-wash sauf que voilà, l'argent que gagne Walt est impossible à blanchir car il en gagne trop et le car-wash pas suffisamment. Comment faire, telle est la question. Tout du moins, il y aura sûrement des répercussions par la suite, et j'aime bien cette idée.
vlcsnap-2011-08-29-15h29m57s19.png
Jesse et sa folie intérieure
On sent que le personnage, à défaut d'aller mieux va comprendre maintenant que Gus s'est moqué de lui, mais que Mike semble peut être l'homme qui veut bien prendre soin de lui ? Sa crise aux Drogués Anonymes était fabuleuse, en tout cas, je me demande parfois ce qui prend les scénaristes mais le retour de ce lieu était à mon avis plus important qu'on ne le croit. Il règle ses problèmes, sûrement un par un. Je le vois prendre sa vie en main et changer. Jesse c'est un peu le dindon de la farce quand même, il ne sait jamais ce qu'il fait, il est toujours commandé par Walter. Et ce depuis la saison un il lui dit ce qu'il faut faire. Ce que j'adorerais c'est que l'on remonte au moment même où la maison de sa tante devenait un labo de crystal ou encore qu'un homme était dissout dans la baignoire. Ainsi, ce personnage est bien développé et dans cet épisode sa folie augmente pas à pas.
Ainsi, Breaking livre ici un excellent épisode qui permettra aux fans de la première heure qui se sont sentis délaissés durant la saison quatre, de renouer avec le charme des débuts. On a un peu moins l'impression que le réalisateur veut nous montrer ce qu'il sait faire avec sa caméra (bien que certains moments sont encore un peu trop lissés comme AMC le veut). A trop vouloir être parfaite pour certains elle s'est brûlée les ailes, mais pas pour moi. A mon avis le début de la saison était plutôt bon, et l'intrigue la plus décevante est enfin finie (Hank au lit). Donc voilà que nous sommes de retour dans le schéma classique de la série.
Note : 9/10. En bref, un épisode qui reprend les bonnes vieilles habitudes de la série avec peut être plus de facilité que les épisodes précédents. Une plongée fabuleuse qui livre ici le meilleur épisode de la saison jusqu'ici.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines