Magazine Voyages

Une petite sardine au pays des condors…au coeur de l’Argentine !

Publié le 29 août 2011 par Zoover @Zoover_France

La province argentine de Mendoza est une région de production de vin célèbre dans le monde. La région abrite de fabuleux massifs (dont l’Aconcagua, le plus haut sommet au monde après l’Himalaya) faisant pleinement partit de la Cordillère des Andes, la plus grande chaine de montagnes au monde. Complétée par de nombreuses rivières sauvages et paysages volcaniques, la région du Mendoza est l’un des lieux les plus surprenant et captivant de l’Amérique du Sud. C’est en 2008 que Sandrine a décidé de poser ses valises dans cette province, plus précisant dans la petite ville de San Rafael, aux pieds des montagnes pour tenter l’expérience de l’expatriation :

Sandrine Mendoza
Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Sandrine, j’ai 31 ans et vis en Argentine depuis bientôt 3 ans. Technicienne en mécanique de formation, l’expatriation m’a fait explorer d’autres domaines professionnels tels que l’enseignement du français ou la traduction.


Pour quelle(s) raisons avez-vous choisi de vous installer en Argentine ?

J’ai rencontré celui qui est devenu mon mari alors que nous vivions tous deux en Europe, moi en France et lui en Suisse. Ayant vécu en Argentine jusqu’à ses 11 ans, il a toujours voulu « revenir au pays ». Nous avons pensé à un projet viable et l’idée du parc-aventure est arrivée un peu par hasard, au gré d’une visite de sa famille. La ville a été choisie en fonction de ses origines, c’est là que vivent encore 2 de ses frères.

Avez-vous prévu de revenir dans l’hexagone ?

Pour l’instant non. L’idée est plutôt de développer notre activité ici. Grâce à nos contacts nous pouvons faire grandir le concept au niveau national, et les débouchés sont importants. Nous avons obtenu l’indépendance professionnelle en venant ici, on n’est pas près d’y renoncer…

Aconcagua Mendoza

Mont Aconcagua, 2nd sommet le plus haut du monde !

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué lorsque vous êtes arrivée en Argentine ?

Je n’ai pas été très marquée car je connaissais déjà bien pour être venue plusieurs fois en vacances. En plus, le fait d’avoir la famille sur place amorti pas mal les choses. Ce qui me marque depuis le début, c’est le gigantisme des espaces, on s’habitue facilement et du coup on a l’impression d’être à l’étroit en Europe.

Les Argentins sont-ils, d’une manière générale, accueillants ?

Les Argentins sont très accueillants, et très curieux. Toujours contents de savoir d’où vient un accent, pourquoi alors que nous vivions dans le « premier monde » nous avons décidé de venir ici…Toujours prêts à discuter autour d’un maté, à aider en cas de pépin…

Vous êtes partie d’un paysage urbain pour une région géographiquement différente. Aviez-vous eu besoin d’un certain temps d’adaptation pour vous habituer à tant d’espace autour de vous ?

Non, justement, je m’y suis faite très rapidement. C’est l’inverse qui est difficile. J’adore ces sorties du week-end où on fait 200km (ici c’est peu) pour se retrouver dans des endroits déserts où la seule chose qui arrête la vue est la Cordillère des Andes. J’adore les montagnes alors vivre dans la province de Mendoza c’est le paradis.

Cuesta DelViento - SanJuan

Cuesta DelViento - San Juan


La cuisine argentine diffère-elle vraiment de la cuisine traditionnelle française ? Que nous conseillerez-vous comme spécialité à goûter absolument sur place?

Les empanadas

Les empanadas

Ce sont plus les habitudes culinaires qui diffèrent que les spécialités à proprement parler. On mangera beaucoup plus de viandes de bœuf ici, la grande spécialité étant a la parilla, donc en grillades. Les morceaux ne sont pas du tout coupés comme en France. Et il y a les empanadas, qui sont des petits beignets fourrés. La garniture change d’une province à l’autre, les plus connues étant celles à la viande, mais on trouve aussi jambon-fromage, maïs, et plus on monte dans le nord du pays, plus on trouvera des légumes et pommes de terre à l’intérieur.

Les français sont-ils globalement appréciés en Argentine ?

Les français sont, comme tous les étrangers ou presque, bien appréciés. Il y a une grande méfiance vis-à-vis des migrants des pays pauvres du Mercosur, vus comme des voleurs d’emploi à moindre coût. C’est la France en elle-même qui a surtout une belle image, Paris, les petites rues, le côté organisé…Amélie Poulain a montré une vue de la capitale que les Argentins adorent.

Une de vos activités principales concerne l’organisation de voyages dans la province de Mendoza. Le territoire possède de nombreux attraits, avec notamment la Cordillère des Andes qui présente ses sommets les plus élevés. En tant que professionnel du tourisme, avez-vous des lieux spécifiques à nous conseiller pour des randonnées insolites, que ce soit autour de San Rafael ou au-delà ?

Dans la province de Mendoza, mon « spot » préféré c’est la Laguna del Diamante. Perchée à 3500 mètres d’altitude, elle forme un paysage splendide avec le volcan Maípo qui se reflète dans ses eaux. Elle se visite en été uniquement. La Laguna Brava, province de La Rioja, vaut aussi le détour. A San Rafael, plusieurs circuits permettent de voir la Cordillère, mais aussi de profiter des lacs de barrage et rivières de la province. Le dernier département au Sud de Mendoza est une merveille également, Malargüe. La réserve de la Payunia est à ne pas manquer, tout comme la Caverna de las Brujas, le volcan Mala Cara, mais aussi des bains thermaux cachés dans les montagnes, loin des circuits proposés par les agences. 4×4 souvent indispensable.

Laguna Del Diamante Volcan Maipo - Mendoza

Laguna Del Diamante Volcan Maipo - Mendoza

Quels sont les gestes de bonne conduite à adopter en Argentine afin d’éviter l’incident diplomatique?

Ne pas refuser un maté ! La boisson nationale, bien que très amère quand on n’est pas habitué, est un rendez-vous convivial pour discuter tout au long de la journée. Pour le reste, rien de bien différent des bonnes manières de l’Europe. On fait la queue poliment, sans dépasser. Quand on entre quelque part ou que l’on rencontre quelqu’un en plus de lui dire « Bonjour » – « Hola », on lui demandera systématiquement comment ça va « Que tal ? » ou « Como esta(s) ? ». Même si on ne le connaît pas.

Racontez-moi votre meilleur et votre pire souvenir?

Le meilleur souvenir : la réunion du mariage, auquel nous avons vu réunis nos parents, la famille et les amis proches ainsi qu’un ami qui a spécialement fait le déplacement de Suisse. Avec d’autres réunions similaires, ce sont les moments qui font que l’on se rend compte que l’on est pas seul, une fois présents les amis et la famille rien ne peut arriver de très grave…

Le pire souvenir : à peine arrivés, nous avons eu droit à ce qui s’appelle un « sequestro virtual » au téléphone. Des gens vous appellent, vous faisant croire qu’ils détiennent des proches (en l’occurrence mon beau-frère, mon beau-père et un oncle). Ils sont tellement habiles et tout va tellement vite que sans s’en rendre compte on leur donne énormément de renseignements qu’ils utilisent dans la foulée pour nous faire croire à l’authenticité de la chose. C’est vraiment horrible. Souvent ces appels viennent des prisons, ce qui fait que les portables sont maintenant (en théorie) interdits dans les établissements pénitenciers…

Payunia-Mendoza

Payunia-Mendoza

Cela fait 3 ans qui vous habitez à San Rafael. Je suppose que vous avez eu le temps de voyager à travers le pays. Quel endroit au-delà des frontières de la province de Mendoza vous a conquise?

J’ai eu la chance de pouvoir voyager beaucoup en Argentine, surtout avant l’expatriation en fait. Mes endroits préférés sont Puerto Madryn et Ushuaïa. J’aime beaucoup la tranquillité qui se dégage de ces villes, la proximité d’une nature sauvage à la faune extrêmement riche…Cependant, le nord du pays est magnifique, le contraste entre Salta et Iguazu est impressionnant…La sécheresse des Andes et les forêts tropicales des chutes…Pour donner une idée de l’immensité du pays et du temps nécessaire à le connaître, nous avons des cousins qui ont fait leur voyage de noces dans les parcs nationaux…en deux ans. Complètement illusoire de vouloir donc connaître l’Argentine en 3 semaines. De la même manière qu’en Europe nous ne passerions pas deux jours en Espagne pour partir ensuite 3 jours en Angleterre et 2 autres en Italie, il n’est pas possible de profiter pleinement d’Iguazu, Ushuaïa, la Patagonie et les Andes dans un seul voyage de deux semaines.

> Accès direct au blog de Sandrine <

Envie d’en savoir plus ? N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, remarques ou questions sur l’interview ou la destination sur notre blog, Fan Page Facebook ou directement sur notre site Zoover.fr.

Retrouvons-nous lundi prochain à la rencontre d’un autre expatrié. Dès mercredi prochain, participez au jeu de la photo-mystère : trouver quel pays ou quelle ville se cache derrière la photo publiée sur la Fan Page Facebook de Zoover. A vous de jouer…!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zoover 1033 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine