Magazine Journal intime

Voyage :: le goût du 4 étoiles

Par Adelap @adelap10
Voyage :: le goût du 4 étoiles
Goûter au 4 étoiles le temps d'un week-end en famille, et le retour à la maison est d'autant plus décourageant! Vivre à l'hôtel grand standing, pourquoi pas?! Le ménage est fait quotidiennement, la moquette est épaisse, la salle de bain éclatante avec sa baignoire, sa douche XXL, ses tubes de Roger & Gallet au bois d'orange, le lit est triplement moelleux, le mini bar est garni, le coffre fort…vide et la vue est imprenable sur le lac (c'est d'ailleurs sur ses berges que nous avons ramasser les pattes d'écrevisses dévorées pendant la nuit par les rats pour une prochaine cession photo!!). 
Voyage :: le goût du 4 étoiles
Nous sommes tous les 4 pour le week-end à Bordeaux au Pullman Bordeaux Aquitania. Les enfants découvrent pour la première fois l'hôtel de luxe et ses écrans de télé géants, sa piscine, ses petits-déjeuners gargantuesques. "Maman, on peut rester 3 semaines?" Bah non, on ne peut pas, c'est justement ça l'histoire!
Voyage :: le goût du 4 étoiles Nous sommes ici pour que je puisse préparer le concours de photoculinaire et découvrir la cuisine du chef Frédéric Coiffé, maître cuisinier de France et  finaliste Bocuse d'or France 2010.
Au menu de ces deux jours ::  - Tartare de saumon et huître végétale // Dos de cabillaud et compotée de tomates et fenouils // Paris Brest fraises chantilly - Canelés d'asperges vertes compression de crabe et caviar d'Aquitaine et son jus de tomates aigre doux // Dorade royale pochée en vapeur de Nori, gingembre confit et sa salade de vermicelles et légumes crus // Le chocolat grand cru en sphère éphémère. Je ne suis toujours pas critique culinaire, j'aime juste les photographier… et les déguster!!!
Voyage :: le goût du 4 étoiles
Voyage :: le goût du 4 étoiles
Les enfants ont eu la chance d'élaborer leurs desserts en cuisine, et là vous leur clouez le baba à coup sûr!! 
Voyage :: le goût du 4 étoiles
Évidemment et en toute sincérité, rien à redire à ce concept de vie que nous avons eu la chance de toucher du doigt. J'aime cet aspect du luxe où en tant que client le délit de faciès n'existe pas, que tu arrives en sabots ou en Louboutin, le concierge est toujours aussi aimable! Ce lundi, au réveil, je cherchais désespérément l'heure sur l'écran géant, et me suis souvenue que j'étais de retour dans la vraie vie!!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Adelap 9047 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte