Magazine Beauté

Beauty addictisme es-tu là?

Publié le 29 août 2011 par Bbblog

Beauty addictisme es-tu là?

En ce moment même sur la blogo beauté grâce à MyBeauty (clin d’œil) c’est l’inventaire des produits de beauté chez les beauty addicts. Les photos pour ces inventaires suscitent des oh admiratifs  et des ah d’étonnements. D’ailleurs c’est pour cela que je n’ai plus mis de photos dans cet article je ne veux tout de même faire dans l’overdose.

Le beauty addictisme c’est quelque chose dont on se plaint et qu’on aime à la fois. D’autres on en honte et d’autres en sont fières ou les deux en même temps >.<.  Là est toute la complexité de cette addiction.

Les symptômes:

On note des trous de mémoire:

-On achète un truc qu’on a déjà.

-Oh j’avais pas remarqué ce pot de crème jamais ouvert qui traînait dans un coin.

Nos excuses (bidons?) de beauty addicts:

-Hum ok ce fond de teint coûte un bras mais il en faut juste un peu à chaque fois donc c’est tout justifié non?

-Rah j’ai pris le même fond de teint en deux teintes différentes car y avait pas ma teinte. je vais mixer les deux, tu vois je suis maline.

-Mon vernis est tout sec (traduire=au lieu d’acheter un diluant je préfère racheter le vernis en question).

-Mon crayon est foutu (en réalité= la mine est juste cassée il suffit de tailler).

-Mon démaquillant touche à sa fin (en réalité= il est à sa moitié)====>traduire= j’en achète un autre qui me fait de l’œil.

-Je n’ai plus de RàL ou de gloss (y en a 50 sur la coiffeuse).

-J’ai le droit de me faire plaisir (ça c’est vrai).

-La vie est trop courte (ça c’est vrai).

-Quand on aime on ne compte pas (Amen).

-Si il existe plusieurs façons de se démaquiller alors je peux avoir tous les produits qui vont avec non? (entre autre les lingettes, les huiles, les laits, les eaux,…)

-On aime dire : « je suis si faible ».

-Aujourd’hui c’est l’anniversaire de rencontre entre mon poisson rouge et mon chat alors ça se fête non?

-Chacun son truc.

-Au lieu de faire les courses je suis passée dans un beauty shop alors je rentre les bras chargés de produits de beauté. Mais je précise que j’ai fait de super bonnes affaires c’était pas à rater.

-Deux pour le prix d’un ce n’est pas de l’arnaque? Allez j’achète.

-Faut bien remplir les meubles. Sinon on me les aura offert pour rien.

-En fille prévoyante j’ai pris le même mascara en deux couleurs différentes, un noir et un bleu, on ne sait jamais si on va m’inviter au carnaval de Rio. Le bleu sera donc utile quand même ^^

-Oh ces produits ne coûtent que 1€, je vais m’en offrir une centaine pour ce prix riquiqui (==>ça fait quand même une jolie somme au final non?)

Nous les beauty addicts on est souvent monomaniaque:

Ainsi ce qu’on appelle « obsession du moment » ressemble à ça. Une fois cette obsession passée la beauty addict passera à autres choses. La beauty addict est drôlement aventurière elle s’aventure dans la jungle des marques,elle aime papillonner, explorer de nouvelles horizons qui ne cessent jamais de s’étendre.

Petit exemple:

-Je suis dans ma période gel liner je ne vais pas m’arrêter jusqu’à ce que j’ai en ma possession cinq de marques différentes. On appelle ça la quête du Graal. Je crois que si on mettait autant de passion à chercher le vrai Graal on l’aura déjà trouvé, on laisse cette quête au beauty-addicts? Lol

-Les produits du même genre s’entassent: dans la fil d’attente il y a 7 nettoyants visages d’autres entamés d’autres jamais ouverts. Il y a 5 mascara qui attendent sagement leurs tours qui n’arrivera peut-être jamais et qui vont finir à la poubelle parce que finalement on a pas eu le temps de les tester car ils sont déjà périmés.

Comment traiter le beauty addictisme?:

AH AH AH. Je ris à gorge déployée.

Ce qui aggrave le beauty addictisme:

Le danger est partout il n’y a rien à faire. La vie d’une beauty addict est remplie de tentations, le gloss de vos rêves n’est jamais trop loin. En attendant le bus sous ce maudit abri-bus il y a une pub d’un nouveau parfum qui vous tente diablement. En surfant tranquillement et innocemment on tombe sur des blogs beauté on devient comme ulysse essayant tant bien que mal de ne pas répondre aux appels de ces maudites sirènes. En feuilletant les magazines féminins ou pas y a toujours un truc qui fait tilt, car les ennemis ont compris ce que les femmes veulent. En étant avec ses copines on va papoter et qui dit papoter dit?

Bref on est pas sortie de l’auberge mais finalement on aime ça.

Conclusion:

Moi euh perso je suis très bien comme ça je ne vais rien changer car si j’aime acheter j’aime aussi finir ce que j’achète. Je ne serais jamais de celles qui regrettent les achats.Tout roule quoi!! Je ne me considère pas comme malade.

Donc toi qui veux sortir de cet enfer où on s’y plait je te dis que :

Se libérer du beauty addictisme c’est un combat solitaire et silencieux que personne ne va comprendre==>Non mais elle est dingue celle-là rien qu’en essayant de ne pas acheter des produits regarder sa tête de mort.

C’est pour cela que les beautys addicts forment une grande famille où tout le monde se soutient avec une façon spéciale (si si vas-y achète tu seras pas déçue) et se console en achetant mais on est bien comme ça. Point barre.

Alors qui se reconnaît?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bbblog 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte