Magazine

les catalogues, une passion d'enfance...

Publié le 30 août 2011 par Mpbernet

catalogues 001Dans ma boîte aux lettres apoplectique, hier matin, j'ai découvert de quoi atténuer mon vague à l'âme de rentrée : les catalogues de grands créateurs. Côte à côte, Eric Bompard, Linvosges et Louis Vuitton. De quoi se consoler d'avoir trouvé aussi l'avertissement du dernier tiers de l'impôt sur le revenu, la première "collante" des impôts locaux...entre autres factures.

manufactu
Car j'ai, depuis toute petite, une véritable passion pour les catalogues.

L'automne et la rentrée scolaire, dans les années 50, c'était pour moi l'occasion de feuilletter le catalogue de la manufacture des armes et cycles de Saint Etienne. Je trouvais merveilleuses de précision et de poësie les gravures présentant chaque article, avec toutes les variantes, les tailles, les tarifs ...pour des accessoires hautement improbables.

Des Etats-Unis, mon père nous ramenait les catalogues des grands magasins américains, tout en couleurs, montrant de belles jeunes femmes blondes platinées à la taille de guêpe ceinte d'un ravissant tablier, souriant de toutes leurs dents devant une merveilleuse cuisinière. Plus tard, la fin de l'été était marquée par l'arrivée des catalogues des 3 Suisses et de La Redoute. Mais maintenant, ils arrivent avant les départs en vacances...

avion
Malgré l'essor du numérique, les grandes maisons de luxe (et les autres) nous adressent à domicile des livres à rêver ...Louis Vuitton : format à l'italiennne, papier velouté, photos superbes dans un camaïeu de rose indien ..."L'âme du voyage"  nous transporte au Rajahstan, sur les images du Carter Smith, où les vêtements et les sacs ne sont que prétextes. D'autant plus que le catalogue ne s'accompagne d'aucune feuille de prix...

Dans le genre plus pragmatique, Eric Bompard, avec en couverture la généreuse gorge de Monica Bellucci. Mais ce qui me ravit, c'est la feuille d'échantillons, comme autrefois les catalogues des laines Bergère de France, avec tout la gamme des couleurs aux noms abscons ou évocateurs : cardinal, céanothe (?), érable, maquillage, loup, poupée ...La boutique la plus proche est située à quelques mètres de chez moi, comment vais-je résister ?

Enfin la marque Linvosges, qui fait depuis un an un effort spectaculaire de promotion et de recrutement de clientèle, avec des motifs floraux très soignés et, pour certains articles une grande qualité. Dans le même temps, je remarque que ma marque préférée, Yves Delorme, remodèle son réseau de boutiques.

Finalement, le papier n'est pas mort, mais ces belles éditions dignes d'un classement en bibliothèque, il faut bien que leur coût sont inclus dans le prix des belles choses..Mais c'est certain, personne ne nous oblige à acheter ...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte