Magazine High tech

[TEST] Deus Ex Human Revolution – DEHR

Publié le 30 août 2011 par The_poussin @the_poussin

Ce Deus Ex, Human Revolution, n’est pas la suite du premier opus sorti en 2000. Et non, les événements se déroulent en fait 25 ans avant, ce qui est, soit dit en passant, déjà assez original. Vous incarnerez Adam Jensen, un ancien flic reconverti en responsable de la sécurité de la société Sarif Industries, société spécialisée dans la recherche cybernétique. Suite à une violente attaque de celle-ci, vous perdrez votre ex petite amie ainsi que de nombreux scientifiques, et ….. presque votre vie. D’humain, vous allez devenir « augmenté », entendez par là génétiquement modifié à l’aide de nombreux gogo-gadgets aux bras, aux jambes, à la tête, alouette. Tout au long de votre quête de recherche de vérité, vous chercherez bien évidemment qui sont les auteurs de cette attaque, mais serez également à vous poser certaines questions existentielles sur le bien fondé, ou non, de ces modifications cybernétiques dont vous avez hérité.

[TEST] Deus Ex Human Revolution – DEHR

Dans votre quête du savoir, vous allez découvrir plusieurs lieux : la ville de Détroit, celle de Hengsha, et enfin celle de Montréal. Chacune de ces villes est divisée en plusieurs quartiers. Malgré cela, il ne sera pas long d’en faire le tour assez rapidement, d’autant plus que celles-ci seront réutilisées plusieurs fois plutôt que de proposer d’autres lieux. Dommage, j’aurais aimé avoir plus de lieux différents disponibles. Tout au long de votre quête de la vérité, vous allez devoir mener des missions principales, mais également des missions secondaires. Certes, elles ne sont pas obligatoires afin d’atteindre la fin du jeu, mais elles rajoutent de la durée de vie, qui passe ainsi de 15 heures à environ 30 heures si vous les réalisez toutes et fourrez votre nez un peu partout. Et pour une fois, ce ne sont pas des missions annexes bâclées. Elles sont plutôt bien foutues, bien riches, et certaines assez longues. Si vous avez décidé d’acheter la version « Augmentée », une mission annexe supplémentaire exclusive est même livrée avec le jeu.

[TEST] Deus Ex Human Revolution – DEHR

Pour votre personnage, avec sa multitudes de gadgets, vous aurez la possibilité de le faire évoluer, lui permettant ainsi d’ajouter encore d’autres atouts à ses capacités déjà énormes. Ainsi, vous pourrez améliorer votre capacité de piratage (pour les nombreux ordinateurs présents, les systèmes de sécurité, les tourelles et autres robots), améliorer vos aptitudes psychiques (afin de savoir comment persuader vos interlocuteurs lors de discussions décisives), améliorer vos aptitudes physiques (vos jambes, vos bras, vos yeux, votre dos, mais pas votre coiffure). Bref, la liste est longue, très longue, et il vous faudra faire des choix car il sera impossible d’augmenter complètement votre personnage. Pour ce faire, vous devrez effectuer certaines missions, de certaines façon, vous octroyant ainsi des points d’XP que vous devrez habillement répartir dans les options que vous aurez choisies. Le choix sera parfois Cornélien, et les points d’XP une denrée assez rare. Et contrairement aux apparences, malgré les moultes possibilités de votre personnage, celui-ci n’est pas immortel, loin de là : vos ennemis viendront facilement à bout de votre petite existence, et les temps de chargement assez long exaspéreront facilement votre patience. Et oui, venir à bout de Deux Ex ne sera pas chose si aisée que cela.

[TEST] Deus Ex Human Revolution – DEHR

Concernant le jeu en lui-même, tout l’intérêt porte sur le fait qu’il y ait, à chaque fois, plusieurs possibilités d’avancer : de la façon la plus bourrine qu’il soit, de manière furtive, ou bien un mix des deux. Et c’est à mes yeux la partie la plus intéressante et la mieux réussie de cet opus. Il vous sera toujours possible de foncer dans le tas tête baissée, malgré une IA parfois un peu simplette, ou bien de rechercher LE passage qui vous permettra d’éviter tous les gardes, sentinelles à roulettes et caméras de sécurités qui tenteront vainement de vous trouver. Une réalisation très bien faite de la part d’Eidos Montréal, malgré certaines parties laissées un peu de côté. Comme par exemple la synchronisation des voix et des mouvements des lèvres complètement à l’ouest, et le moteur graphique un peu vieillot (4 ans de développement expliquent aussi cela). L’ambiance du jeu voulant çà, la majorité du temps de jeu se passe la nuit, donnant ainsi un côté encore plus obscur au jeu, mais permettant ainsi de cacher quelques défauts graphiques.

[TEST] Deus Ex Human Revolution – DEHR

Bref, Deus Ex Human Revolution est la digne suite du premier opus du même nom. On y retrouve la même ambiance, les mêmes intrigues-conspirations politico-fric, et surtout, le même plaisir à faire « évoluer » son personnage en fonction de sa propre façon de jouer. Même si certains défauts présents sont assez gênants au quotidien (comme utiliser la touche R3 pour viser, l’IA un peu neuneu, et des graphismes pas si top que çà), l’histoire, le dénouement et l’intrigue générale restent dans la tradition d’un Deus Ex.

Note : 16/20

[TEST] Deus Ex Human Revolution – DEHR
[TEST] Deus Ex Human Revolution – DEHR


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


The_poussin 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte