Magazine Beauté

J’ai testé: le saut en parachute !

Publié le 30 août 2011 par Generationnelles @generationnelle

L’été est souvent le moment où l’on aime expérimenter des activités à sensation forte. Si certains choisissent le jet ski, Pauline, elle, a sauté dans le vide… Une expérience qu’elle n’est pas prête d’oublier!

« Je suis assez aventurière, je m’amuse à faire tous les manèges à sensation mais … j’ai toujours eu une peur innommable pour le saut en parachute. Le goût de l’extrême oui mais à petite dose ! Ce n’est pas une question de vertige, je ne l’ai pas mais je m’étais toujours dit « jamais de la vie », « ce n’est pas naturel de sauter », « pourquoi se jeter d’un avion en parfait état de fonctionnement? »… bref tout ce qu’on se dit pour se persuader que sauter, c’est un truc de dingue.

Mais lorsque je me suis retrouvée à Houston avec des collègues de travail tous désireux de sauter en parachute, j’ai compris qu’ils allaient tout faire pour que je saute avec eux !

J’étais terrifiée, pas juste la petite boule au ventre qui nous prend avant un grand huit, non non la peur, la vraie ! J’ai fini par dire « oui » et là, je ne pouvais plus faire demi-tour… quand je dis quelque chose, je m’y tiens ! Je suis donc partie avec mes 5 collègues pour le Skydive Spaceland : 3 d’entre eux avaient déjà sauté, 2 avaient même près de 500 sauts à leur actif.

J’ai testé: le saut en parachute !

Hop c’est parti, je me lance et je signe pour un saut à 14 000 pieds d’altitude. Je ne me rends pas bien compte de la hauteur mais heureusement Donny est là pour me rassurer. Donny, c’était mon binôme de tandem : un bon texan avec barbichette et gros tatouages ! Il m’explique comment tout va se passer, me sangle, me rassure, me fait deux trois blagues, me rassure encore… et nous voilà partis pour l’avion… Je garde un grand sourire mais suis bien tétanisée à l’intérieur! Je me demande ce que je suis en train de faire, moi qui ai une vraie peur du vide !
Je regarde par la fenêtre et … OUAH c’est haut !!! Je vais devoir sauter de là ? Je regarde mon altimètre et non .. mais non je ne vais pas sauter de là, on est qu’à 6000 pieds ! Quelle rigolade ! J’en étais même pas à la moitié !

Là j’ai vraiment commencé à perdre le sourire! Je me sentais seule. Mes amis étaient au fond de l’avion. Et oui, les plus peureux sont les premiers à sauter sinon ils ne le font pas, ils s’agrippent au pilote et c’est foutu ! J’étais paralysée, j’avais l’impression que mon corps ne répondait plus, qu’on m’avait anesthésiée mais que j’étais toujours consciente. Et là, Donny s’est levé. On s’est retrouvés à la porte de l’avion tous les deux. J’étais livide. Un petit coup d’épaule dehors, un petit coup d’épaule à l’intérieur et … AAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH !!! C’est parti ! Je saute !! Je me jettedans le vide, non mais quelle malade !

J’ai testé: le saut en parachute !

Un dixième de seconde plus tard, j’avais retrouvé mon sourire et je riais toute seule de cette peur panique que je m’étais infligée.

C’était pas si sorcier finalement. J’ai même joué dans les airs : 360° droite, 360° à gauche, grimace avec Boston, mon caméraman .. ah bah oui, je sautais pour la première fois de ma vie, je n’allais tout de même pas ne pas immortaliser ce moment de pure folie !
A 7000 pieds, Donny me tapote l’épaule. C’est l’heure de concentration. Je ne lâche pas mon altimètre des yeux: on perd 1000 pieds ! Bon, je dois ouvrir le parachute maintenant ! J’attrape la poignée et … ça y est, on est sous voile. On se sent vraiment libre. On peut voir sur des centaines de kilomètres. Et voilà, je vois le sol se rapprocher, je lève les jambes le plus haut possible et là … 3… 2 … 1 : Atterrissage !!!

J’ai testé: le saut en parachute !
Je m’examine : vivante, posée, entière ! Parfaite nouvelle qui me plonge ensuite dans une euphorie des plus totales : I dit it !!! En fait, c’était trois fois rien. Surtout il ne faut pas se retenir, il faut lâcher prise : de toutes manières, on y peut plus rien … on est en chute libre. Il faut savourer et aussi admettre que l’on est en train de faire sa première tentative de suicide avec l’aide d’un professionnel. »

Pauline A.

© Pauline A., Enrique Díaz / 7cero,

Darryl Leniuk, Steve Fitchett


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Generationnelles 7516 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines