Magazine Info Locale

Les bouches de métro Parisien de Hector Guimard

Publié le 30 août 2011 par Cardigan @onlyapartmentsF

Dans la stèle de l’exposition Internationale de 1889, dont les 330 mètres de hauteur de la Tour Eiffel continuent à nous parler de l’importance pour le futur de la ville, la dernière décennie du 20ème siècle à Paris s’est caractérisée par son acharnement imaginatif à chercher des solutions efficaces pour les croissants problèmes que supposaient le développement d’une des villes les plus modernes et peuplées du monde occidental.

metro hector guimard paris

Cet effort s’est matérialisé en une nouvelle façon de dessiner aussi bien les extérieurs que les intérieurs, les espaces publics que les privés, d’une manière qui reflétait l’intérêt progressif en de nouveaux matériaux et formes caractéristiques de la période, véhicules conformateurs d’un style extrêmement imaginatif et rêveur qui n’est pas passé en vain à l’histoire sous le nom d’Art Nouveau, le changement qu’il a supposé à l’architecture et au design ayant été tellement significatif.

Une des caractéristiques principales des nouveaux temps a consisté en l’atténuation de tout type de hiérarchie entre les différentes disciplines artistiques, qui tendaient à se situer à un même plan où prévalaient les sensations synesthésiques, et l’émergence et ascension imparable des arts décoratifs qui, revitalisés par l’appui reçu de la part des mondes de la publicité et du commerce, ont trouvé une importance extraordinaire. Le monde de l’art et le monde de l’industrie ne se percevaient pas comme des sphères séparées mais plutôt leur interpénétration et cohabitation se vivait comme une réalité ouverte à la compétence internationale et aux avances scientifiques.

Avant tout, demeurait la conviction de la nécessité de créer un “style moderne“ qui ne serait pas excessivement en dette avec le passé. Même s’il n’est pas difficile de déduire qu’il a été pendant longtemps sous-estimé, Hector Guimard (1867-1942) a été fort probablement un des architectes les plus révolutionnaires de la période et peut-être celui qui a le mieux répondu à ses demandes et exigences, la plupart desquelles concernaient l’amélioration du style de vie et des logements des classes moyennes prospères (pour elles il a construit des maisons et des appartements qui n’étaient ni excessivement chers ni trop extravagants et créa de nouveaux et plus lumineux espaces intérieurs avec des couleurs brillantes).

On peut dire que Guimard est devenu l’épitomé d’un nouveau type d’architecte designer, en s’élevant au centre d’une ligne nette qui séparait les architectes liés aux formes et méthodes traditionnelles, qui refusaient en bloc ces avances, et ceux intéressés en travailler de forme indépendante sur l’invention de nouvelles formes de design d’intérieur, qui le considéraient comme un visionnaire.

Même s’il n’a pas participé à l’exposition Universelle de 1900, épicentre des changements qui étaient en train de se produire, il a redéfini l’aspect de la ville à travers du design des bouches de métro, un exemple de plus de l’usage de nouveaux matériaux et formes préfabriqués.

Paul Oilzum


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cardigan 4102 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines