Magazine Design et Architecture

Physalia : Un jardin flottant pour nettoyer les rivières ?

Publié le 30 août 2011 par Heilios

Ce projet futuriste est l’œuvre de l’architecte belge Vincent Callebaut, déjà à l’origine du « Dragonfly » que nous vous présentions il y a quelques temps sur Urbanews.fr.

Physalia - Vincent Callebaut

Physalia - Vincent Callebaut

Prenant la forme d’une sorte de baleine, le « Physalia » est un écosystème autonome fonctionnant essentiellement grâce à l’énergie solaire, et à des hydro-turbines qui génèrent de l’énergie, en utilisant la force de l’eau qu’elles brassent sur leur passage. Grâce à un processus de bio-filtration, cette embarcation pourrait permettre de réduire la pollution des eaux de rivière qui l’accueilleraient. Pourvu de quatre jardins représentant chacun un élément (l’eau, la terre, le vent, et le feu), le « Physalia » offrira à ses visiteurs un véritable havre de paix, en parfaite harmonie avec la nature environnante.

Physalia - Vincent Callebaut

Physalia - Vincent Callebaut

Si cette vision de l’architecte, alliant écologie et nouvelles technologies, reste assez utopique, elle nous permet tout de même de rêver à un futur proche dans lequel ce type de prototype pourrait éventuellement voir le jour. Notons d’ailleurs que son précédent projet « Dragonfly » avait finalement suscité l’intérêt d’investisseurs malaisiens, souhaitant reproduire une réplique plus petite à Kuala Lumpur. Un « Physalia » pourrait donc bien voir le jour plus rapidement que prévu !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Heilios 10539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog