Magazine Côté Femmes

Parfois même sans titre, ça fait l'affaire.....

Publié le 01 septembre 2011 par Marigotine

 

«Freedom Guardian»

Chérie viens voir le voisin, coté sud, vient d'investir dans une nouvelle tondeuse!

C'est vraiment " incoréeyable"

Et oui, ils parlent comme çà par chez moi!

<b></div>«Freedom Guardian»</b> - Une chose est certaine : ces manœuvres militaires américano-sud-coréennes agacent le voisin du Nord. Mais en dépit des demandes d’annulation, Washington et Séoul ont entamé, depuis dix jours, leurs exercices habituels de défense à Pocheon, à 30 km au sud de la frontière entre les deux Corées. Près de 530.000 soldats sud-coréens et 3000 américains y participent. Ce qui a permis à Pyongyang de réagir violemment et de dénoncer une volonté d'invasion. Entre les deux Corées, le contexte était pourtant plutôt à la détente. Fin juillet, des représentants des deux pays s’étaient rencontrés à Bali, en marge d'une réunion régionale sur la sécurité. Et un responsable nord-coréen s'est ensuite rendu aux États-Unis pour parler dénucléarisation. «Freedom Guardian» - Une chose est certaine : ces manœuvres militaires américano-sud-coréennes agacent le voisin du Nord. Mais en dépit des demandes d’annulation, Washington et Séoul ont entamé, depuis dix jours, leurs exercices habituels de défense à Pocheon, à 30 km au sud de la frontière entre les deux Corées. Près de 530.000 soldats sud-coréens et 3000 américains y participent. Ce qui a permis à Pyongyang de réagir violemment et de dénoncer une volonté d'invasion. Entre les deux Corées, le contexte était pourtant plutôt à la détente. Fin juillet, des représentants des deux pays s’étaient rencontrés à Bali, en marge d'une réunion régionale sur la sécurité. Et un responsable nord-coréen s'est ensuite rendu aux États-Unis pour parler dénucléarisation. " title="Parfois même sans titre, ça fait l'affaire....." />«Freedom Guardian» - Une chose est certaine : ces manœuvres militaires américano-sud-coréennes agacent le voisin du Nord. Mais en dépit des demandes d’annulation, Washington et Séoul ont entamé, depuis dix jours, leurs exercices habituels de défense à Pocheon, à 30 km au sud de la frontière entre les deux Corées. Près de 530.000 soldats sud-coréens et 3000 américains y participent. Ce qui a permis à Pyongyang de réagir violemment et de dénoncer une volonté d'invasion. Entre les deux Corées, le contexte était pourtant plutôt à la détente. Fin juillet, des représentants des deux pays s’étaient rencontrés à Bali, en marge d'une réunion régionale sur la sécurité. Et un responsable nord-coréen s'est ensuite rendu aux États-Unis pour parler dénucléarisation. " border="0" /> Une chose est certaine : ces manœuvres militaires américano-sud-coréennes agacent le voisin du Nord. Mais en dépit des demandes d’annulation, Washington et Séoul ont entamé, depuis dix jours, leurs exercices habituels de défense à Pocheon, à 30 km au sud de la frontière entre les deux Corées. Près de 530.000 soldats sud-coréens et 3000 américains y participent. Ce qui a permis à Pyongyang de réagir violemment et de dénoncer une volonté d'invasion. Entre les deux Corées, le contexte était pourtant plutôt à la détente. Fin juillet, des représentants des deux pays s’étaient rencontrés à Bali, en marge d'une réunion régionale sur la sécurité. Et un responsable nord-coréen s'est ensuite rendu aux États-Unis pour parler dénucléarisation. (Jo Yong Hak/REUTERS) Partage Prince Harry,  *vous pouvez pas la faire plus longue votre visite parmi nous*
<b></div>Partage</b> - Il marche dans les pas de la princesse Diana. À l’écoute, concerné et souriant, le prince Harry fait inévitablement penser à sa mère. Mercredi, à Londres, le jeune homme est allé à la rencontre d’enfants gravement malades, dont le courage a été récompensé lors d’une grande cérémonie. Président de l’association WellChild, le prince Harry ne pouvait être absent à cette remise de prix, à laquelle il participe tous les ans. Le fils cadet du prince Charles a pris le temps de parler avec chacun d’entre eux, de les féliciter et malgré les pathologies lourdes dont ils sont victimes, il est parvenu à leur redonner le sourire. Le temps d’une soirée, ces enfants sont devenus les plus heureux du monde. Partage - Il marche dans les pas de la princesse Diana. À l’écoute, concerné et souriant, le prince Harry fait inévitablement penser à sa mère. Mercredi, à Londres, le jeune homme est allé à la rencontre d’enfants gravement malades, dont le courage a été récompensé lors d’une grande cérémonie. Président de l’association WellChild, le prince Harry ne pouvait être absent à cette remise de prix, à laquelle il participe tous les ans. Le fils cadet du prince Charles a pris le temps de parler avec chacun d’entre eux, de les féliciter et malgré les pathologies lourdes dont ils sont victimes, il est parvenu à leur redonner le sourire. Le temps d’une soirée, ces enfants sont devenus les plus heureux du monde. " title="Parfois même sans titre, ça fait l'affaire....." />Partage - Il marche dans les pas de la princesse Diana. À l’écoute, concerné et souriant, le prince Harry fait inévitablement penser à sa mère. Mercredi, à Londres, le jeune homme est allé à la rencontre d’enfants gravement malades, dont le courage a été récompensé lors d’une grande cérémonie. Président de l’association WellChild, le prince Harry ne pouvait être absent à cette remise de prix, à laquelle il participe tous les ans. Le fils cadet du prince Charles a pris le temps de parler avec chacun d’entre eux, de les féliciter et malgré les pathologies lourdes dont ils sont victimes, il est parvenu à leur redonner le sourire. Le temps d’une soirée, ces enfants sont devenus les plus heureux du monde. " border="0" />  Il marche dans les pas de la princesse Diana. À l’écoute, concerné et souriant, le prince Harry fait inévitablement penser à sa mère. Mercredi, à Londres, le jeune homme est allé à la rencontre d’enfants gravement malades, dont le courage a été récompensé lors d’une grande cérémonie. Président de l’association WellChild, le prince Harry ne pouvait être absent à cette remise de prix, à laquelle il participe tous les ans. Le fils cadet du prince Charles a pris le temps de parler avec chacun d’entre eux, de les féliciter et malgré les pathologies lourdes dont ils sont victimes, il est parvenu à leur redonner le sourire. Le temps d’une soirée, ces enfants sont devenus les plus heureux du monde. (AFP) Repos du guerrier - Touche pas à mon sofa semble s'écrier cette sirène au regard plongé dans les abysses de sa mégalomanie... Il était temps qu'elle s'en aille la sirène....  car elle finissait par avoir du rhumatisme déformant aux bouts des doigts !                       Bien fait vilaine !!!!!!!!
<B></div>Repos du guerrier</b> - Les rebelles prennent leurs aises dans les appartements désertés de la famille du dictateur. La maison d’Aïcha Kadhafi, située au cœur de la capitale est un ancien hôpital qu’elle avait réquisitionné pour en faire sa demeure principale. Un rebelle libyen prend la pose sur un canapé luxueux en or représentant la fille du «Guide» sous la forme d’une sirène. «Maintenant que cette capricieuse est partie, j’espère qu’on va retransformer cette maison en hôpital». Les actes de pillage continuent marquant la victoire des rebelles sur le clan loyaliste. Repos du guerrier - Les rebelles prennent leurs aises dans les appartements désertés de la famille du dictateur. La maison d’Aïcha Kadhafi, située au cœur de la capitale est un ancien hôpital qu’elle avait réquisitionné pour en faire sa demeure principale. Un rebelle libyen prend la pose sur un canapé luxueux en or représentant la fille du «Guide» sous la forme d’une sirène. «Maintenant que cette capricieuse est partie, j’espère qu’on va retransformer cette maison en hôpital». Les actes de pillage continuent marquant la victoire des rebelles sur le clan loyaliste. " title="Parfois même sans titre, ça fait l'affaire....." />Repos du guerrier - Les rebelles prennent leurs aises dans les appartements désertés de la famille du dictateur. La maison d’Aïcha Kadhafi, située au cœur de la capitale est un ancien hôpital qu’elle avait réquisitionné pour en faire sa demeure principale. Un rebelle libyen prend la pose sur un canapé luxueux en or représentant la fille du «Guide» sous la forme d’une sirène. «Maintenant que cette capricieuse est partie, j’espère qu’on va retransformer cette maison en hôpital». Les actes de pillage continuent marquant la victoire des rebelles sur le clan loyaliste. " border="0" />  Les rebelles prennent leurs aises dans les appartements désertés de la famille du dictateur. La maison d’Aïcha Kadhafi, située au cœur de la capitale est un ancien hôpital qu’elle avait réquisitionné pour en faire sa demeure principale. Un rebelle libyen prend la pose sur un canapé luxueux en or représentant la fille du «Guide» sous la forme d’une sirène. «Maintenant que cette capricieuse est partie, j’espère qu’on va retransformer cette maison en hôpital». Les actes de pillage continuent marquant la victoire des rebelles sur le clan loyaliste. (Marie-Lys Lubrano/AFP) Historique - Même si certains critiquent cette participation au milieu d'une épreuve dite classique!  Il n'en demeure pas moins que l'exploit est imprégné d'une âpre volonté!    Et je dis: chapeau Monsieur pour votre courage.
<b></div>Historique</b> - Oscar Pistorius est né sans péronet et a été amputé des deux pieds à l’âge de 11 ans. Premier athlète handisport à participer à des championnats du monde d’athlétisme classiques, le sportif au mental de plomb n’est pas parvenu à se qualifier pour la finale du 400 mètres, lundi, à Daegu. Le sud africain qui court sur des lames en fibre de carbone, a terminé sa dernière course en 46“19. Les 13èmes championnats du monde d'athlétisme qui ont débuté samedi se dérouleront jusqu’au 4 septembre 2011, en Corée du Sud. Historique - Oscar Pistorius est né sans péronet et a été amputé des deux pieds à l’âge de 11 ans. Premier athlète handisport à participer à des championnats du monde d’athlétisme classiques, le sportif au mental de plomb n’est pas parvenu à se qualifier pour la finale du 400 mètres, lundi, à Daegu. Le sud africain qui court sur des lames en fibre de carbone, a terminé sa dernière course en 46“19. Les 13èmes championnats du monde d'athlétisme qui ont débuté samedi se dérouleront jusqu’au 4 septembre 2011, en Corée du Sud. " title="Parfois même sans titre, ça fait l'affaire....." />Historique - Oscar Pistorius est né sans péronet et a été amputé des deux pieds à l’âge de 11 ans. Premier athlète handisport à participer à des championnats du monde d’athlétisme classiques, le sportif au mental de plomb n’est pas parvenu à se qualifier pour la finale du 400 mètres, lundi, à Daegu. Le sud africain qui court sur des lames en fibre de carbone, a terminé sa dernière course en 46“19. Les 13èmes championnats du monde d'athlétisme qui ont débuté samedi se dérouleront jusqu’au 4 septembre 2011, en Corée du Sud. " border="0" />  Oscar Pistorius est né sans péronet et a été amputé des deux pieds à l’âge de 11 ans. Premier athlète handisport à participer à des championnats du monde d’athlétisme classiques, le sportif au mental de plomb n’est pas parvenu à se qualifier pour la finale du 400 mètres, lundi, à Daegu. Le sud africain qui court sur des lames en fibre de carbone, a terminé sa dernière course en 46“19. Les 13èmes championnats du monde d'athlétisme qui ont débuté samedi se dérouleront jusqu’au 4 septembre 2011, en Corée du Sud. (Michael Steele/AFP) Des roseaux, des femmes - Je cherche Patrick Juvet dans l'assemblée    Où sont les femmes    Avec leurs gestes plein de charme ....   
<b></div>Des roseaux, des femmes</b> - Des dizaines de milliers de femmes se sont rassemblées lundi à Mbabane pour la traditionnelle cérémonie de l’Umhlanga, aussi connue sous le nom de «danse du roseau». Des jeunes femmes célibataires (certaines n’ont que dix ans) venant de tout le Swaziland se sont rendues en cortèges devant le roi Mswati III et ont présenté leurs hommages à la reine mère. Ces fêtes sont souvent l’occasion pour le roi de se trouver une nouvelle épouse, bien qu’il en compte déjà treize à ce jour. Des roseaux, des femmes - Des dizaines de milliers de femmes se sont rassemblées lundi à Mbabane pour la traditionnelle cérémonie de l’Umhlanga, aussi connue sous le nom de «danse du roseau». Des jeunes femmes célibataires (certaines n’ont que dix ans) venant de tout le Swaziland se sont rendues en cortèges devant le roi Mswati III et ont présenté leurs hommages à la reine mère. Ces fêtes sont souvent l’occasion pour le roi de se trouver une nouvelle épouse, bien qu’il en compte déjà treize à ce jour. " title="Parfois même sans titre, ça fait l'affaire....." />Des roseaux, des femmes - Des dizaines de milliers de femmes se sont rassemblées lundi à Mbabane pour la traditionnelle cérémonie de l’Umhlanga, aussi connue sous le nom de «danse du roseau». Des jeunes femmes célibataires (certaines n’ont que dix ans) venant de tout le Swaziland se sont rendues en cortèges devant le roi Mswati III et ont présenté leurs hommages à la reine mère. Ces fêtes sont souvent l’occasion pour le roi de se trouver une nouvelle épouse, bien qu’il en compte déjà treize à ce jour. " border="0" />  Des dizaines de milliers de femmes se sont rassemblées lundi à Mbabane pour la traditionnelle cérémonie de l’Umhlanga, aussi connue sous le nom de «danse du roseau». Des jeunes femmes célibataires (certaines n’ont que dix ans) venant de tout le Swaziland se sont rendues en cortèges devant le roi Mswati III et ont présenté leurs hommages à la reine mère. Ces fêtes sont souvent l’occasion pour le roi de se trouver une nouvelle épouse, bien qu’il en compte déjà treize à ce jour. (Jinty Jackson/AFP)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marigotine 1310 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine