Magazine

Drôle de planète...

Publié le 05 septembre 2011 par Lawrence Desrosiers

Lu sur Courrier international

Rails guérisseurs. Une méthode de guérison traditionnelle typiquement indonésienne, l’électrothérapie, se développe en Malaisie. Ses adeptes s’allongent en travers des voies de chemin de fer, au péril de leur vie, dans l’espoir que le courant électrique qui circule dans les voies ferrées les guérisse de leurs maladies. La plupart sont étrangers, et notamment bangladais, explique un porte-parole de la compagnie ferroviaire malaisienne Keretapi Tanah Melayu Berhad (KTMB). « On ne sait pas si ça marche, mais en tout cas c’est dangereux », assure-t-il. Ce traitement provient de Rawa Buaya, en Indonésie. Des dizaines de personnes se rendent chaque jour dans ce village proche de Jakarta, attirées par la rumeur selon laquelle un homme victime d’une attaque s’était couché sur les rails pour se suicider et avait recouvré l’usage de ses membres.

À en croire les intéressés, le faible courant électrique qui traverse leur corps lorsqu’ils sont allongés sur les voies fait disparaître la douleur et atténue les symptômes de maladies telles que le diabète ou l’arthrose. D’après Reuters, les autorités ont brandi la menace de lourdes amendes, voire de peines de prison allant jusqu’à trois mois – en vain. En Malaisie, la compagnie ferroviaire KTMB a décidé d’intensifier les contrôles le long des voies afin d’empêcher leur usage à des fins « curatives ».

Le paradis perdu. Les habitants d’Aitutaki sont sous le choc : leur banque a été dévalisée – une triste première pour cet îlot de l’archipel des Cook, dans le Pacifique Sud. Ce cambriolage a dépouillé la population de la quasi-totalité de ses économies et causé un véritable traumatisme dans cette île qui compte le plus d’églises par habitant au monde. Le dimanche est sacré à Aitutaki, et les touristes ne peuvent rallier ou quitter l’île le jour du Seigneur.

Vanille-fraise durable. Pour le producteur de glaces écossais Mackie’s, l’écologie, ce n’est pas du vent. Son usine, dans l’Aberdeenshire, est alimentée uniquement par trois éoliennes – et elle fabrique dix millions de crèmes glacées par an. Les pales des turbines tournent à plein régime et Mackie’s of Scotland peut même vendre un surplus d’électricité au réseau national. L’Écosse est le pays le plus venteux d’Europe, rappelle la BBC. Le nouveau gouvernement écossais mise sur 100 % d’énergie renouvelable d’ici à 2020.

Cantine volante. L’huile de cuisine ? Très tendance, dans l’aviation. Trois compagnies aériennes volent désormais à l’huile végétale. Finnair a effectué son premier vol commercial au biocarburant le 20 juillet, entre Amsterdam et Helsinki. Les deux réacteurs étaient alimentés par un mélange composé de 50 % de kérosène traditionnel et de 50 % d’huile de cuisson recyclée, provenant de restaurants. Lufthansa a inauguré le 15 juillet une liaison verte entre Hambourg et Francfort, et KLM proposera à partir de septembre des vols bio Amsterdam-Paris. Ce biokérosène ne nécessite aucune modification des moteurs ni de l’infrastructure, note le journal néerlandais Trouw.

Jappons! L’été est chaud au Japon, très chaud. Pour économiser l’énergie en ces temps de crise nucléaire, la préfecture de Gifu a demandé à ses employés de rentrer faire la sieste chez eux entre 13 heures et 15 heures. Cette séduisante initiative devrait faire baisser la consommation de 20 %. Seul bémol : ces roupillons sont déduits du temps de vacances des fonctionnaires.

Lo x


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte