Magazine Séries

Entourage. Saison 8. Episode 8. SERIES FINALE.

Publié le 12 septembre 2011 par Delromainzika @cabreakingnews

ari-and-mrs-ari_508x338.jpg

Entourage // Saison 8. Episode 8. The End.
SERIES FINALE


C'est l'heure, il est temps de dire au revoir à Vince Chase et ses amis. C'est avec émotion que j'ai laissé cette bande d'amis tout à l'heure, plus tôt dans la journée. Un temps d'adaptation m'a été nécessaire pour me dire : mais en fait, je ne les reverrais plus jamais, ou peut être uniquement sur les DVD dans lesquels j'investirai au fur et à mesure (car bon, c'est assez cher pour Entourage), ou encore au cinéma dans sûrement deux ans même si ce projet de film certes très avancé n'est pas encore sûr de voir le jour. On l'a bien vu avec des tas de films, abandonnés en cours de route. Bref, ce dernier épisode m'a laissé une impression de bonne fin, classique, mais comme j'étais nostalgique, il me manquait des trucs, comme une sorte d'hommage à toutes ces stars qui ont défilées dans la série. Comme une sorte de clin d'oeil de quelques unes. Je demandais pas la lune, loin de là. Mais bon, ce n'est pas foncièrement une grande déception. Plutôt un truc que j'aurais apprécié en plus de cette fin que j'ai trouvé finalement très belle et dramaturgique comme la série sait le faire.
Alors tout d'abord Ari Gold qui, et j'en discutais récemment va démissionner en découvrant au fond de lui que sa vie c'est pas son travail mais sa famille, il va vouloir partir avec sa femme à Florence une année (comme il lui avait déjà promis il y a tant d'années). Ce happy end autour des Gold me fait grand plaisir. Je trouve que l'on arrive au moment où le personnage doit faire ce choix, celui d'être de nouveau dans une course, mais celle de sa vie. Bien sûr le cliffangher est assez marrant et un peu le revers de la médaille. Il démissionne de son poste mais on va lui en offrir un plus important quelque part d'autre. C'est quand même impressionnant et ce personnage est vraiment génial. Les réactions, le moment d'émotion où il va demander à sa femme de le suivre en Italie (avec ce fond musical d'opéra, …) tout ce long moment était passionné et surtout très touchant. Je pense que jamais dans toute l'histoire de Entourage, Ari Gold n'a été aussi magistral niveau émotion. C'est maîtrisé au diapason.

turtle-and-drama-pic_512x348.jpg
Du côté d'E ou Eric il quitte son job et donc son ami Scott (Scott Caan) pour de nouvelles aventures à New York et rejoindre la femme de sa vie : Sloane. Bon, la surprise finale sera qu'elle l'attends pour aller au mariage de Vince en Italie. Son histoire était assez étrange, en fait je sais pas, c'est comme si tout changeait et pas à la fois. Ce personnage ne laisse donc perplexe mais je l'aime bien et ses faux adieu sont maltraités par l'histoire. J'aurais peut être aimé qu'on intègre quelque chose de plus funkie autour de son départ, comme peut être un pot non ? Genre un "hazing". Ca restera donc incomplet à mon humble avis. Par ailleurs, Vince va donc se marier avec sa belle bimbo blonde. On sent que la série veut clôturer avec ce personnage heureux en ménage. Je dirais peut être un peu beaucoup non. Cette série est avant tout sur l'amitié et là on intègre cette dimension féminine dans le voyage, j'aurais rêvé mieux. D'ailleurs, durant la saison Vince n'aura pas vraiment eu de quoi passionner les foules, il y était pour moi la grande déception. Adrian Grenier a pu se reposer si je puis dire après ses cascades avec Cassevetes dans la saison précédente.
Ce que j'attendais c'est que Drama et Turtle soient plus intégrés dans ce final, ça n'a pas forcément été le cas mais leur histoire (tout comme la fin de la série) reste assez ouverte sur les différentes possibilités que l'on pourrait exploiter par la suite. Ainsi, je dis au revoir à Entourage, c'est un peu un crève coeur de le dire car chaque été j'étais là, prêt à suivre leurs aventures pour le meilleur comme pour le pire. Il en va de même pour eux je pense. Je retiendrai toujours le personnage d'Ari Gold qui aura marqué la série du début à la fin, offrant une compo finale parfaite. L'émotion des dernières minutes, le vol de l'avion, sans musique rutilante, c'était assez jovial et prêt pour cette incandescente larme que j'ai lâché (pardonnez moi ma sensibilité) quand le petit bruit "HBO" a retenti sur la série pour la dernière fois et laissant mon écran noir d'Entourage à jamais.
Note : 8/10. En bref, une nostalgie certaines, de l'émotion, beaucoup d'émotions et bien sûr un au revoir teinté d'une offre que l'on ne peut pas refuser. Un film ? Bientôt, dans deux ans ? Espérons. Quoi qu'il en soit, la bande de Vince Chase restera gravée dans ma mémoire à jamais.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines