Magazine Informatique

WikiLeaks : quoi de neuf ?

Publié le 13 septembre 2011 par Lokk @journaldupirate

WikiLeaks : quoi de neuf ?Julian Assange, cofondateur de WikiLeaks, est actuellement en résidence surveillée, en attente d’un jugement de la justice britannique pour une éventuelle extradition vers la Suède, où il est accusé de viol. Selon certaines sources, la décision serait rendue dans les prochaines semaines, courant septembre.

Depuis 2010 et ses démêlés judiciaires suite à la publication de documents (CableGate) considérés par certains comme étant « la plus grande fuite d’informations de l’histoire », peu de nouvelles filtraient concernant Assange, élu cependant personnalité de l’année 2010 par le magazine Time.

Toutefois, WikiLeaks continue à alimenter l’actualité.

Cet été, une interview – réalisée par Hans Ulrich Obrist et publiée en 4 parties par Courrier International, dans laquelle il revient sur ses démêlés judiciaires mais aussi les raisons qui l’ont poussé à agir -, replace J. Assange au-devant de la scène médiatique.

Il y a quelques semaines, c’est au tour de l’ancien porte-parole de WL, Daniel Domscheit-Berg, de monter au créneau : il annonce la destruction de plus de 3500 documents secrets, et cela avant même leur publication. Ce qui peut paraître totalement incompréhensible et va à l’encontre de leur politique de diffusion des câbles diplomatiques. Certes, il a ouvert un site concurrent, OpenLeaks, qui se veut une alternative à WL, et sur lequel toute personne peut transmettre des fichiers sous anonymat, mais il apparaît que, depuis la mise en ligne du site, aucune info n’a été publiée. Son geste reste inexpliqué, même s’il se défend de vouloir protéger ses sources. Raison peu convaincante.

Sur Owni, à qui il a accordé une interview, il revient sur ses revendications et ses motivations.

WikiLeaks : quoi de neuf ?
Selon Assange, sur le Twitter de WK, il affirme que Domscheit-Berg collaborerait avec une agence gouvernementale et aurait donc subi des pressions pour détruire ces documents. Mais il s’agit surtout d’un clash entre les deux protagonistes : la confrontation à coups de révélations chocs ne fait que commencer !

Comme pour lui répondre, Assange publie à son tour près de 200 000 documents, dont la plupart sont encore classés secrets !

La confrontation médiatique pourrait s’apparenter à un règlement de comptes WikiLeaks/OpenLeaks, même si les moyens utilisés peuvent paraître choquants et finalement contre-productifs. Comme l’indique Le Monde.fr, « tous les noms et les coordonnées des personnes pouvant être mises en danger étaient supprimés avant publication » des câbles. Mais là, tout s’emballe, aucun contrôle ne semble avoir été effectué. Pis encore : un sondage sur le compte Twitter de WL, qui s’adresse à ses followers, leur demande s’il faut ou pas publier les documents sans contrôle préalable de l’identité des personnes incriminées !

Pourquoi cette précipitation dans la diffusion de documents ? Et que dire de ce changement de politique en termes de transparence ?

Des éléments de réponse : volonté de revenir sur le devant de la scène, décision de justice imminente d’où la crainte d’une probable extradition en Suède voire aux Etats-Unis, manque d’intérêt de la part des médias à qui Assange a fait parvenir les câbles fin 2010 (en effet, peu de publications en ont découlé)…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lokk 1741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine