Magazine

La laïcité en danger

Publié le 21 décembre 2007 par Tomjez
Les liens du chef de l'Etat avec les hautes autorités religieuses deviennent difficile à cacher! Après avoir avancé à pas de loup, il agit maintenant à visage découvert et affirme sa volonté de remettre en question la laïcité en mettant en avant les "racines religieuses" du pays. "La laïcité n'a pas le pouvoir de couper le pays de ses racines, elle a l'essayé, elle n'aurait pas dû" a-t-il osé affirmer!
"La république laïque a longtemps sous-estimé l'importance de l'aspiration spirituelle"
"Ce que j'ai le plus à cœur à vous dire, c'est que, dans ce monde obsédé par le confort matériel, le pays a besoin de croyants convaincus qui ne craignent pas d'affirmer ce qu'ils sont et ce en quoi ils croient".


Il faut rendre grâce à Abdullah Gül : lui au moins ne se permettrait pas de proférer de telles inepties, bafouant sans vergogne le droit de ses citoyens à l'athéisme le plus décomplexé.
Vous aurez reconnu dans ces déclarations abjectement bigotes le discours tenu par le chanoine Sarkozy à Rome... Il n'y a pas qu'en Turquie que la laïcité est menacée, et en affichant de manière aussi ostentatoire ses convictions religieuses, Nicolas Sarkozy (double divorcé vivant dans un concubinage libidineux avec une créature mangeuse d'hommes, Dieu ait pitié de son âme) fait acte de séparatisme.

Un athée, un musulman, un juif, un boudhiste, doit-il encore se reconnaître dans cette France qui fait, par la voix du chef de l'Etat, de ses racines chrétiennes un horizon indépassable? Personnellement, quand je vois le président de la république faire allégeance au Pape, je vois 20 générations de rois de France gallicans se retourner dans leur tombe... on est loin du temps ou les émissaire de Philippe le Bel retournaient une bonne mandale à un Pape récalcitrant.
Bientôt, le rétablissement de l'enseignement relgieux dans les écoles publiques, et la mention de la religion sur la carte d'identité. Tout français sera considéré d'office comme Catholique. Et Sarkozy aura de plus en plus de mal à justifier son rejet de la Turquie, Etat faux laïc et vrai jacobin, si semblable à son pays soeur la France...
Et si cela n'était qu'une vaste blague? Dans la délégation accompagnant Sarkozy sur la tombe de Jean-Paul II, se trouvait Jean-Marie Bigard. La vrai question est: a-t-il posé ses couilles sur le marbre?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tomjez 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte