Magazine

Frappes Chirurgicales

Publié le 17 décembre 2007 par Tomjez

Si, si les bombardements turcs sur le Kurdistan Irakien sont tout ce qu'il y a de plus chirurgicaux. A la grande époque des "barbiers", un bon pourcentage des patients mourraient d'un arrêt cardiaque en se faisant dépiauter à la scie émoussée sans anesthésie par des chirurgiens cautérisant le moignon béant au fer rouge. C'est plus à ce style de médecine "pré-Ambroise Paré" qu'à la chirurgie au laser que font penser les opérations aériennes qui ont eu lieu ce Week-End.
Villages détruits, au moins un civil tué, et probablement pas la moindre perte dans les rangs d'une guerrilla bénéficiant de souterrains aménagés et inexpugnables, dans lesquels, comme le disait si bien un responsable des renseignements turcs à la retraite, "les terroristes jouent de la musique bien à l'abri pendant que nous les bombardons"

Si la Turquie se vante d'avoir touché des cibles rebelles, les officiels kurdes de la région affirment que le PKK, pas fou, avait plié bagage des semaines avant les frappes, et que ce sont essentiellement des villages kurdes irakiens qui ont été détruits. Des centaines de civils ont fui leur villages pour se réfugier dans des grottes voisines... Abdullah Ibrahim, un responsable de la région de Sangasar, affirme que, si des bases rebelles se trouvent bien dans la région, elles n'ont pas été touchées par les bombes qui n'ont frappé que les villages...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tomjez 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte