Magazine Culture

Eli Stone [1x o4]

Publié le 24 février 2008 par Lulla

24 février 2008

Eli Stone [1x o4]

esbanxw8Wake Me Up Before You Go-Go

Audience: 7 19o ooo.

dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_105479

Cet épisode semble marquer un tournant pour la série. Les 3 premiers étaient sympas, en particulier le pilot mais c'était encore un peu brouillon. Là, les personnages semblent davantage creusés et un certain esprit de bande est en train d'être développé. A la manière d'Ally McBeal, qui est décidémment THE modèle de la série, les personnages secondaires prennent plus d'importance et ce n'est plus tout à fait la série consacrée à Eli Stone mais la série dédiée au petit monde d'Eli Stone. Je sais, la différence n'est pas très nette dis comme ça et pourtant ...

La première originalité de l'épisode c'est que l'on ne suit pas une mais deux affaires. Il y a celle d'Eli, accompagnée des désormais habituelles visions (il se retrouve à danser sur une table au son de Good Lovin', pour une fois, il ne sagit pas d'une chanson de George Michael - d'ailleurs, je pensais que l'on entendrait la chanson-titre de l'épisode, eh même pas ! Dommage, elle fout bien la pêche). L'homme qu'Eli voit de manière prophétique est en fait un patient de son frère, Nate. Il a été dans le coma pendant trois ans et qu'en il en ressort enfin, il se rend compte que sa femme est partie avec son meilleur ami. Il veut alors les poursuivre en justice. Même l'Eglise se retrouve poursuivie ! Et pardon, je radote, mais ça, c'est un truc typiquement Ally McBealien. Manquerait plus que des chorales gospels ! L'affaire va prendre un tournant tragique quand l'homme va mourir des complications suite à son coma. Cette histoire était surtout prétexte à approndir les relations d'Eli et son frère. Jusqu'ici, il apparaissait deux minutes par épisodes et il ne servait pas à grand chose. On nous le présente ici comme le confident d'Eli par excellence. On nous montre ses faiblesses (il boit à la fin de l'épisode) et ses craintes vis à vis de son frère qui commence à passer pour un véritable cinglé aux yeux de tout le monde ! Et à ses propres yeux aussi. Eli savait que ce patient allait mourir, il a prévenu son frère mais Nate n'a rien fait. Maintenant il regrette, d'autant que l'image de leur père est encore et toujorus présent. Good Lovin' était une de ses chansons préférés, Eli ne le savait pas. Petit à petit, Nate commence à se demander si son frère ne serait effectivement pas un prophéte. Cette affaire amène également Eli à remettre en question sa rupture un peu trop rapide avec Taylor. Ce qui est plutôt surprenant, je ne m'attendais pas à ce développement. Au final, on ne sait pas très bien s'ils se sont remis ou non ensemble. Taylor semble confuse et demande conseil auprès de son père. Parce qu'Eli risque de lui faire du mal à cause de ses pétages de plomb régulier, il lui conseille de tirer un trait sur Eli. Et on sent qu'il ne le dit pas de gaieté de coeur. Il apprécie beaucoup Eli, malgré les apparences.

L'autre affaire de l'épisode était donc menée par Jordan (Victor Garber). Première fois que l'on suit une affaire qui n'est pas confiée à Eli. L'occasion de découvrir un peu mieux Jordan et d'introduire un nouveau personnage que j'imagine régulier. Le cas est celui d'un homme noir qui poursuit celui qui aurait pû être son employeur s'il avait été engagé suite à un entretien qui ne s'est pas très bien passé. L'employeur est noir aussi et pourtant Keith Bennett le poursuit pour discrimination. C'était vraiment très intéressant, en plus l'employeur était interprété par le mythique Mr Banks du Prince de Bel-Air (James Avery). C'est toujours sympa de le revoir quelques annes après, il en impose toujours autant ! C'est l'employeur qui va remporter le procès mais Jordan va proposer à Keith de rejoindre son cabinet (j'ai oublié de préciser qu'il est avocat lui aussi). Un ajout de casting qui me plaît bien. La famille Eli Stone s'agrandit. Au détour de quelques scènes, on croise bien sûr notre secrétaire préférée, Patti, qui se conduit comme une peau de vache dès qu'il est question de Taylor. Et puis Maggie aussi, qui a l'air toujours aussi bonne avocate (cette phrase est pleine d'ironie).

vlcsnap_113801


// Bilan // Même si la série s'inscrit de plus en plus dans le legal drama et de moins en moins dans la simple dramedy, je trouve qu'elle s'améliore vraiment avec cet épisode. On approfondit les personnages secondaires et le rythme est un peu plus soutenu, avec pas mal d'intéractions entre les protagonistes.

Posté par LullabyBoy à 16:55 - Eli Stone - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog