Magazine

La revanche de François Fillon

Publié le 24 février 2008 par Oldchaps
La revanche de François FillonLe dernier sondage du JDD concernant le cote de popularité de Nicolas Sarkozy et de François Fillon est surprenante à plus d'un titre. Nous apprenons que 38% des français sont satisfaits de Nicolas Sarkozy et 57% de François Fillon. C'est inédit sous la 5ème république, la popularité de président est pour la première fois très largement infèrieure à celle du premier-ministre. Nicolas Sarkozy a du ressort et il lui en reste encore pour descendre plus bas. Il lui serait facile, pense t'on, de faire profil-bas quelques jours, quelques semaines..quelques mois... mais non c'est impossible, il n'y arrive pas. Un peu de retenue, juste avant les municipales, qui s'annoncent comme un désastre pour l'UMP, semblerait de mise afin de recrédibiliser un peu les élus UMP (un nouveau bastion tomberait d'après les sondages, celui du ministre Xavier Darcos) auprès de leur éléctorat.Cela semble évident pour nous, mais cela ne l'est pas pour lui, Nicolas Sarkozy est comme un ours les mains liées dans le dos devant un pot de miel et il y succombe à chaque fois. Et comme la lune de Miel avec la majorité des Français est bel et bien terminée depuis presque deux mois, il y a comme un air d'impuissance politique qui semble pointer le bout de son nez.   La semaine écoulée est à ce titre édifiante: -L'appel du 14 février publié dans Marianne pour une vigilance Républicaine a été un succès (vous pouvez le signer ici), d'autres personnalités ont rejoint cet appel ce week-end. Il y'a eu beaucoup de gesticulations et de verbiages dans l'entourage du président pour décrédibliser cet appel mais encore une fois, la vindicte et la réaction disproportionnée de son entourage a été contre-productive et a renforcée la force de cet appel. -Concernant la rétention de sureté, Nicolas Sarkozy souhaitait passer outre la décision du conseil contitutionnel, en consultant la cour de cassation pour lui permettre d'appliquer immédiatement cette loi déja très controversée. Pan sur les doigts cet après-midi par Bernard Accoyer , président de l'assemblée nationale, et baron de L'UMP. Je le cite :Il ne saurait être question d'une remise en cause du fonctionnement de nos institutions, ni des décisions du Conseil constitutionnel qui sont sans appel. -Le dérapage d'Emmanuelle Mignon , la directrice du cabinet de Nicolas Sarkozy, au sujet des sectes est resté à ce jour non élucidé. On peut noter un très bon article de véronique Maurus à ce sujet sur le monde d'aujourd'hui. Lorsque l'on connait l'empressement du gourou du président, Emmanuelle Mignon, pour réformer la loi de la laïcité de 1905, on peut avoir froid dans le dos. -Le dérapage de nicolas Sarkozy qui a déclaré à un visiteur: "Casse toi pauvre con" au salon de l'agriculture samedi est encore plus symptomatique du mal être de notre éxécutif. A propos d'éxécutif, François Fillon lui n'a pas un cheveu qui dépasse, au dessus du rasoir médiatique, il continue son bonhomme de chemin cahin-caha et culmine à 57% d'opinion favorable. Pour un premier ministre qui était venu pour réformer, c'est un score hymalaien. Bref c'est le meilleur chemin pour être le candidat naturel de la droite recomposée post-Sarkozienne, au cas où la déconfiture actuelle persisterait dans le temps, à la prochaine présidentielle. Le problème, c'est qu'une fois que le président est grillé....on le garde tout de même.  François Fillon ressemble de plus en plus à un président qu'à un collaborateur. Nicolas Sarkozy ne ressemble plus tellement à quelque chose de connu à ce niveau là de responsabilité.                                           là c'est davantage un bonobo

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Oldchaps 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte