Magazine Culture

Le bonheur rend con, vu de la télé

Publié le 16 septembre 2011 par Legraoully @LeGraoullyOff
Print Friendly

Le bonheur rend con, vu de la télé

Même quand on est peu enclin à voir des manifestations paranormales dans tout ce qui dépasse de l’ordinaire, il faut admettre qu’il se passe des choses vraiment étonnantes de par le vaste monde. Les candidats à la primaire socialiste ont passé une soirée ensemble sans s’écharper, Ben Laden n’a pas ressuscité le 11 septembre, Sarah Palin aurait pris de la cocaïne et eu des relations avec un basketteur noir, il a fait relativement beau à Metz trois jours de suite, un juge a fait sa fête à Brice Hortefeux en pointant son criant manque de culture pour se consoler du fait de ne pouvoir le condamner faute de base juridique, et, les bras m’en tombent, Sarkozy a été acclamé. Mon athéisme intégriste en a pris un coup, et si Christophe Maé avait sorti une bonne chanson le même jour, je serais entré dans les ordres et me serait supplicié pour le rachat de mes péchés. Heureusement, le sirop du doute s’instille aussitôt qu’on écoute de la musique sur une radio commerciale.

Les Libyens libérés du joug de Kadhafi ont accueilli Nicolas Sarkozy et David Cameron en héros hier à Tripoli. Il faut reconnaître à l’ancien « Guide de la Révolution » un talent certain pour le verrouillage de l’information, pour que personne en Libye ne soit au courant des tergiversations de l’OTAN et de l’ONU sur l’opportunité d’une intervention, et du coup de main des services secrets français, anglais et américains dans la répression et l’espionnage à grande échelle de la population qui sont l’apanage de toute bonne dictature (attention à ne pas faire d’amalgame trop rapide, dans une démocratie ce procédé s’appelle vidéosurveillance et ne sert bien sûr qu’à nous protéger des terroristes). On peut aussi douter du fait que les nouveaux héros soient venus célébrer la libération de l’ancienne colonie italienne sans parler pétrole et investissements, d’autant plus que le CNT avait fait miroiter des contrats avantageux en échange d’une aide militaire. D’où une lancinante question: le bonheur rend-il con? A l’instar des amoureux de fraîche date qui laissent sur leur sillage des effluves de guimauve aussi sûrement que l’escargot marque son passage d’une traînée de bave, les Libyens qui ont chèrement acquis leur liberté sont-ils trop ivres de bonheur pour être dupes de ce que sont Cameron et Sarkozy? Quand Londres était à feu et à sang, Kadhafi, en bon propagandiste, n’avait pas manqué de pointer l’intervention musclée de la police britannique et les propos martiaux du Prime Minister pour donner des leçons de démocratie au Royaume-Uni. De même, Sarkozy a accueilli Kadhafi à Paris avec plus de faste que s’il se fut agi de Jésus et ses apôtres. Notre Président, qui a l’habitude de battre le rappel des troupes de l’UMP pour faire la claque à chacun de ses déplacements a t-il une permanence à Tripoli? Les membres du CNT ont-ils si vite intégré les ficelles de la realpolitik?

Notre ami Jean-François Copé, dont la langue est si longue qu’il arrive à lécher les bottes de son patron à plusieurs milliers de kilomètres de distance, en a profité pour clamer haut et fort sa « fierté d’être Français », et s’est félicité de l’hommage rendu au Président et à l’action de la France. On aimerait bien que la Syrie et la Palestine puissent aussi bénéficier du génie du chef de l’Etat, mais comme il ne peut pas être partout depuis qu’il est fâché avec Bolloré, joignons-nous au concert de louanges en félicitant Sarkozy d’empêcher les Libyens et les ressortissants d’autres dictatures d’entrer illégalement sur notre territoire pour les inciter à rentrer chez eux pour renverser toutes les tyrannies qui n’envoient pas de valises en France. Qu’au lieu de vivoter de travail clandestin en abus d’allocations et en trafic de drogues, ils abreuvent le sillon des champs pétrolier du sang impur des autocrates, et qu’au son de la Marseillaise, ils défilent dans ce qui fut la campagne avant l’exploitation des matières premières pillées par l’Occident mauvais en arborant fièrement au bout d’une pique la tête  des généraux qui préfèrent le suffrage au FAMAS Made in France au suffrage universel. Brûlez les rapports fictifs de Bernard Kouchner, empalez les ambassadeurs de la Françafrique, et la glorieuse armée française vous aidera à vous défaire de vos despotes. La Liberté guidant le Peuple de Delacroix viendra en personne gifler l’oppresseur en échange d’une poignée de minerai ou de quelques gouttes de pétrole. Et surtout gardez vos immigrés, car la France veut bien répandre la graine de la révolte aux quatre vents mais ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Et Marianne est si généreuse que si vous aimez tant Sarkozy, on vous le donne.

Dans un prochain épisode, on négociera avec les pays africains pour échanger Ismael Lo, Rokia Traoré et Femi Kuti, et tant d’autres contre Christophe Maé, Zaz, et Grégoire, et tant d’autres aussi. Mais peut-être que quand l’Afrique sera libre, elle ne voudra plus qu’on lui envoie nos déchets.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Legraoully 29555 partages Voir son profil
Voir son blog