Magazine Science

Ephémérides Septembre 2011

Publié le 30 août 2011 par Pyxmalion @pyxmalion
Magnifique photo de Jupiter réalisée par D. Peach

Magnifique photo de Jupiter réalisée par D. Peach

Encore beaucoup de douceurs pour les nuits de septembre qui sont de plus en plus longue (équinoxe le 23, la nuit dure alors 12 heures). Des conditions très favorables à l’observation approfondie du ciel de fin d’été, dominé au zénith par le trio de constellations Cygne, Lyre et Aigle (l’astérisme du triangle de l’été est formé par Véga, Deneb et Altaïr). Comme toujours, il vaut mieux fuir l’extrême luminosité urbaine et le halo orangé qui les recouvre, rayonnant à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde !

En tête de liste pour l’observation avec une paire de jumelles ou un instrument plus important : Jupiter. Accompagnée de ses « quatre satellites galiléens » Io, Europe, Ganymede et Callisto (on en connait à ce jour 63 !), la plus grosse planète du système solaire demeure un spectacle dont on ne se lasse pas. En ce moment, il faut patienter 22 heure pour la voir se hisser au-dessus de l’horizon est, au sein de la constellation du Bélier. Découvrir ses bandes équatoriales et, de temps en temps, distinguer la fameuse grande tâche rouge, flottant dans l’épaisse atmosphère est un régal. Idem pour l’alignement de ses quatre principales lunes, différent chaque jour.
Le 16 septembre, la Lune décroissante se promène non loin de la planète géante. Une occasion de réunir deux observations sensationnelles.

A la fin du mois, la traversée de notre petite voisine la planète rouge, de l’amas ouvert de la Crèche, la Ruche pour les anglo-saxons, invite à l’observation d’une belle rencontre. Les astronomes-photographes ne sauraient manqué un tel rendez-vous dont seul les terriens peuvent profiter … !

Principaux phénomènes astronomiques à observer

  • 1er septembre : Maximum d’activité de l’essaim d’étoiles filantes « Alpha Aurigides ». Possibilité d’en observer jusqu’à 7 par heure avec une vitesse moyenne de pénétration dans l’atmosphère de 66 km par seconde.
  • 3 septembre : Période favorable à l’observation de Mercure, à l’aube.
    35 éme anniversaire de l’atterrissage de Viking 2 à la surface de Mars.
  • 4 septembre : Premier Quartier de Lune.
    La supergéante rouge Antarès (l’étoile la plus brillante de la constellation du Scorpion) et la Lune sont visibles ensemble au crépuscule.
  • 6 septembre : La Lune est en conjonction avec la lointaine planète naine, Pluton (celle-ci est invisible à l’oeil nu).
  • 8 septembre : Lancement prévu du couple de satellite GRAIL chargé d’étudier avec la plus grande précision possible le champ de gravité de la Lune.
  • 9 septembre : A observer à l’aube, le rassemblement visuel de Mercure avec l’étoile la plus brillante de la constellation du Lion, Regulus.
  • 10 septembre : La comète C/2010 XI Elenin, découverte il y a moins d’un an (10 décembre 2010), atteint sa plus petite distance avec le Soleil (environ 72 millions de km).
    La Lune est en conjonction avec Neptune (celle-ci est invisible à l’oeil nu).
  • 12 septembre : Pleine Lune.
  • 13 septembre : Sur Mars, début de l’équinoxe du printemps dans l’hémisphère nord.
    La Lune est en conjonction  avec Uranus (celle-ci est invisible à l’oeil nu).
  • 14 septembre : Plus grande distance entre la Terre et la Lune (apogée), 406 064 km.
  • 16 septembre : Conjonction de la Lune avec Jupiter.
    Opposition de la planète naine Cérès, distante d’environ 298 millions de km.
  • 17 septembre : Arrivée du Soleil dans la Vierge, la plus vaste constellation du zodiaque. Notre étoile la traversera durant 40 jours.
  • 18 septembre : Beau rapprochement visuel entre la Lune et l’amas ouvert des Pléiades (M45, connu aussi sous les noms de « Sept Soeurs », « Sept Filles d’Atlas »).
  • 19 septembre : On peut apercevoir l’étoile la plus brillante du Taureau, Aldebaran à proximité de la Lune.
  • 20 septembre : Dernier Quartier de Lune.
    Maximum d’activité de l’essaim météoritiques des « Piscides ». Une poignée d’étoiles filantes entrant dans l’atmosphère à la vitesse moyenne de 26 km par seconde sont visibles.
  • 22 septembre : Dixième anniversaire du survol de la comète Borelly par la sonde spatiale Deep Space I.
    Si les conditions atmosphériques le permettent, il est possible d’observer la Lune glisser au centre de l’Arc de Triomphe.
    A observer au crépuscule dans certaines régions du monde (pas en Europe), la comète C/2010 XI Elenin flirtant avec Vénus, absente de nos soirées depuis plusieurs mois. Au cours des prochains jours, la comète devrait être visible dans le champ du coronographe LASCO C3 de SoHO, c’est-à-dire très rapprochée, visuellement, du Soleil.
  • 23 septembre : Equinoxe de l’automne dans l’hémisphère nord, printemps dans l’hémisphère sud.
    Il y a 165 ans, l’astronome Johann Gottfried Galle découvrait Neptune en s’appuyant sur les calculs de Urbain Le Verrier.
    La Lune est en conjonction avec Mars.
  • 25 septembre : De nouveau la Lune est visible à quelques degré de Regulus.
    Uranus n’est qu’à 2,8 milliards de km de nous soit 19 unités astronomiques. Elle sera en opposition demain.
  • 27 septembre : Nouvelle Lune.
  • 28 septembre : Plus petite distance entre la Terre et la Lune (périgée), 357 566 km.
  • 30 septembre : Mars traverse (visuellement) durant plusieurs jours l’amas ouvert de la Crèche (M44 aussi appelé la Ruche), visible dans la constellation du Cancer. A voir dans des jumelles.

Cartes du ciel :

Téléchargez le logiciel Stellarium, véritable planétarium sur écran plat, une référence ! (Gratuit, Mac OS, Windows, Linux).

Et aussi les applications d’astronomie, cartes du ciel (réalité augmentée) : Stellarium XL, Redshift, StarWalk, StarMap Pro (et beaucoup d’autres qui s’ajoutent chaque mois …) pour iOS (iPhone, iPod Touch, iPad) et Android.

A lire :

« Le Guide du Ciel 2011-2012″ (amds-édition) de Guillaume Cannat. L’éphéméride ci-dessus est rédigé à partir de ce guide indispensable !

Du même auteur, pour tous ceux qui se lancent dans l’astronomie amateur ou désirent parfaire leurs connaissances techniques : « Le Guide du Ciel/les Instruments & le Guide de l’Astronomie de Loisir« , 130 pages, 12 € (amds-édition).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pyxmalion 23432 partages Voir son profil
Voir son blog