Magazine Poésie

Petit etre

Par Elisabeth Leroy

Un petit être innocent et sage

Attend le jour où les fleurs

Gonflées de soleil s'épanouiront

Sa petite bouche est un coeur

Il dort contre sa mère et son corsage

Tous autour de lui s'émerveilleront

Ses yeux sont encore fermés

Il dort, il peut encore rêver

A son univers de douceur

Il arrivera quand ce sera l'heure.

(28.08.06)

medium_berceau.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elisabeth Leroy 1160 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines