Magazine Poésie

Veronique

Par Elisabeth Leroy

Elle a pleuré certains soirs

Comme tout le monde

Elle a traversé tant d'orages

Comme tout le monde

Elle a toujours trouvé du courage

Pour ne pas céder à ce noir

Qui vous broie en une seconde

Comme les rois de ce monde

Elle a cherché son or enfui

Quelque part où on lui a dit

Dans son corps, dans sa tête

Son piano lui fait la fête

Quand tout le monde s'endort

Elle nous offre ses trésors.

(10/10/06)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elisabeth Leroy 1160 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines