Magazine F1/moto

Neel Jani, superbe!

Publié le 24 février 2008 par Jacqueline Favez & Yves Blanc

Troisième victoire de la saison en A1GP: Neel Jani n'a pas laissé longtemps croire à ses rivaux qu'il était en difficulté! A Durban, en Afrique du Sud, il a repris son bien, à savoir la tête de ce championnat par équipes nationales, grâce à une troisième place dans la "petite" course du matin et une victoire dans la "longue" course de l'après-midi.
Bien qu'il partait de la pole position, ce n'était pas gagné d'avance. Et vu les accrochages qu'il y a eu durant cette course, le Biennois aurait aussi bien pu tout perdre sur ce circuit urbain, bordé de murs qui ont vu plusieurs monoplaces y terminer leur course.
Dès la première épingle, à peine le départ était donné, un immense bouchon se formait après un accrochage. La voiture de sécurité devait faire sa première entrée en piste. A peine la course relancée, ce même virage allait être le théâtre d'un autre accrochage. Re-voiture de sécurité.
Devant, Neel Jani gérait assez bien ces bouts de course neutralisés et, surtout, les "re-départs", qu'il lançait une fois la voiture de sécurité rentrée aux stands. Mais derrière lui, les événements changeaient la donne pour ses adversaires. Lors de son premier arrêt au stand, Jonny Reid, pour la Nouvelle-Zélande, repartait au moment où une voiture s'arrêtait, abimant l'avant de sa monoplace. Il perdait non seulement du temps dans la mésaventure (ses mécanos lui changeaient immédiatement la "moustache" de sa monoplace) mais était en plus pénalisé d'un "passage dans les stands" par les commissaires.
Les espoirs de la Nouvelle-Zélande s'arrêtaient là. A l'inverse, Loïc Duval, pour la France, bénéficiait des accrochages pour remonter du 8e au 4e rang. Pendant un bon moment, il a tenté de dépasser le Britannique Olivier Jarvis, 3e. Mais ce sont ses mécanos qui lui ont offert cette place, en réalisant un ravitaillement extraordinaire lors du second arrêt, qui a permis à Loïc Duval de ressortir devant Olivier Jarvis.
Puis, c'était le Canadien Robert Wickens, alors 2e, qui partait à la faute, toujours dans la même épingle. Son tête-à-queue permettait à Loïc Duval de se retrouver sur les talons de Neel Jani. Mais Olivier Jarvis, 4e, ne pouvait éviter le Canadien qui, voulant mettre sa voiture en sécurité, repartait en sens inverse... Rageant pour l'Anglais!
En toute fin de course, un nouvel accrochage, toujours dans la même épingle, était le fait du Sud-africain Adrian Zaugg, qui retardait tellement son freinage à l'intérieur de la trajectoire qu'il se retrouvait contraint d'éperonner plusieurs de ses petits camarades. Cette fois, le bouchon créé en piste était tel que, alors qu'il ne restait plus que quelques minutes de course, la direction décidait de sortir le drapeau rouge et de ramener tous les pilotes aux stands, figeant les positions à ce stade.
Neel Jani termine donc devant Loïc Duval et le Portugais Filipe Albuquerque, qui sautait littéralement de joie d'avoir décroché à Durban son premier podium en A1GP.
Au championnat, la Suisse de Neel Jani mène avec 118 points, devant la France de Loïc Duval (108 pts) et la Nouvelle-Zélande de Jonny Reid (98 pts). Avec 20 points de retard, la Nouvelle-Zélande a pris ce week-end un méchant coup au moral. Mais une victoire rapportant 15 points, rien n'est perdu pour les "Blacks".
Pour les "Bleus", les choses pourraient sembler plus aisées, sur le papier. Mais c'est sans compter que Loïc Duval ne sera pas le pilote de l'équipe de France pour les trois derniers rendez-vous. Du moins, c'est ce qu'il affirmait au début du mois. Ses obligations dans le championnat japonais qu'il va disputer cette année ne lui laisseront pas l'opportunité de disputer les six courses qui restent. Le pilote français n'était déjà pas assuré d'arriver à s'aligner ce week-end à Durban...
Reste à voir qui prendra sa place dans le baquet de la monoplace française. Réponse dans un peu moins de trois semaines. L'A1GP sera à Mexico. Un circuit que Neel Jani a déjà pratiqué en ChampCar, mais qui ne lui avait pas forcément bien réussi. Espérons que le Biennois aura là l'occasion de prendre une belle revanche.
Jacqueline


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossiers Paperblog

Magazines