Magazine Culture

30 Rock – Review Générale - Critique - Saison 1

Publié le 25 février 2008 par Blabla-Series

30 Rock is pretty darn funny, a bitterly merry comic jihad against corporate stupidity and mendaciousness

Crée et écrit par Tina Fey (Saturday Night Live)Diffusion sur NBCSeries Premiere 11 Octobre2006Saison 1 achevée le 26 avril 2007
Format 20mn - 21 épisodes
Série renouvelée - Saison 2

Cast

Tina Fey (Saturday Night Live, Mean Girls), Alec Baldwin (The Departed, Elizabethtown , Running With Scissors, Will & Grace), Jane Krakowski (Ally McBeal), Tracy Morgan (Saturday Night Live), Rachel Dratch (Saturday Night Live), Jack McBrayer (Arrested Development)

Show Synopsis

Bienvenue au Girlie show, une émission de variétés de NBC. Liz Lemon en est la scénariste en chef. Pour elle, la vie est belle et exaltante, elle a le sens de l’humour, son équipe l’apprécie, sa meilleure amie un brin loufoque est la Girl de cette émission à succès. Malheureusement, la vie de Lemon changea du tout au tout lorsque le Président de NBC fut remplacé par la personne de Jack Donaghy, un machiste rabat-joie fini, qui pensa bon de faire le ménage au sein du Network et d'engager une star d'Hollywood dans le Girlie show : Tracy Jordan, un acteur comique raté égocentrique et totalement barré dont le sens de l’humour douteux s’avère totalement incompatible avec le Girlie Show .Et c’est Liz qui va désormais travailler avec lui.

Critique


30 Rock doit son nom au building 30Rockefeller Plaza dans lequel est animé le show. Pour NBC , l’année fut placée sous le signe des séries sur les coulisses télé. Après Studio 60 sur la chaine fictive de NBS, c’est 30 Rock qui dépeint les coulisses d’un show de NBC, à l’image du Saturday Night Live (dans lequel travailla longtemps la réalisatrice et l’actrice principale de 30 Rock : Tina Fey). Mais à l’inverse de Studio 60, et de Matt le scénariste en chef, la série et Liz Lemon sont décalées, burlesques. De plus, le Girlie Show devenue après l’arrivée de Tracy le TGS Show, n’est pas réellement le point central de la série ; il arrive que certains épisodes occultent même totalement la partie Coulisses et Ecritures des Sketches et c’est en partie cette donnée qui la consacre en comédie sympathique qui ne se prend pas au sérieux et qui même se sert du prétexte NBC pour dépeindre le quotidien d’une scénariste loufoque.

30 Rock est ni plus ni moins que la comédie phare de cette année. D’une part, pour son succès honnête qui lui a conféré le droit d’être renouvelée pour une Second Saison, et surtout pour sa différence majeure avec la plupart des comédies format 20 mn : les sitcoms. 30 Rock n’est pas vraiment une sitcom, pas de situations ridicules et douteuses, pas de rires enregistrés, pas de mous abruties des personnages, pas de décors en papier maché auxquels on ne peut voir qu’un plan unique, non 30 Rock n’a rien à voir avec The New Adventures of Old Christine, Rules of Engagement, ou the Class, et vague sur la comédie non-sitcom, pareil à Weeds ou à l’idée (seulement) originale de Notes from Underbelly, In Case Of Emergency ou the Knights of Prosperity.

Le véritable intérêt/point fort de la série est le trio Liz-Jenna-Jack qui grâce au talent des acteurs sont prodigieusement hilarants, Tina Fey en humoriste peu gâtée par la nature et l’amour est particulièrement excellente et porte efficacement la série sur son dos. Alec Baldwin est comme à son habitude, un homme sarcastique ventripotent brillant. Et l’on ne peut être que ravi de voir Jane Krakowski dans un rôle de gentille idiote qui la met davantage en valeur que celui d’Elaine dans Ally McBeal.

De surcroît, la série est riche en personnages secondaires anecdotiques, plutôt décalés, comme le groom coincé ou Rachel Draft déguisée en différents rôles, apportant un plus non négligeable à la série.

Malgré un pilot mitigé, notamment à cause de l’introduction de Tracy Jordan dans le Girlie Show, remettant en cause le travail de Liz et de tous les personnes participant au show, 30 Rock a eu du flair en placant Tracy, incompréhensible, (volontairement) caricatural et franchement insupportable, en second plan. Et à partir de ce changement, 30 Rock s’est considérablement amélioré et d’épisodes en épisodes, devient un véritable plaisir hebdomadaire.

30 Rock, en définitive, c’est la comédie de l’année 2006, le nouvelle référence, remplaçant ainsi Friends et autres Arrested Development, c'est une série rythmée, distrayante que l’on regarde avec presque impatience de semaine en semaine et devant laquelle il n’est pas rare de mourir de rire.

medium_30rock.2.jpg


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blabla-Series 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte