Magazine Culture

Drive - Series Premiere - Critique

Publié le 25 février 2008 par Blabla-Series

Drive - The kind of well-made brain candy that nearly demands

that you watch it with a bowl of popcorn.

Crée par Ben Queen et Tim Minear (Standoff, the Inside, Wonderfalls, Strange World)Diffusion sur FOXSeries Premiere 15 Avril 2007Saison 1 en cours Format 42mn- 13 épisodes

Cast
Nathan Fillon (Firefly, Buffy), Melanie Lynskey (Two and A Half Men, The Shield), Kristin Lehman (G-Sport, Killer Instinct, Prison Break, Tilt), Taryn Manning (Get Real), Kevin Alejandro(Ugly Betty, Sleeper Cell), Riley Smith (Joan Of Arcadia , Raising Dad, 24, Freeks and Geeks)

Show Synopsis
Drive raconte l’histoire de l’organisation d’une course secrète et illégale rassemblant des joueurs venant de toutes parts des Etats-Unis. Le vainqueur de la course remportera 32 millions de dollar. La course est organisée par un groupe secret, et inconnu des participants, qui n’hésite pas à faire pression sur les joueurs pour compter sur leur participation, c’est le cas d’Alex Tully dont sa femme fut kidnappée il y a un an. Lorsqu’il fut contacté pour la course, Alex aux propos tenus par son interlocuteur, comprit qu’il détenait sa femme. Que se cache t-il derrière cette course ?

Critique
L’impression après avoir vu le pilot de Drive est assez neutre, mais positif dans l’ensemble. Ce n’était pourtant pas gagné.

Je ne suis pas fan de voitures, des courses automobiles, des ronronnements de moteur et des dérapages soignés, je n’ai pas le permis et ne pourrai même pas distinguer à vue d’oeil une Alfa Romeo d’une 2CV. Pour moi, Fast & Furious, c’est un peu l’American Pie des délinquants, alors c’est dire l’envie que j’avais de regarder Drive. Mais après tout, un pilot étant vite regardé, parfois vite oublié, je me suis dit pourquoi pas.

J’ignore si cela est du au fait qu’aujourd’hui j’ai visionné deux épisodes de The Amazing Race – que j’apprécie -, ceci étant Drive me fait penser à cette émission de real tv. Il est vrai que les deux concepts ne sont pas si éloignés, c’est l’histoire d’une course, de participants, d’étapes quotidiennes/checkpoints qui éliminent le dernier arrivé, bon, Drive a un côté mafieux et intriguant, des effets spéciaux et une réalisation à la Google Earth que The Amazing Race ne connaît pas, mais conceptuellement, cela demeure assez proche.

Juger Drive du seul fait de son pilot ne serait pas judicieux, c’est une série basée sur une intrigue unique qui lie les différents protagonistes et le pilot n’a fait que placer les pions dans le jeu. Cependant, le non-fan des voitures est pour sa part assez satisfait, le côté mécanique n’est pas l’unique atout de Drive, d’une part, il y a le cast qui est assez sympathique, la diversité des rôles qui pouvait être trop abondante du fait de cette course nationale réunissant une centaine de personnes, est selon moi pile ce qu’il fallait et est de surcroît assez hétérogène ; le mari epleuré par la disparition de sa femme, le jeune sorti de prison, la bande de copines très motivée, le père scientifique paumé et son ado de fille qui ne comprend pas vraiment la course, le jeune couple réuni après le retour d’Irak du garçon, la jeune mère qui semble fuir son violent mari, la femme poursuivi par l’un des dangereux organisateurs, qui s’impose bizarrement avec le mari épleuré …

D’autre part l’intrigue en elle-même semble plutôt intéressante et permet ainsi à tout non-fan de voitures de pouvoir apprécier Drive : qui est derrière la course ? Quelles peuvent être les motivations de l’homme derrière la machine à contraindre la participation de certains à une course illégale, gratuite et qui rapporte gros ? Où est la femme d’Alex ? Que cache Corinna ? Wendy doit-elle tuer Ivy pour participer au second round, quelle est donc la finalité du jeu ? Autant de questions, que de réponses envisageables. On ne peut seulement espérer que la série continue sur sa lancée, qu’elle distille des éléments chaque épisode, et qu’elle bénéficie d’un soutien de FOX qui n’hésita pas à annuler certains shows après treize épisodes mauvaises audiences alors que leur idée nécessite d’être traitée en une saison minimum.

Drive - Series Premiere - Critique

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blabla-Series 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog