Magazine Culture

Grey's Anatomy : 3x12-13-14-15-16-17

Publié le 25 février 2008 par Blabla-Series
En cette période de sweeps, il faut dire que Grey's Anatomy fait très fort. A la même époque, on se souvient de Christina Ricci en infirmière nerveuse, de Kyle Chandler le démineur malchanceux et de Meredith et sa courageuse main. C’était haletant et sympathique. Cette année, Grey’s Anatomy a remis le couvert. Pendant trois Jeudis. Fini les storylines tantôt légères tantôt soutenus des épisodes 12 et suivant. L'épisode 15 "Walk on Water "redonne le rythme.
Après cet épisodes en trois partie, dans lequel s'est produit un grand n'importe quoi, Grey's Anatomy entérine sa position : lorsqu'il s'efforce de faire dans le drama pur quitte à en oublier les coucheries et les petites prises de bec, le show est ridicule. Pas ridicule-ridicule car le show a le mérite de nous tenir en haleine ( ce qui est des plus facile lorsque l'on met directement l'héroîne centrale en danger de mort ) mais ridicule-on-se-tort-de-rire-devant-de-telles-aberrations-et-vite-on-se-reprend-parce-que-dis-donc-il-s-en-passe-des-choses-au-Seattle-Grace.
Je ne sais pas ce qui est le pire dans ces épisodes : Izzie et son discours sur la foi alors que sa copine Meredith est en train de crever près d'elle, le retour de Jeffrey Dean Morgan aka Denny Duquette et Kyle Chandler ( pour ceux qui ne connaissent Friday Night Lights, c'est l'homme à la bombe qui meurt tout bêtement à la fin du grand épisode en deux parties de la season 2), les aveux pathétiques d'Ellis Grey, les répliques vides de sens de Denny aka l'ange venu d'ailleurs, l'afterlife de Meredith, et the last but no least : la résurrection d'un mort contre l'achat d'une vie. C'est mal exprimé mais c'est surtout très mal fait.
On a du mal à s'imaginer ce que la saison 4 pourra bien pondre de catastrophique en cette période de sweeps, après Meredith la main sur une bombe et The Code Black de l'an passé et Meredith la noyée de cette année, il est fort à parier qu'un enième mariage, qu'une enième catastrophe et que d'enièmes dialogues soutenus seront de la partie.
Petit bémol cependant, on ne peut qu'être ravi de revoir une Meredith agréable et notre ancienne Cristina, la gentille et rabat-joie malheureusement future mariée, pas l'autre amère de ces épisodes passés à cause d'un Washington tête à claques, plus que jamais insupportable. Au fait quand est-ce qu'ils le virent le faggotgate-demean-words ?


Episode 15 : Walk On Water [Tout commence par un accident de ferry …]

Episode 16 : Drowning on Dry Land [… fatal pour Meredith …]

Episode 17 : Some Kind Of Miracle [oh Boy, is she dead ?]


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blabla-Series 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte