Magazine

Les rapports s’accumulent (7)

Publié le 25 février 2008 par Vincent

L’archange était énervé. Depuis l’événement de la plume, il y avait un univers tout en bas. L’archange lui avait donné le nom d’univers en signe d’harmonie, comme pour présager un mauvais sort. Par univers, il entendait: uni vers un seul but - réintégrer l’éternité. L’harmonie finale serait grandiose car une infime dissonance attendait sa résolution dans l’accord final. La dissonance était belle car elle créait un désir intense de l’harmonie. C’est comme cela que l’archange se rassurait.

 Les rapports s’amassaient sur son bureau et ils n’étaient pas bons. C’était en toute discrétion qu’il les avait demandés. Et ce qu’ils lui apprenaient ne lui plaisait guère. Il y avait d’abord ces anges qui n’avaient rien eu de mieux à faire que d’aller s’exercer à la sculpture sur une des planètes de l’univers. Les abrutis. Ils étaient tout contents de leurs créations et ils étaient en train de l’admirer quand l’un d’eux éternua. Il n’en fallut pas plus pour que leurs sculptures se mirent à vivre. Et c’est ainsi qu’une des planètes devint habitée par des êtres dont la nature participait et de la terre et du ciel. C’était malin.

L’archange devait prendre des mesures disciplinaires et il réfléchit longuement à une réaffectation des coupables. Ce n’était pas un châtiment bien entendu car vu que tout est parfait dans l’éternité, il n’y a aucun sens à punir une faute qui, par définition, ne peut pas exister. Et l’archange épris d’harmonie se dit une fois de plus que cette création des anges devait faire partie de la dissonance voulue de toute éternité par l’éternité elle-même. Il signa l’acte céleste d’affectation : les anges auraient pour mission de veiller sur les créatures hybrides qu’elles avaient créées. Ainsi soit-il !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincent 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte