Magazine

L’ascension (4)

Publié le 25 février 2008 par Vincent

Le mal des nuages commence à se dissiper lentement, je suis en train de changer de nature. Plus aérien, plus léger. Je vois les arbres comme des êtres enchaînés à la terre. J’éprouve de la  compassion pour tous ces êtres qui n’ont jamais eu ne serait-ce que le rêve de se déraciner pour nuager. S’ils savaient quelle joie c’est d’aller narguer les étoiles ! Mais non, ils sont pris au piège d’un sommeil bien terrestre. Ils dorment perpétuellement. Le grand Leibniz avait raison, je le sais à présent : il y a une infinité de particules qui sommeillent sur terre. Si elles venaient tout d’un coup à s’éveiller, elles s’envoleraient. Les choses sont bien ainsi : le ciel ne résisterait pas à un tel éveil. Pas pour le moment en tout cas. Il y a un ordre des choses comme l’avait si bien compris le grand Leibniz.

L’air est troué par les rayons de soleil à certains endroits. Il faut faire attention, lors de l’ascension, à bien éviter l’inconscience lumineuse qui déprime l’atmosphère. L’âme doit s’immiscer dans les interstices qui jalonnent le passage de la terre au ciel.  Le plus transparent des éléments est un livre que l’on doit déchiffrer dans le bon sens. Les lettres se lient d’une certaine façon – pas d’une autre. On est initié dès notre plus jeune âge aux formules que l’on doit lire dans l’invisible pour s’élever. La moindre erreur peut être fatale et on risque alors de se figer en une nouvelle lettre aérienne qui embrouillera la carte de l’entre-deux.

Certains de mes ancêtres sont à jamais des alphas pour les kabbalistes atmosphériques. Un moment d’imprudence, une impatience soudaine, une ivresse pas assez contenue et l’on est transi pour l’éternité. On chuchote que c’est l’air lui-même qui se protège de notre intrusion mais ce n’est qu’un bruit que le vent se complait à répandre. Et si c’était faux ? Peut-être que certains de nos ancêtres se sont volontairement sacrifiés pour nous indiquer la route à suivre. Comment expliquer sinon que dans l’air tous les mots aient un sens ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Clin d’oeil

    Je ne peux pas être génial tous les jours, c’est la raison pour laquelle j’espère me faire pardonner en vous proposant cette photo ! Lire la suite

    Par  Daniel Valdenaire
    LIVRES, A CLASSER
  • La Birmanie? C’est super grave, y’a des bonzes qui sont à moitié nus...

    Et balablabla ouinnnn les pôv birmans vous vous rendez compte, les méchants juntistes militaires ils font rien qu’a les emprisonner, les torturer pour leur... Lire la suite

    Par  Frednetick
    FRANCE, HUMOUR, A CLASSER
  • Réponse d’ouverture

    Pour Martin Hirsch, Haut Commissaire aux solidarités actives, le dispositif qui visait à exclure les sans-papiers de l’hébergement d’urgence, n’était “pas... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    SOCIÉTÉ
  • L’arbre et l’enfant

    C’est comme un nid de lenteur, au plus épais d’un feuillage où le vent même n’atteint pas. L’enfant grand s’y blottit jusqu’au soir, et la peur guette pour lui... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    NOUVELLES, TALENTS
  • Efficience des marchés

    En ce début de semaine et comme chaque année, c'est autour de l'économie de nommer son nobel. Cette année se sont les Américains Leonid Hurwicz, Eric Maskin et... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES
  • Bande d’arrêt d’urgence

    … un “coeur à la casse” Grosse averse sur l’autoroute ! La voiture fait de “l’aquaplaning” heurte le rail de sécurité rebondissant vers la bande d’urgence ou... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    SOCIÉTÉ
  • J’aime les impôts

    Si si je vous jure! D’autant plus quand il s’agit de les payer. Que l’on s’entende bien, je ne rechigne pas, je suis même fier d’en payer et je suis même conten... Lire la suite

    Par  Frednetick
    FRANCE, HUMOUR, A CLASSER

A propos de l’auteur


Vincent 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte