Magazine

Le spitz japonais a testé pour vous les places à 5 €

Publié le 25 février 2008 par Vincent

dd3380594bfe9d41df1142afe8480859.jpgSamedi soir dernier, c'était donc opéra. C'était écrit dans le 20 minutes local, il restait des places pour l'opéra de Haendel. Même si je m'y étais interessé un tout petit peu avant cette annonce,  il ne restait déjà que des places à 5€ pour le samedi. Vu que je voulais y aller absolument (je suis un très grand fan des opéras de Haendel et de la musique baroque en général), j'en ai pris deux. Sur la photo, à côté, vous pouvez voir où j'étais: tout en haut à droite mais plutôt la gauche de la droite, ce qui fait que j'avais une bonne vue quand même sur la scène (environ 70 %) et sur une partie de l'orchestre (idéal pour surveiller si les violons ou les altos papotent de temps en temps, vu que je ne suis pas une balance, ne comptez pas sur moi pour en dire plus). On est assis sur des strapontins en bois amovibles qui font du bruit quand on se lève. Il y avait quatorze places à côté de moi mais ils sont tous partis parce que j'étais le dernier de la rangée où on voyait encore correctement (un grand merci d'ailleurs aux chanteurs de ne pas avoir été trop à gauche sur la scène). Alors, à présent, l'heure du verdict: la place à 5 €, bon plan ou non ?

- Il fait chaud, c'est vrai ou non ? C'est vrai !!! Au début, on ne s'en rend pas compte mais progressivement, on voit des spectateurs s'essuyer le front, d'autres transformer le programme en éventail. Donc, c'est vrai, que l'on soit en chemise, en pull, prévoir un tee-shirt présentable en dessous.

- Le vertige ? J'étais dans la rangée du fond, pas celle au bord du vide. N'empêche qu'au début, c'est à chaque fois pareil, j'ai la trouille. Je m'imagine que tout va s'effondrer puis que quelqu'un me pousse, que je saute (pourtant suis pas suicidaire), j'écris mentalement 18 scénarios catastrophe (dont un qui obtient l'oscar du meilleur scénario) ... Vu que l'opéra durait 4h20 (dont 30 + 20 minutes d'entracte), on s'habitue, à force de regarder la scène, on oublie son vertige.

- Les sous-titres ? J'ai connu l'opéra sans les sous-titres mais là RAS, il y a des panneaux qui donnent la traduction et tout le monde peut comprendre. Quelques fautes d'orthographe mais bon, là, je chipote.

- L'acoustique ? Très bonne, on entend très bien en haut.

- Est-on mal accueilli quand on a juste une place à 5 € ? Non, non, du tout, le personnel est franchement souriant et gentil, par contre faut aimer les escaliers, il y en a à descendre et à monter. D'ailleurs, petite remarque générale en passant, l'opéra de Lille a une politique qui incite via ses prix et ses formules d'abonnement à faire venir un maximum de monde, tout âge et moyen confondu. Et c'est incroyable le nombre de "jeunes" qui viennent écouter un opéra de Haendel et qui l'apprécient. Il y a des enfants aussi.

- Faut s'habiller classe pour venir à l'opéra ? Non, non, on est venu pour voir un opéra pas pour voir les autres. Certains sont bien habillés, d'autres normalement (jeans, basket, ce que vous voulez, autant le dire, on s'en moque un peu). Le plus important, c'est d'être dans une tenue qui permette d'être détendu pour écouter la musique (et pour ceux qui sont en haut, prévoir le tee-shirt).

- Et si c'était vous l'année prochaine ? En 2007/08, il y a Thésée de Lully (11/13/15/17 mars), Didon et Enée de Purcell, L'Italienne à Alger de Rossini, Rigoletto de Verdi (classé par ordre de préférence subjective), les abonnements peuvent se prendre à partir du 16 juin. Le site de l'opéra, c'est là.

Grand sujet de fierté pour l'opéra de Lille, 25 % des abonnés ont moins de 25 ans là où en moyenne les opéras arrivent péniblement à 16 % de moins de 35 ans (d'après Métro).

P.S: la "critique" musicale de l'opéra de Haendel, je ne l'ai pas oubliée mais ce sera pour le prochain post, je ne voulais aujourd'hui aborder que l'aspect pratique. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vincent 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte