Magazine

Chroniques des années 2004/05 (réédition)

Publié le 25 février 2008 par Vincent

Furieusement tendance

Dans la série soyons furieusement tendance, je voudrais aujourd'hui vous parler du jeans. Dans ma jeunesse (le siècle dernier pour simplifier), le jeans - mettons Levi's - était d'une simplicité désarmante: la taille était au niveau de la taille, le pantalon descendait au niveau des chaussettes et s'y arrêtait, bref c'est un pantalon comme un autre sauf que c'était un jeans. Seulement voilà, c'était un peu trop simple tout ça et tout le monde finit par se lasser. C'est donc dans une période de crise psychohistorique sans précédent que quelqu'un eut une idée de génie pour sauver le monde du jeans de sa décadence annoncée. Pourquoi mettre la taille au niveau de la taille ? Qu'on avait été bête ! Mettons la taille en dessous de la taille. Comme ça le mec qui investit son fric dans un caleçon Calvin Klein sera récompensé de son investissement. La fille qui se ruine en strings pourra au moins en période creuse montrer qu'en matière de dessous, elle n'a pas de leçon à recevoir de quiconque ! Quant aux publicitaires, ils étaient conquis par l'idée: on pouvait envisager des partenariats entre deux branches textiles. Un concept naquit: la taille basse.

On peaufina l'idée: et si le jeans descendait super bas ? C'est vrai ça, c'est vraiment bête un pantalon qui se freine avant la chaussure et qui ne descend pas jusqu'en bas ! Et puis quelqu'un ajouta: et pourquoi le jeans devrait avoir le moindre rapport avec un vulgaire pantalon ? Créons un jeans de type antiforme - les fesses ne seront plus au niveau des fesses, les jambes idem. On cria au génie et on intoxiqua les consommateurs avec cette nouvelle révolution.

Et que dit le consommateur ? Il est séduit, bien sûr et il en redemande ! On en est à un tel point qu'aujourd'hui personne n'aurait l'idée de mettre un jeans style année 80. Un jeans qui suit les formes du corps ? Ringard ! Sauf que ... bon, c'est bien gentil, là, vos bêtises mais comme je n'habite pas le sud Sahara - vos supers jeans qui descendent jusqu'à la terre, eh bien, ils prennent la flotte.

Où est le problème, me direz-vous, comme ça ils s'usent plus vite et on est obligé d'en racheter plus vite. Une idée de génie que je vous dis !

P.S: faites-moi penser un de ces quatre à parler de cette autre idée de génie qu'on a eu - le jean vieilli artificiellement. En fait c'est comme un jean année 80 qui a survécu jusqu'à aujourd'hui -la preuve: il a déteint comme c'est pas possible, et qu'on peut acheter neuf aujourd'hui. Fallait y penser et ça marche du tonnerre.

Quoi de neuf en 2007 ?  Le risque quand on parle des tendances dans la mode, c'est bien entendu de vite se démoder. Mais pour ce post, pas mal d'éléments sont d'actualité. En matière d'underwear, toutes les marques sont griffées de façon à s'afficher visiblement et fièrement. C'est qui qui avait raison ? En matière de jeans, force est de constater que le délavalage (cette façon de faire du neuf avec de l'ancien sous des marques labellisées qui dépassent allègrement la centaine d'euros) a un bel avenir devant lui. La taille basse n'a pas déserté le monde du jeans qui s'est par contre enrichi de tendances assez amusantes: le slim (511 chez Levi's) et à mi-chemin entre le regular et le slim, on trouve pas mal de modèles aussi (le 504 chez Levi's). Le jeans avec des trous a fait une brève apparition. Le jeans blanc qui avait disparu réapparaît (ces deux types de jeans, on les portait du temps de ma jeunesse). Que du réchauffé. Que vont-ils inventer maintenant ? Je suis l'affaire pour vous bien sûr.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincent 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte