Magazine Autres sports

Les dernières réflexions sur la semaine 3

Publié le 27 septembre 2011 par Sixverges
Les dernières réflexions sur la semaine 3Les Boys viennent à bout des Skins, on regarde les Raiders de près et plus...
Comme d’habitude, on commence cette chronique par le résumé du MNF.
MNF : Redskins 16 Cowboys 18
Washington s’amène à Dallas fort d’une surprenante fiche parfaite. C’est plus difficile à Dallas où les côtes fracturées de Tony Romo devront tenir le coup et diriger une attaque privée de Miles Austin et Dez Bryant.
Hum, duel entre Jerry Jones et Dan Snyder. Un stade de 100 000 places suffit-il pour contenir ces deux égos? Une chance que T.O n’est plus à Dallas, là c’est sur que ça débordait!!
Les premières drives de chaque équipe sont une ode aux Tight Ends. Pour les Skins, Cool Guy Chris Cooley se transforme en porteur de ballon pour la première fois de sa carrière de 11 saisons et gagne un premier jeu. Dans un registre plus traditionnel, il capte aussi une passe de 17 verges. Chez les Cowboys, Romo vise Witten chaque fois que le jeu est important, ce à quoi les Skins s’ajustent rapidement. Les 2 équipes récoltent des placements pour leurs efforts. 3-3.
Ok, c’était drôle une fois, mais Washington persiste à utiliser Chris Cooley comme fullback. Les Shanahan auraient-ils oublié de prendre leurs pilules?
Gros jeu défensif des Skins. LaRon Landry arrache la balle des mains du WR du Cowboys, celle-ci roule avant d’être dévié par un Redskins volant juste avant qu’il ne tombe hors ligne. Washington recouvre définitivement au 10 du Dallas. Le jeu a nécessité une reprise vidéo et c’est toujours comique de voir l’arbitre aller regarder son mini-écran sur les lignes de côtés quand l’écran géant de 60 verges retransmet la reprise dans le stade! Sexy Rexy ne fera pas grand-chose de ce cadeau cependant et le pointage est de 6-3.
Dans la catégorie, oh que c’était laid ça, Rex Grossman lance une interception directement dans les mains de Sean Lee loin de tout ce qui porte du rouge. Les Boys sont dans la zone brune, mais sont incapables d’obtenir un premier jeu sur 3 courses et doivent se contenter d’un placement qui crée l’égalité 6-6. Il y a 2 leçons à retenir de ça : 1 ) Le jeu au sol des étoilés est atrocement anémique et 2 ) la défensive des Redskins continue d’exceller sur les 3e jeux. Ils étaient les meilleurs du football avant le match.
BOOM, quel plaqué de LaRon Landry aux dépends de Laurent Robinson pour forcer les Cowboys à dégager. Parfaitement légal, parfaitement brutal. Wow!
Après 3 ans, les images ont perdu de leur nouveauté, mais je ne me tanne pas de voir les différentes vues du nouveau Cowboys Stadium. Le démentiel écran géant, les loges à la hauteur du terrain, le tunnel des joueurs qui croise les spectateurs, c’est de loin la plus belle réussite de la NFL. Un jour, un jour…. c’est sur le to-do list!
Les 2 équipes s’échangeront un placement pour arriver à mi-parcours avec une égalité de 9-9. J’aime particulièrement la défensive des Redskins jusqu’à présent.
La pause de la demie n’aura pas été profitable à Dallas. Romo n’attend pas la remise qui lui passe par-dessus la tête et qui va choir une vingtaine de verges derrière lui. Démontrant une belle présence d’esprit, il réussit quand même un passe de 2 verges sur le jeu, mais le snap suivant longe le sol et le QB doit se débarrasser rapidement du ballon qui est intercepté par Kevin Barnes. N’ayant pas pratiqué de la semaine et avec ses WR réguliers hors de combat, la communication n’est clairement pas à point entre Romo et le reste de l’équipe.
Washington profite du revirement grâce au Tim Hightower show dans le red zone. Le RB touche au ballon sur 5 jeux consécutifs et il complète cette glorieuse séquence en captant une petite passe dans le flanc et il pourrait marcher pour franchir la verge le séparant de la zone de buts. Ça aura pris plus de 40 minutes de jeu, mais nous avons un TD. 16-7 Skins.
Dallas reprend le contrôle du ballon, mais visiblement, les jeunes WR n’ont aucune chimie avec leur QB. Romo exprime sa colère à leur endroit à plusieurs reprises, mais rien n’y fait, America’s Team doit se contenter de placements chaque fois. A ce rythme-là, ca risque d’être suffisant; l’écart est réduit à un point avec 7 minutes à jouer.
Est-ce moi ou les pipes d’Ed Hochuli en ont reperdu? Ils explosaient de son chandail avant. Come on Ed, faut pas se laisser aller si tu veux faire le spécial Sénior d’Occupation double!
Romo continue de se faire frapper et cette fois, il perd le ballon qu’il recouvrira, mais la perte est énorme : 11 verges. Le temps commence à manquer, mais dans un scénario digne d’Hollywood, un autre éclopé, Dez Bryant revient sur le terrain pour convertir un 3 et 21 et amener les siens en field goal range avec moins de 2 minutes à faire. Romo qui grimace, Dez dans la douleur, la musique dramatique, les gros plans les drapeaux, les cheerleaders, ne reste plus qu’à trouver les acteurs, le scénario est écrit. La recrue Dan Bailey s’assure de ne pas gâcher le moment en réussissant le placement décisif.
Rex Grossman tentera bien une dernière poussée, mais la poursuite d’Anthony Spencer lui fait perdre le ballon et met fin aux hostilités. Victoire des Cowboys 18-16.
Les dernières réflexions :
Faut-il prendre les Raiders au sérieux ? : Si l’exploit des Bills a retenu davantage l’attention (et pour cause) hier, il ne faudrait pas oublier les tapes dans le dos de Hue Jackson et ses Raiders qui ont renversé les Jets hier. Après une entre-saison des plus douteuses qui avait enlevé beaucoup de lustre à l’éclosion de l’an dernier, l’ouverture locale du Silver & Black qui sont revenus de l’arrière pour battre un des ténors de l’AFC lance le message qu’il faudra les prendre au sérieux. L’attaque est en feu, particulièrement l’explosif Darren McFadden qui mène la ligue avec 393 verges au sol. Une part importante du crédit revient aussi à l’entraîneur –chef Hue Jackson. Coach des receveurs à Cincinnati dans les belles années du duo Palmer-Ocho Cinco, il était apprécié de tous et l’attaque tigrée n’a jamais été la même suite à son départ. Travailleur infatigable, toujours positif dans l’adversité, il sait tirer le meilleur du talent à sa disposition, que ce soit un surdoué comme McFadden ou un contributeur aux possibilités plus modestes comme le QB Jason Campbell. Il ne faut pas oublier que cette équipe n’est qu’à une décision favorable d’attrapé simultané d’une fiche de 3-0. Oakland a balayé l’AFC Ouest l’an dernier et en combinant leur performance à la sortie en demi-teinte des éternels choqueux de San Diego contre KC, on peut rêver à une première apparition en séries depuis le Super Bowl 2002 dans le Black Hole. De quoi ressortir une des meilleures intros d’ESPN ever! Rise my Nation, Rise!
Du caractère : Une des plus belles choses du football, c’est l’attitude, la compétitivité du premier coup de sifflet au dernier. Les Bills viennent immédiatement à l’esprit dans cette catégorie, eux qui viennent de réaliser 2 superbes remontées en 2 semaines. Il faut aussi féliciter les Lions, en déficit de 20 points à la demie qui sont revenus battre les pauvres Vikings qui préféreraient beaucoup que les parties durent 30 minutes. Il faut dire que lorsque tu as un freak comme Mégatron dans ton alignement, ça aide! Quel catch, en prolongation en plus! Les Colts ont aussi démontré beaucoup de cœur, mais la palme des retours revient aux Saints. Dominés en première demie et tirant de l’arrière tard dans le match, la troupe de Drew Brees a vu la recrue Mark Ingram inscrire le majeur décisif sur une belle course avant que la défensive ne vienne fermer les livres. Les Saints sont bons et on sait tous qu’un leader comme Brees n’autorisera pas son équipe à abandonner, mais ils auraient quand même intérêt à mieux commencer les matchs, eux qui sont dominés 38-10 en première période depuis le début de septembre.
En bref : Quelques petites remarques rapides pour terminer la semaine.
- Malgré l’éclatante prestation d’hier, je ne change pas d’idée : les Bills ne seront pas des séries. Jets et Pats sont encore trop forts et le calendrier n’est pas aussi favorable que dans d’autres divisions. Mais ça devrait être le fun à regarder!!
- Lorsque Teddy Bruschi a attaqué Chad Ocho Cinco après le premier match, plusieurs ont pris la défense du # 85. Mais plus les contre-performances s’accumulent, plus la liste de défenseurs du controversé receveur s’amenuise. Dans une semaine où on lui en demandait plus en raison de la blessure à Aaron Hernandez, the Ocho n’a capté que 2 des 4 passes dirigées vers lui pour un insignifiant 24 verges. Pire, il a échappé un touché sûr en fin de match, lorsque son équipe avait besoin d’un gros jeu. The Ocho aura été un excellent receveur à Cincinnati, mais lorsque la pression était à son comble, il n’a jamais livré le gros match. Les partisans des Pats découvrent maintenant ce que ceux des Bengals savaient déjà..
- Un lecteur en a glissé un mot dans les conclusions des matchs de 16h, les Bears avaient réussi tout un jeu sur les unités spéciales en fin de match, jeu annulé par une pénalité fantôme. C’est vraiment dommage, car c’est le genre de lapin que tu ne peux pas sortir du chapeau très souvent.
- Le rêve est en train de tourner au cauchemar à Philadelphie. L’attaque tarde à se mettre en marche et Mike Vick est déjà passablement amoché pour la semaine # 3. Par contre, la plus grosse déception vient de la défensive contre la passe, complètement dominée depuis 2 semaines. Pas sûr qu’Andy Reid l’avait vu venir celle-là! Dans la catégorie des déceptions, il faut aussi parler des Rams. C’est une chose d’être 0-3, mais la manière de le faire est beaucoup plus inquiétante. Ils sont franchement mauvais. Heureusement pour eux, les Cards et Kevin kolb déçoivent aussi, eux qui ont subi des défaites consécutives contre Washington et Seattle. Yish. La NFC Ouest essaie-elle de battre sa marque de l’an dernier et d’envoyer une équipe en séries avec une fiche de 6-10?
- Vous l’avez tous faits dans votre jeunesse, pis c’était le fun en maudit (sauf pour la face de votre mère lorsqu’elle voyait vos vêtements en rentrant)! Jags et Panthers ont eu le bonheur de retomber en enfance et de jouer dans la bouette en première demie hier alors qu’une légère ondée s’est abattue sur Charlotte. Fun stuff!
Bonne semaine!
-ARTICLE ÉCRIT PAR JR-

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines