Magazine

Lettre à Oscar

Publié le 25 février 2008 par Cuca Roca

Ce matin Oscar, tu as fait une grosse colère qui m’a laissé désempare. Tu ne voulais pas prendre ton médicament, il est amer je sais. Mais avec du sucre normalement cela passe tout seul. Mais à partir de cet incident tu es devenu incontrôlable. Toi même, tu ne savais plus les raisons de ta colère. Tu en ressentais seulement les symptômes. J’ai tout essayé pour te calmer, mais les pleurs, cris, tentatives de coup de main sur moi ont duré une bonne heure. Tu es resté au coin longtemps pour tenter de t’apaiser, d’abord c’est moi qui t’ai mis au coin et ensuite tu as ressenti le besoin d’y aller tout seul. Pour finir voyant que petit à petit les pleurs étaient moins sonores et les spasmes de ta respiration plus espacés, j’ai entrepris de t’habiller pour aller dehors. Tu ne voulais ni faire du vélo ni taper dans le ballon. Nous sommes allés donc au parc où enfin tu as pu jouer sereinement avec les autres enfants, et moi j’ai pu enfin faire le point sur ce qui venait de se passer. Mais ton air heureux sur le toboggan m’a rassuré. Nous sommes ensuite rentrés à la maison pour déjeuner et ensuite tu es monté dans ton lit, les yeux encore un peu rouge de cette matinée mouvementée. Maintenant tu dors comme un ange et moi je réfléchis au problème posé. Comment te faire mieux gérer ta colère et surtout comment faire pour que tu ne tombes pas dans cet état là. Bon cet après midi nous aurons notre moment à nous, notre rendez vous du mercredi, la piscine et çà c’est le merveilleux remède à toutes les crises du monde.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cuca Roca 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte