Magazine Politique

Le droit de brûler en paix

Publié le 24 février 2008 par Alain Hubler

Le droit de brûler en paixLe Matin Dimanche nous a gratifié dimanche passé d'un article de la plus haute importance qui révèle que la crémation des morts consomme de l'énergie.

Dans son article titré "Environnement : la crémation est très gourmande en énergie", Chantal Guyon nous apprends que l'incinération d'un corps consomme en moyenne 20kWh. Et de se poser la question : ne pourrait-on pas récupérer cette énergie, pour le "bien public" ?

Interrogé sur cette affaire, le conseiller national et probable futur président des Verts Ueli Leuenberger avoue "[...] Je n'avais jamais approfondi le sujet mais j'avoue que je suis surpris par la consommation énergétique des crématoires en Suisse. [...]". Le syndic de Lausanne Daniel Brélaz et l'ancienne conseillère nationale Anne-Catherine Menétrey ne sont pas beaucoup plus loquaces.

Les Verts auraient-ils une lacune en matière d'écologie ?

Pas du tout, ils se sont simplement laissés un peu piéger par une journaliste peut-être en mal de scoop écologique ou ayant perdu - momentanément j'espère - le sens des proportions.

Car, au fond, qu'est-ce que cela représente exactement 20 kWh une fois dans sa vie ou dans sa mort ? Cela représente 72 millions de joules, soit l'énergie dépensée par le corps humain pendant 247 heures de sommeil ou 19 heures de course à pied.

Mais surtout cela correspond à l'énergie grise nécessaire à la production de 2,5 kg de papier recyclé, soit un peu plus de trois exemplaires du Matin Dimanche d'aujourd'hui qui pèse 755 grammes avec ses publicités.

En conclusion, il suffit de s'abstenir d'acheter le Matin Dimanche pendant à peine un mois durant son existence pour partir l'esprit écologique léger vers le crématoire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alain Hubler 199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines