Magazine Autres sports

La Table Ronde 6VB, semaine 4

Publié le 30 septembre 2011 par Sixverges
La Table Ronde 6VB, semaine 4Cette semaine, nous nous penchons sur trois affrontements impliquant tous une équipe peu habituée aux gros matches: Lions-Cowboys, Steeler-Texans et Pats-Raiders.
Lions-Cowboys
Nick T: Les Lions sont une des coqueluches de la NFL en raison de leur offensive flamboyante et du capital de sympathie accumulé au cours de leurs années de misère. Matt Stafford fait le travail avec 9 passes de touché et 3 INT. Il sait répartir ses passes: quatre joueurs ont déjà plus de 10 catches et la recrue Titus Young en a 9. L'attaque marque 33,7 points part match, enough said. Défensivement, ils sont au 6e rang pour les verges alloués avec une moyenne de 303 par match. Les Cowboys seront toutefois la première offensive de qualité à l'horaire du Detroit. J'ai entre autres bien hâte de voir comment les demis de coin Eric Wright et Chris Houston se mesureront aux Dez Bryant et Miles Austin. Les Lions mettront de la pression sur Tony Romo mais il devrait être en mesure d'accumuler des gains appréciables. Les Boys sont plus expérimentés des deux côtés du ballon et ça paraitra dans les moments importants. J'ai comme un feeling que le Dalla va jouer son premier vrai bon match et surprendre les jeunes Lions de justesse. Lions 28, Cowboys 31
J-R : Plusieurs ont encore des doutes sur les Lions mais de mon côté, c'est plus les Cowboys qui m'inquiètent. Sans blessés, Dallas aurait pu fournir une belle opposition. Mais là, je ne vois pas trop comment les Boys amochés survivront face à une équipe qui a encore faim et qui veut convaincre ceux qui sont encore indécis à son sujet. Après le spectacle de lundi soir, j'entrevois un massacre en règle du front défensif des félins contre la piètre O-Line des Cowboys. Romo risque de sortir de ce match avec plus que des côtes fracturées. J'ai aussi une confiance très limitée envers la défensive de Dallas qui va vite s'apercevoir que Matthew Stafford, ce n'est pas Rex Grossman. Je sais que ça sonne bizarre, mais n'ayez pas peur de le dire : Détroit est une puissance de la NFL. Après avoir entendu toute la semaine qu'ils affrontent enfin un adversaire sérieux qui va péter leur balloune, ils voudront faire un statement en démolissant les Cowboys : Lions 38, Cowboys 17
Stéphane: Ndamkqo...Namiduk....Nemdak....maudit, Ndamukong Suh est officiellement mon nouveau joueur préféré dans la NFL et je ne suis même pas un fan des Lions. C'est un peu comme si un Tank Sherman avait trouvé comment enfiler de l'équipement de football et se présentait tous les dimanche dans le noeud de la ligne défensive des Lions. Mes yeux ne sont pas encore acclimatés aux mouvements de Suh et la réalité est encore en train de se redéfinir autour de ce monstre, littéralement. Et cette semaine, le Monstre Suh aura comme cible les cotes fêlées du 'capitaine Courage' Tony Romo. Voyez-vous comme moi un duel inégal? 300 livres de rage plus la vélocité contre des os gros comme une brindille et qui sont déjà amochés. Je pense qu'on va attendre Romo se plaindre durant la partie et je veux dire vraiment l'entendre comme dans les micros sur le terrain vont capter les cris de douleurs. Mais à part ce duel complètement absurde, les Lions débarquent à Dallas avec le vent dans les voiles et Stafford pourra trouver Calvin Johnson toute la journée dans la tertiaire décimé des Cowboys. Un premier gros test pour la défensive de Detroit mais ça c'est en supposant que les Cowboys ont vraiment du mordant en offensive parce qu'après la victoire toute en bottés qu'ils ont soutirée aux Redskins, moi je ne suis pas très impressionné. Je pense vraiment que les Lions seront 4-0 pour la première fois depuis la première guerre mondiale et encore, je ne suis même pas certain que c'est déjà arrivé dans l'histoire des Lions. Les Cowboys sont trop chancellants pour résister, il faut que ça casse en quelque part. Lions 28 - Cowboys 17
Domanick 43: Qui aurait pu prévoir avant le début de saison que les Lions se déplaceraient à Dallas avec une quasi étiquette de favoris ? Car jusqu'à preuve du contraire, c'est bien le cas. Stafford et sa bande montrent de belles choses depuis le début de la saison, Calvin Johnson mène la ligue avec 6 TD's et aucune tertiaire ne semble en mesure de contrarier les deux compères. Tous les voyants semblent donc être au vert pour Detroit puisque la défense est elle aussi compétitive. Pourtant, et malgré tous ces arguments, tout risque d'être plus compliqué ce week-end. Dallas est à la recherche de son match référence et n'aura pas de mal à faire mieux offensivement que les trois équipes battues par les Lions jusqu'ici (Bucs, Chiefs, Vikings), DeMarcus Ware et les siens doivent quant à eux être en mesure de mettre autant de pression défensive que les Vikes la semaine dernière (5 Sacks). Les données semblent donc être quelque peu erronées et le talent des Texans devrait suffire à empêcher les Lions de rugir à nouveau. Lions 23 - Cowboys 34
Steelers-Texans
Nick T: Un autre match que les Texans doivent gagner pour prouver qu'ils sont sérieux. Heureusement pour les hommes de Gary Kubiak, les Steelers semblent déjà souffrir du hangover des perdants du Super Bowl. Big Ben a plus d'interceptions que de touchés, Mendenhall court pour une moyenne de 3 v., la ligne offensive tombe en ruine...ils ont deux victoires à cause qu'ils ont affronté Seattle et Indy. La défensive tient la route mais je doute fort qu'ils puissent complètement enrayer l'offensive des Têtes de Vaches. Mon petit doigt me dit que le 3-4 de Wade Phillips va briller contre la ligne amochée des Steelers. Antonio Smith et Mario Williams vont presser Roethlisberger et permettre à leur équipe de se sauver avec le match. Steelers 17, Texans 23
J-R : Sur papier, il faut aimer les Texans. Défensivement, ils sont meilleurs qu'avant et contre les cônes oranges qui jouent sur la O-Line de Pittsburgh, ils pourraient faire des ravages. A l'attaque, ils ont tout pour briller, même contre la forte défensive des Steelers qui revoit une vraie première occasion de rédemption depuis la volée subie à Baltimore. C'est d'ailleurs l'attrait principal de ce match. Est-ce que la vieille défensive noire et jaune est passée date ou si le premier match n'était qu'une erreur de parcours? Un peu des deux j'ai l'impression, mais la chance des Pirates, c'est que les Astros sont encore et toujours des esties de choqueux. Ils sont un peu moins pire à domicile, mais dans une fin de match serrée, je favoriserai toujours Mike Tomlin et Dick Lebeau contre Gary Kubiak et Wade Philips. La performance de la semaine passée ne veut rien dire du côté des Steelers, car ils n'avaient manifestement pas pris les Colts au sérieux. Ils ne répèteront pas l'erreur cette semaine : Steelers 23 Texans 21
Stéphane: La question du jour : est-ce que Big Ben devra jouer comme joueur de ligne pour que les Steelers finissent le match avec une unité complète ce dimanche? On a de la difficulté à assumer le fait que les Steelers ne sont peut-être pas aussi dominants que l'an passé mais vraiment, se faire manger par les Colts comme ça ce n'est pas acceptable pour les champions de l'AFC. Et si le 'pass pressure' des Colts à donné de la misère aux Steelers, comment vont-ils réagir à Mario Williams qui lui, quand il touchera Big Ben, va le coucher par terre? C'est le moment ou jamais pour Gary Kubiak et les Texans de prouver qu'ils sont dans le portrait des séries cette année et ils viennent d'échapper un gros match contre les Saints, je les vois rebondir ici. Avec ou sans Arian Foster, je pense qu'on va avoir un gros match de football avec une deuxième demie très offensive. Le héros obscur du match, Owen Daniels qui causera du trouble dans les zones courtes. Steelers 21 - Texans 31
Domanick 43 : Après une décennie de disette et de moqueries, cette saison semble enfin être la bonne pour les Texans. L'AFC Sud n'a jamais été aussi faible et ils semblent être la Franchise la mieux armée pour aller la chercher. En effet, Houston a fait jeu égal avec les Saints dimanche dernier pendant que Pittsburgh luttait pour venir à bout d'une bande des Colts complètement à la ramasse. L'équation est donc tout à fait simple à résoudre et l'équipe de Kubiak devrait pouvoir remporter ce match charnière et asseoir un peu plus leurs ambitions. La défense des Steelers étant toujours l'une des meilleures de la ligue, la victoire devrait cependant être assez longue à se dessiner et le score sera certainement relativement serré. Les Texans devront peut-être même s'en remettre au pied de l'excellent Neil Rackers pour gagner. Steelers 20- Texans 29
Patriots-Raiders
Nick T: deux équipes qui ont vécu des dimanches diamétralement opposés à la semaine 3, Les Pats ont perdu de façon clownesque contre une équipe qu'ils ont l'habitude de battre tandis que les Raiders remportaient leur plus belle victoire depuis l'administration Clinton. On a ici affaire à la meilleure attaque par la passe (NE) et au meilleur jeu de course de la NFL (OAK), un contraste intéressant. Le problème pour les Raiders est qu'ils risquent de manquer de punch offensif pour suivre le rythme des Pats. Contrairement aux Bills, les Silver and Black ne pourront marquer les touchés rapides requis pour s'en sortir avec une victoire. Ce sera chaudement contesté mais les Pats vont renouer avec leurs habitudes victorieuses. Pats 37, Raiders 20.
J-R : Darren McFadden deviendra officiellement une méga-star du football cet automne. Même si Belichick est habituellement très bon lorsque vient le temps de trouver une stratégie pour contrer le meilleur élément adverse, je doute qu'il y arrivera contre le RB le plus dominant du football jusqu'à maintenant. En fait, tout ce qui peut le ralentir est sa propre équipe qui pourrait abandonner le jeu de course si un déficit s'agrandit, ce qui serait une très mauvaise idée. À Oakland, la façon de gagner des verges rapidement, c'est de courir! Du côté des Pats, les 4 interceptions de Brady devraient normalement appeler à un meilleur équilibre entre le jeu aérien et terrestre. Cette équipe ne gagnera pas en janvier en ne faisant que des passes. Mais dans la plus pure tradition (et arrogance) bostonienne, la façon de se relever d'une déception est plutôt de sacrer une rince à un adversaire démuni en utilisant exactement la même stratégie qui n'avait pas marché juste pour prouver un point. Brady pourrait donc atteindre de nouveau les 500 verges.... Patriots 38 Raiders 24
Stéphane: Le 'silver & black' est de retour et Richard Seymour essait d'introduire un nouveau surnom pour la défensive des Raiders : X-Rated. On aime ça. Les Raiders cognent dur, souvent et l'indiscipline typique de l'équipe joue en leur faveur sur le terrain d'une certaine façon. Les Raiders pourraient facilement être 3-0 en ce moment et Darren McFadden n'est certainement pas sur le point de ralentir. Les Patriots en arrachent en défensive et si ils veulent gagner ils vont devoir marquer souvent, très souvent contre les Raiders. Tom Brady ne perds jamais deux matchs de suite donc la commande sera très élevée pour les Raiders mais moi j'ose...UPSET SPECIAL... Jason Campbell va connâitre tout un match et Run DMC sera la bête noire des Patriots quand l'offensive sera installée. Patriots 31 - Raiders 34
Domanick 43 : Les Raiders viennent de s'offrir le scalp des Jets et Darren McFadden a littéralement marché sur une défense contre la course pour le moins à la peine du côté des verts. Il devrait donc pouvoir rééditer ses exploits et poster un nombre de verges intéressant. Malheureusement pour Oakland, les bonnes nouvelles s'arrêtent là... Certes, les Raiders ne sont pas les seuls à avoir de gros problèmes pour défendre la passe puisque New England fait pire dans ce domaine, mais la comparaison des QB's fait très mal puisque nous avons d'un côté Tom Brady (qui ne balancera pas 4 interceptions chaque dimanche), et de l'autre Jason Campbell (qui a bien du mal à lancer un TD). Les Patriots devraient donc pouvoir s'en sortir avec une victoire qu'il faudra néanmoins aller chercher, à moins que Sebastian Janikowski puisse transformer plusieurs coups de pied de plus de 60 v… Patriots 30 - Raiders 17

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines