Magazine Voyages

Marrakech Art Fair, la foire de l’art contemporain

Publié le 30 septembre 2011 par Cosmopolitetravel

Marrakech Art Fair se déroule bel et bien du 9 au 11 octobre prochain et dévoile déjà son programme. Véritable messe des arts, cette manifestation de grande envergure fera de la ville ocre le réceptacle d’une fête où création et imaginaire brilleront de mille feux pour éblouir les âmes assoiffées de tout ce qui est beau et esthétique.

La grand-messe des arts réunit des galeries européennes, marocaines et du monde arabe dans l’espace féerique de l’hôtel Es Saadi. Un nouveau rendez-vous vient, donc, d’être ajouté à la liste des événements qui ponctuent la vie culturelle de Marrakech. « Il s’agit d’une plateforme d’échanges entre marchands, artistes, collectionneurs et amateurs d’art » selon la définition de ses organisateurs. Durant quatre jours, collectionneurs et amateurs se réuniront lors de cette grande foire d’art moderne et contemporain pour présenter leurs œuvres et échanger leurs découvertes. D’une part, les stands des galeries investiront le Palace Es Saadi pour constituer un ensemble du meilleur niveau entre Orient et Occident. Parmi la trentaine de galeries participantes, une moitié vient du monde arabe tandis qu’une autre moitié vient d’Europe. D’autre part, près d’une quinzaine de galeries présenteront un projet thématique au sein du Ballroom à l’intérieur du Palace, sur l’histoire de l’art, de l’orientalisme à nos jours. A titre d’exemple, la galerie JGM de Paris présentera Jean-François Fourtou, un artiste familier de Marrakech ; la galerie Hussenot de la même ville exposera Mounir Fatmi, mais les spectateurs découvriront aussi les galeries Anne de Ville poix, ou encore La Bank, ainsi que Ilona Orel, Caroline Vachet et bien d’autres.

Tout au long de la foire, des tables-rondes organisées avec le concours de Roxana
Azimi, spécialiste du marché de l’art international, aborderont le sujet du « marché de l’art dans le monde arabe », mais aussi celui du « rôle des mécènes et des collectionneur». Pascal Amel, écrivain et directeur de la revue Art Absolument, animera pour sa part un débat sur « l’art au Maroc à l’ère de la globalisation ».
Ce n’est pas uniquement l’enceinte du Palaca Essadi qui va vivre la Marrakech Art Fair mais c’est toute la ville de Marrakech qui vibrera au rythme de la création contemporaine. Parallèlement à la foire, Brahim Alaoui organisera un parcours pour révéler aux visiteurs la richesse artistique et culturelle de Marrakech et favoriser une réflexion sur l’art, tel que le conçoivent les artistes arabes d’aujourd’hui.

Ce parcours en dehors du Palace ouvrira de même les portes de fondations, de riads et d’ateliers d’artistes, invitant les amateurs à découvrir des lieux liés à l’histoire de Marrakech. Le musée de Marrakech accueillera du 7 octobre au 7 décembre l’exposition « Résonances : artistes contemporains marocains du monde »produite par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger. Cette initiative inédite permettra de présenter pour la première fois au Maroc un grand nombre d’artistes de sa diaspora reconnus ailleurs. Elle réunira ainsi une quinzaine d’artistes contemporains et se proposera de mettre en évidence les correspondances géographiques, culturelles et émotionnelles dont se nourrissent leurs créations. L’espace de la Fondation Dar Bellarj, lui, dévoilera des photographies et des vidéos d’artistes contemporains arabes portant un regard singulier sur la réalité et l’imaginaire du monde actuel, et ce, dans le cadre de l’exposition intitulée « Images de soi ».

On y retrouve les œuvres de Adel Abidin, Meriem Bouderbala, Faisal Samra ou encore Youssef Nabil. L’art contemporain d’Afrique sera célébré, quant à lui, dans l’ancienne agence de la Banque du Maroc sur la place Jamaa El Fna, à travers les collections d’André Magnin et qui représentent les artistes Chéri Samba de Kinshasa (République Démocratique du Congo), Romuald Hazoumé de Cotonou (Bénin), Billie Zangewa de Johannesburg (Afrique du Sud), Abu Bakarr Mansaray d’Amsterdam (Pays-Bas), et d’autres. Ce n’est pas tout car en plus de toutes les activités prévues, Marrakech Art Fair sera une occasion pour le public de découvrir des collections privées dans des résidences singulières, pour partager la passion que leurs propriétaires témoignent pour l’art contemporain.

De l’art, encore et encore…

Le street art marocain n’est pas oublié puisqu’une intervention dirigée par le rappeur marocain Don Bigg aura lieu au quartier l’hivernage. Six graffeurs marocains vont présenter leur manière de créer lors de performances nocturnes. Autre lieu historique de la ville, autre performance. Le Riad Dar Cherifa présentera à cette occasion « Autour de l’arbre à Palabres » une exposition thématique en forme de dialogue entre l’artiste FARID BELKAHIA et le poète ADONIS. La Fondation Fourtou et Al Maqam, deux espaces cultes de la ville accueilleront à leur tour les artistes du Marrakech Art Fair. Al Maqam constitue un lieu de rencontre et résidence d’artistes située à Tahannaout dans les environs de Marrakech. Enfin, un colloque sur l’enseignement artistique sera organisé en partenariat avec l’École supérieure des arts visuels de Marrakech.

maf_29092011120644_medium

Most Commented Posts


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cosmopolitetravel 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine