Magazine Football

Roo et Chicha : Cole et Yorke 2.0 ?

Publié le 01 octobre 2011 par Dlem

Javier-Chicharito-Hernandez-And-Wayne-RooneyC'est une paire qui a fait des ravages lors de la seconde partie de saison, l'an dernier, nous menant tout droit vers un titre historique. Wayne Rooney, le ressuscité, et Javier Hernandez, la révélation, ont rapidement développé une entente remarquable sur le terrain. Les appels intelligents du mexicain, couplés à sa rapidité et à un instinct de tueur devant le but, complètent à merveille un Wazza qui aime profiter des espaces, distribuer le jeu et délivrer de bons ballons.

En moins de six mois, Chicharito est devenu la coqueluche du public d'Old Trafford et a relégué petit à petit le pauvre Berbatov sur le banc des remplaçants, sans qu'il n'y ait rien à y redire. Sur les 20 buts qu'Hernandez a plantés lors de cette première saison en Europe, un bon nombre ont eu un impact direct sur nos résultats, les Blues de Chelsea s'en souviennent encore... Pendant ce temps, Rooney oubliait ses déboires et remontait doucement la pente. Finis les Coupes du Monde ratées, les filles de joie ou les envies d'ailleurs. Après une fin de saison en boulet de canon, la star anglaise a poursuivi sur sa lancée et compte déjà 9 roses à son compteur. Chicharito a eu un début de campagne moins facile : à peine revenu de vacances après avoir joué la Copa Oro où il termina meilleur buteur, il se blesse à l'entraînement. Mais le gamin est toujours aussi précis devant le but et le prouvera encore dès sa première titularisation, à Bolton, où il inscrit deux des cinq buts de United. En fait, c'est la seule fois que Rooney et Chicharito ont débuté la rencontre ensemble... Car depuis lors, une nouvelle blessure pour le mexicain, puis pour l'anglais, nous ont privé de nos deux tueurs.

C'est donc avec un grand bonheur que nous avons appris qu'ils seraient tous deux prêts à jouer face à Norwich ce week-end, et ce n'est pas Sir Alex qui va nous contredire :

Ils représentent une énorme menace devant les buts. Le petit Hernandez est de retour et il n'a pour l'instant inscrit que deux buts, j'en attends au moins 25 de sa part. Wayne a connu un début de saison fantastique, nous ne manquons donc pas de qualité à ce niveau. Les grands joueurs comme lui vous manquent toujours mais nous avons un noyau de qualité. J'ai Danny Welbeck, Michael Owen, Dimitar Berbatov, Federico Macheda et Mame Biram Diouf. Nous sommes vraiment parés dans ce secteur.

La complémentarité et l'efficacité du duo Rooney-Hernandez n'a pas manqué de rappeler une autre merveilleuse paire d'attaquants des Red Devils, formée des deux flèches noires Andy Cole et Dwight Yorke, grands artisans du triplé historique en 99. Une comparaison qui n'a pas échappé à Fergie :

Yorke et Cole ont inscrit 52 buts à eux deux, et c'était la première saison de Yorke ici. Je pense que Yorkie était probablement l'un des meilleurs attaquants d'Europe lors de cette première saison. C'était incroyable. Lui et Andy se sont immédiatement entendus. J'aime caresser l'espoir que Rooney et Hernandez les dépassent mais c'est difficile à prédire car c'est un championnat difficile.

Si les deux joueurs restent au club assez longtemps, on ne voit pas pourquoi ils ne feraient pas au moins aussi bien que leurs prédécesseurs... Nouveau chapitre cette après-midi, face aux Canaries ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dlem 1447 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines