Magazine

Interview exclusive . Vérino « l’humour en liberté » !

Publié le 04 octobre 2011 par Flash-News

Quand on aime le talent, le charme et l’enthousiasme, on ne peut rater Vérino qui en est une illustration dans le domaine de l’humour : finesse, décalage, vivacité, sous une enveloppe séduisante.

Il a eu la gentillesse de bien vouloir répondre à quelques questions en exclusivité pour les internautes de Flash-News.

verino....

Bonjour Vérino, tout d’abord peux tu nous faire une présentation de toi via ton enfance ?

Ouch, je vais essayer. J’étais un petit garçon super sympa et bon élève. Enfin, selon moi… Mais il paraît que je faisais plein de blagues et que ça avait un impact assez mauvais sur mes bulletins ;)

Très tôt tu sembles avoir eu envie de te diriger vers le rire.

Oui, comme tout le monde, j’adore faire rire. Mais chez moi, c’était vraiment un but ultime ! Tout le temps, toujours, trouver l’angle qui peut décoincer le plus renfrogné des profs… Oui, parce que le challenge, c’était de faire marrer les profs !

Si tu fais rire le boss, comment te faire gronder après ?

Tu as un DEUG sprtif , est-ce que le sports est une passion, ou « juste un choix … pour rire » … ?

Non, c’est vraiment une passion, enfin c’était. Mais j’ai plein de passions dans la vie, ma femme, mon fils, le spectacle et j’en passe… Parfois, y a pas de place pour tout, je continue le sport mais il prend forcément moins de place dans ma vie…

verino .-copie-1

Autodérision, quel est le sens de ce mot pour toi dans tes sketchs ?

Il a le sens qu’il a dans ma vie. J’essaie de placer le spectateur dans cette situation où il rit de lui et du coup, j’ai tendance à rire de moi aussi. Y a pas de raison !

Quand on te voit jouer, tu as une maîtrise parfaite de la scène, de la gestuelle, as-tu pris des cours de danse, ou est-ce inné ?

Je pense que c’est le sport qui m’a apporté ça, à la fac de sport, j’ai essayé plein de disciplines et toutes m’ont apporté quelque chose dans la conscience que j’ai de mon corps. Et ce qui fait que mes gestes sont précis doit venir de cette conscience à mon avis.

Tu as fait les Cours Florent, est-ce que le métier d’acteur cinéma, te titille l’esprit ?

Oui, forcément, j’aime jouer et le cinéma, c’est du jeu.

C’est pas le même métier mais ça me tenterait bien d’y goûter !

As-tu une référence dans les humoristes ?

Plein !!

J’adore Eddie Izzard, un génie de l’absurde, et forcément les grands Français aussi, Gad Elmaleh, Florence Foresti et Franck Dubosc !

Si on avait un humoriste qui se trouvait à la croisée de leurts talents respactifs, je crois que ce serait un tueur !

verino.-copie-1

Comment t’es venu l’idée de ton premier One Man Show.

En regardant le monde, les gens font des choses qui me font rire, réagissent de façon marrante ou ont des idées curieuses, et moi, je les regarde et je m’inspire ;)

Au niveau de la création, qu’est-ce qui te motive pour un sujet ?

Tout est source d’inspiration. Tout, tout le temps peut être une bonne idée !

Comment travailles-tu, seul ou avec une équipe ?

J’ai un metteur en scène génial, Thibaut Evrard, un comédien ultra talentueux et quelques potes avec qui j ‘échange des idées de vannes, Edouard Pluvieux, Greg Romano, Donel Jack’sman et Charlotte Gabris. Et bien sûr pour la production, Juste pour rire, Kings of Comedy et Aude Galliou, ma pote-manager, œil extérieur et donneuse de conseils extra !

Qu’est-ce qui t’a amené à essayer l’émission de Laurent Ruquier, On ne demande qu’à en rire, est-ce pour accélérer une reconnaissance du grand public ?

Le challenge, écrire sur un sujet imposé chaque semaine, c’est vraiment excitant. Et puis effectivement, faut reconnaître que l’émission, même si je viens d’y arriver, m’a fait découvrir a pleins de gens qui ne me connaissaient pas !

Tu as fait plus d’an de tournée, des festivals comme Cassis, Montréal, Montreux …, tu as reçu pour toutes ces prestations de multiples récompenses (voir article avec vidéos), qu’est-ce qu’un « prix » pour toi ?

Il faut garder beaucoup d’ironie sur les notes, les prix et toute forme de jugement que les gens peuvent avoir sur nous. Faire rire les gens dépend de tellement de paramètres ! Un prix est décerné pour une performance donnée à un instant précis et s’il fait plaisir à celui qui l’emporte, c’est juste un jallon sur le bord du chemin, c’est loin d’être le l’arrivée !

Tu joues actuellement au « Théâtre Le Temple », parle nous de ce spectacle.

Ce spectacle est drôle, il me semble. En tous cas, il est drôle à jouer !

verino.

A t’il une différence avec celui du « Théâtre de 10 heures » où tu as joué plus de 200 fois ?

Le spectacle est une évolution de celui du 10h, entre la 1ere au 10h et la première au Temple, y a au moins 60% qui ont changé.

Quel serait pour ton fort intérieur « la consécration » ?

C’est de jouer, c’était ça mon but, jouer le plus possible devant le plus de monde possible mais en vrai, jouer c’est déjà énorme. La notoriété, c’est un accident. Ce qui compte, c’est de faire correctement mon travail.

La consécration, c’est tous les jours à la sortie de la salle, de voir les gens avec la banane et l’envie d’y revenir !

En résumé, qu’est-ce qui fait courir Vérino ?

La vie et l’amour du métier !

Quels sont tes projets ?

Pile tout ce dont on vient de parler ! Et pour les choses moins officielles, je préfère attendre, c’est jamais une bonne idée de raconter des trucs qui sont pas encore finalisés ;)

Quelles sont tes passions dans la vie ?

Comme dit plus haut, je ma passionne pour plein de choses mais ma femme, mon fils, la scène et le sport.

verino..-copie-1

Qu’elle est la pire chose pour toi ?

Excellente question. C’est le genre de question où il faut répondre la guerre et la faim dans le monde !

Si tu avais une priorité à défendre ou à partager avec ceux qui vont lire cette interview, que leur dirais-tu ?

Viens voir mon spectacle, c’est mieux que la guerre et la faim dans le monde !

A quelle question que l’on ne t’a jamais posée aimerais-tu répondre ?

Celle-ci.

Pour conclure cet entretien, quel mot te vient à l’esprit ?

« Un repas sans vin, c’est comme se promener dans la forêt et t’as pas de vin… »

A bientôt et merci pour ton accueil !

Merci à toi.

verino-copie-1

Vérino le site

Théâtre le Temple réservation

Crédits photos DR


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Flash-News 2215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte