Magazine Société

Maître Eckhart : Il y a cinq signes que l’on ne puisse choir de Dieu

Publié le 04 octobre 2011 par Unpeudetao

   Frère Eckhart dit :
une fois qu'il y avait cinq signes assurant que l'on ne pouvait jamais choir loin de Dieu.
Le premier est qu'il n'y a pas de chose si lourde qui puisse arriver à cet homme de la part de Dieu ou des gens, pour que jamais on l'entende dire un mot de plainte, mais toujours des paroles de louange et de reconnaissance.
L'autre est qu'il n'y a pas de chose si grande qui puisse lui arriver, que jamais d'un mot il ne s'en excuse.
Le troisième est que cet homme ne désire plus jamais de Dieu rien d'autre que ce qu'il veut lui donner par son libre amour : il doit s'en remettre à sa liberté.
Le quatrième est que tout ce qui est sur terre et au ciel ne puisse le troubler : il doit être établi dans une telle paix que même si le ciel et la terre étaient renversés, en Dieu il en aurait bon plaisir.
Le cinquième est que tout ce qui est au ciel et sur terre ne puisse le réjouir, car quand il en arrive au point où tout ce qui est au ciel et sur terre ne peut le troubler, cela ne peut pas non plus le réjouir : de même que justement les petites choses peuvent aussi te troubler.

   Qui serait aussi éloigné de lui-même et aussi étranger à lui-même que l'est pour lui le plus haut des Séraphins, cet ange lui appartiendrait autant qu'il appartient à Dieu et Dieu à lui. Et ceci est une pure vérité, comme (de dire) que Dieu est Dieu. Saint Paul : “le monde entier m'est une croix et je suis une croix pour lui.”

Maître Eckhart (1260-1327).

*****************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte