Magazine Société

Clientélisme et commissions consultatives

Publié le 04 octobre 2011 par Lecriducontribuable
comite theodule commission consultative

La pratique du clientélisme n’est pas l’apanage des collectivités territoriales. Ces dernières, comme l’Etat octroient des sommes importantes au titre de subventions aux associations.

L’Etat crée aussi des «commissions» pour flatter, remercier, assurer un revenu à des amis ou à des «clients».

On nous assure que nous sommes en faillite, mais cela n’empêche pas quelques gentillesses, pas forcément faites aux plus démunis.

La lecture ce matin du site de l’Assemblée nationale nous apprend :

«M. Richard Mallié attire l’attention de Mme la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement sur la création du comité technique de la direction des territoires, de l’alimentation et de la mer et du comité technique de l’office national de la chasse et de la faune sauvage. Il souhaite donc connaître la mission, la localisation, la superficie, le coût des locaux ainsi que le nombre d’emploi temps plein qui leur sont mis à disposition».

[Voir également la question écrite de Richard Mallié au sujet du "conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie" (sic) : questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-119129QE.htm, ndlr]

Nous étions déjà sensibilisés à ce genre de dépenses grâce à l’article de notre ami, M. Nicolas Lecaussin, directeur du développement de l’IREF, intitulé « Le monde merveilleux des commissions » nous rappelant « l’existence de 130 commissions pour ce seul ministère [de l'Ecologie]». La question de M. Mallié est donc particulièrement pertinente.

Amer, M. Lecaussin constate que

« les économies ont été envoyées aux oubliettes alors que les possibilités de réduire les dépenses publiques ne manquent pas. Il suffirait de prendre la Liste des Commissions et Instances Consultatives ou Délibératives Placées auprès du Premier Ministre ou des Ministres, qui se trouve en Annexe au Projet de Loi de Finances. Cette liste qui énumère ces organismes fait 118 pages, le total des organismes dépassant le nombre de 800 ».

On y trouve aussi le « Conseil culturel de l’Union pour la méditerranée [dont la SNCF est partenaire, ndlr] avec 31 membres, 212 000 euros de budget pour… 2 réunions en 2009 ». Nous pensions, à tort, que ce « machin » était mort-né. Vérification faite, il a un site bien fait, un conseil d’administration riche de ses personnalités, et une activité apparemment réelle… au profit exclusif de nos voisins… Un printemps qui n’en finit pas !

Gabriel Lévy, de l’Association des contribuables d’Aubagne.

Articles similaires :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecriducontribuable 47178 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine