Magazine Santé

CIRRHOSE : Un CirrhoMètre® pour la diagnostiquer! – CHU d’Angers, Réseau CHU

Publié le 04 octobre 2011 par Santelog @santelog

CIRRHOSE : Un CirrhoMètre® pour la diagnostiquer!  – CHU d’Angers, Réseau CHUBien plus fiable qu'une biopsie en pratique, le CirrhoMètre est le 1er test sanguin de diagnostic de la cirrhose. Cette innovation « made in Angers », du Pr. Paul Calès a été présentée en avant-première, le 28 septembre, lors du Congrès de l'Association Française pour l'Etude du Foie (AFEF) à plus de 800 hépatologues.Grâce à cet examen, le patientreçoit un diagnostic plus précis et donc un traitement adapté au degré de sévérité de sa maladie. Ilbénéficie également d'une meilleure maîtrise des risques de complications par un dépistagerégulier des varices et du cancer hépatique.



Précurseur, le chef du service d'hépato-gastroentérologie du CHU d'Angers avait mis au point dès 1997 le 1er test de fibrose hépatique au monde, le FibroMètre®. Ce test dont la fiabilité a été reconnue au niveau international a été perfectionné au fil des ans, il en est à sa 3ème génération. Le CirrhoMètre® et le FibroMètre® sont commercialisés par la Société BioLiveScale.


Des tests sanguins reconnus par la Haute Autorité de Santé (HAS): Dans l'arsenal des techniques non-invasives existantes pour diagnostiquer les maladies chroniques du foie, seul le CirrhoMètre® est spécifiquement ciblé sur la cirrhose. En effet, jusqu'au début des années 2000, le diagnostic de cirrhose reposait sur un ensemble d'anomalies pour la plupart non spécifiques (biologie sanguine, imagerie…) ou sur un examen plus convaincant, le prélèvement microscopique de foie appelé biopsie, mais non sans risque puisqu'il peut entraîner une hémorragie parfois fatale. L'arrivée des tests sanguins, d'abord le FibroMètre® en 1997 puis le Fibrotest® en 2001, a modifié la donne en rendant possible un diagnostic à partir d'une prise de sang indolore et sans complication. Une performance reconnue par la Haute Autorité de Santé (HAS) qui les recommande depuis 2008.


Seul le CirrhoMètre® se concentre sur la cirrhose et son diagnostic: Dans 75% des cas le résultat affirme ou exclu la présence d'une cirrhose avec une fiabilité supérieure à la biopsie (examen de référence) en pratique clinique. Dans 25% des cas, l'éventualité d'une cirrhose est envisagée mais non affirmée. Dans ce cas d'autres tests ou une biopsie doivent être effectués. Une étude à paraître dans le Journal of Viral Hepatitis, co-signée par le Pr. Calès démontre la supériorité du CirrhoMètre en matière d'efficacité par rapport à la biopsie, ce test ouvre donc des perspectives prometteuses pour l'évaluation des médicaments dans le cadre d'essais cliniques ou le suivi des patients.


Simple, rapide et peu coûteux – seulement 37,8 euros - le CirrhoMètre® effectué en cas d'hépatite chronique C non traitée et sans comorbidité chez l'adulte, est remboursé à 100% par la sécurité sociale.


Rappelons que la cirrhose touche 325.000 personnes en France soit 1 individu sur 200 dont environ 5 à 10% par hépatite virale. Au début, aucun symptôme clinique ne lui est associé à la cirrhose d'où l'intérêt d'un dépistage par test non invasif.


Source: Communiqué Réseau CHU, dossier CirrhoMètre®


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine