Magazine Régions du monde

135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro

Publié le 04 octobre 2011 par Melaniepiqpiq
Je disais donc dans le dernier post que quand j'en ai encore l'énergie après ma sieste et qu'il ne fait pas trop chaud, je descends au village... pour grimper dur ensuite.
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
Petite visite guidée en photos. Le choix fut cornélien, puisque j'en ai fait en tout plus de 200 toutes plus belles les unes que les autres.
A mon grand tétonnement, c'est aussi classé „une dei borghi più belli d'Italia“: décidément, je suis dotée d'un 6e sens pour le choix de mes fermes. Ça n'a pas le cachet de Torre Alfina (cf posts 91 et 92): c'est plus grand (5000 habitants, quand même!! plus peuplé que Verson-city!!) et moins bien entretenu, moins propre aussi.
D'ailleurs à ce propos j'ai une anecdote qu'Alberto m'a racontée un jour qu'on allait chercher le lait. Un de ses amis de Morano était en vacances en Allemagne dans une maison de location, et a décidé d'aller faire un pique-nique en famille dans un bois. Ces gros dégoûtants, non contents de laisser leurs déchets du repas sur place, y ont aussi laissé leur sac poubelle contenant les ordures ménagères! Bien mal leur en a pris: le lendemain, les flics étaient chez eux pour leur remonter les bretelles et leur fiche une amende. Ils avaient retrouvé dans le sac poubelle une enveloppe avec l'adresse de la location!
Là je dis: bien fait (mais quand même, ils ont pas autre chose à foutre??!!) (si: mettre des amendes de 123,50 euros aux cyclistes qui grillent les feux rouges à 21h15 quand il n'y a pas un chat)
Revenons à Morano: c'est un peu crade en effet (tout étant relatif: c'est pas l'Asie non plus), mais il y a le panorama sur les montagnes roses... et ça c'est imparable.
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabroça vaut le coup de faire chauffer les cuissots pour voir ça.
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabroen zoomant
On y trouve tout ce qu'on peut espérer de l'Italie rurale et même davantage. En vrac:
-les petits commerces bien du terroir
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
-des églises qu'on vient ouvrir spécialement pour toi
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
-les papis sur les bancs qui chuchotent sur ton passage
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
-les panneaux municipaux qui t'annoncent les décès
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
(excusez la transition un peu limite)
-la jeunesse du village qui te regarde comme un phénomène de foire
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabrovue du parc qui est leur haut lieu de rassemblement. C'est autre chose que les arcades versonnaises (comprendra qui pourra).
-des ruelles pavées dans lesquelles on surprend des scènes de vie quotidienne
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
- un château
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabronormand, SVP!
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabrovu de la place de l'église
-des piments qui sèchent
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
-des vignes isolées
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
-les mamies et les commerçants qui te demandent d'où tu viens parce qu'une tête nouvelle dans le village, c'est quand même pas tous les jours
-les éclats de voix qu'on entend en passant devant les portes ouvertes: même quand ils parlent normalement, on a l'impression qu'ils s'engueulent
-la musique qui s'échappe des fenêtres: italienne dans 90% des cas
-il gelato artigianale... mamma miam!
-une variété infinie de Fiat
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
Moi qui ne m'intéressais pas aux voitures jusqu'ici... celles-ci me font presque autant craquer que les animaux et les petits vieux!!
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
le proprio m'a proposé de lui acheter sa sœur... Heureusement que je n'avais pas assez de liquide sur moi.

135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
Si je ne m'abuse, c'est du Fiat aussi
-et... et … et, surtout, le linge étendu dans la rue entre les maisons, sur les balcons, devant les maisons. Ce n'est pas un cliché des anciens temps: c'est encore d'actualité, et pas qu'un peu. On dirait que les ménagères sont en compétition, comme si du nombre de vêtement exposés dépendait leur valeur de maîtresse de maison.
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
Ce que j'ai préféré, c'est ce «culottes au clair de lune », sobre mais marquant, digne d'une œuvre d'art.
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
135. Faisons chauffer nos cuissots à Morano Calabro
Les enchères sont ouvertes.
PS: Ayé la vidéo de la traite est chargée! Retournez jeter un oeil au précédent post!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Melaniepiqpiq 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog