Magazine High tech

[Test] Arkedo Series - 001 Jump! - PS3

Publié le 04 octobre 2011 par Fichi

Editeur : Sanuk Games

Développeur : Arkedo

Multijoueur : Non

Disponible pour 1,99€ sur le Playstation Store 

Les petits français d’Arkedo sont surtout connus pour avoir revisité des concepts éculés tout en les remettant au goût du jour. On pense notamment à Nervous Brickdown ou encore Big Bang Mini sur Nintendo DS, mais ce qui est moins connu c’est que le studio a aussi sévit sur la scène indépendante en éditant quelques petits jeux, sous le nom très évocateur d’Arkedo Series.

arkedoseriesjumplogo.jpg

Saute mon bonhomme!

Autant dire que le premier jeu de cette série porte bien son nom, avec Jump! c’est de la plate-forme pure souche, de celle qu’on ne fait plus de nos jours. Une bonne dose de retro qui se ressent jusque dans les références bien dissimulées tout au long de l’aventure. On pense notamment à Super Mario Bros, ou encore à Rick Dangerous. Des clins d’œil qui sentent bon le déjà-vu, mais qui font tellement de bien à notre petit égo de joueur.

C’est donc sous les traits de Jumpboy qu’on se retrouve à devoir traverser une trentaine de niveaux. Cela peut paraitre court, et c’est bien le cas, mais il faut dire que cela dépend aussi de l’adresse de la personne qui aura la manette en main. Car Jump! joue la carte du retro jusqu’au bout, en ne donnant aucune chance de sauvegarder votre progression. Il va donc falloir s’armer de patience si on souhaite en voir le bout, surtout que ce ne sont les embûches qui manquent.

La plupart des tableaux sont assez petits et demanderont à peine deux ou trois minutes pour être terminé. De temps à autre l’objectif varie un peu, mais on vous demandera surtout de ramasser un certain nombre de bombes avant qu’elles s’explosent, ceci étant la condition requise pour ouvrir la porte de fin. Rien de bien compliqué, on est très loin de rencontrer des casse-têtes insurmontables ou qui feront travailler vos neurones. Même si de temps en temps, il va falloir trouver la petite astuce qui vous permettra d’avancer.

JUMP----02.jpg
 
JUMP----05.jpg

Difficile mais pas trop

Mais si Jump! n’a rien de bien sorcier, c’est avant tout votre patience qui va être mise à l’épreuve. Car quand on parle d’un jeu de plate-forme retro, même si on est loin de devoir calculer ses sauts aux pixels près, il faut tout de même faire preuve d’un peu de dextérité. Car les pièges ce n’est pas ce qui manque, avec des pics et autres chauve-souris qui ne manqueront pas de vous rappelez dans quelle galère vous avez mis les pieds. Le Game Over n’est jamais bien loin, et c’est tant mieux car chacune de vos morts sera récompensé par un trait d’humour, une petite phrase aléatoire qui n’hésitera pas à se moquer de vous.

Avec les trous sans fond, les sols qui se dérobent et les ennemis un peu trop attachants, on se trouve dans des mécanismes très classiques sans pour autant que cela soit choquant. On s’étonnera même parfois à perdre bêtement une vie car on a voulu ramasser le diamant caché dans un coin, alors que le score ne sert pratiquement à rien. Hormis dans quelques rares occasions, où il faudra avoir un certain pointage pour enclencher les bombes afin de pouvoir les ramasser. Des petits détails qui réveillent nos réflexes, tout en réussissant à nous esquisser un sourire.

En résumé

C’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes, un dicton qui colle à merveille à Arkedo, qui nous prouve encore une fois qu’il suffit de pas grand-chose pour faire un bon jeu. Simple et efficace, Jump! souffre tout de même du syndrome petit prix, avec une durée de vie très courte. Mais on peut toujours se rattraper avec un mode challenge bien pensé et qui rajoute un peu de piquant à l’ensemble. Sans prétention, cette première fournée de l’Arkedo Series joue avec notre fibre nostalgique et cela pour notre plus grand plaisir.

JUMP----03-copie-1.jpg
 
JUMP----05-copie-1.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fichi 1020 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte