Magazine Côté Femmes

La fille qui avait adopté la doublure de Rocco Siffredi

Par La Chose

La connasse au chien. Du grand art.

Parce qu’une blogueuse à chromosome XX se doit d’avoir un animal de compagnie dont la taille et le quotient intellectuel seront inversement proportionnels à son nombre de visiteuses quotidiennes.

Comme je te l’ai déjà expliqué, à la maison, on a un chien.
A la base, c’est un chien qui a un pédigrée, ça veut dire que quand tu le présentes à quelqu’un, ça te prend quinze minutes (j’ai connu un chat qui avait aussi un pédigrée, il s’appelait Vinicky de Béckévick du Taillay d’Armentières, ça donnait direct envie de le bourrer de coups de poings et de pendre sa propriétaire avec le cordon de son vibromasseur). Mon chien, donc, il a un nom à rallonge avec un affixe. Un affixe, c’est comme un préfixe ou un suffixe, c’est un truc grammatical chiant dont tout le monde a oublié la signification, mais qui te donne l’air de sortir de Louis Legrand  avec mention Très Bien et qui te permet de faire croire que tu as lu l’intégrale des Rougon-Macquart deux fois.
Comme on voulait pas trop s’embêter, on a baptisé notre chien Ted Bundy, rapport au fait qu’il est très séduisant et qu’il utilise ses charmes pour trahir la confiance qu’on a mise à l’intérieur de lui.
Ted Bundy, il a un regard très doux, une fourrure de peluche et un zguègue d’âne priapique, alors ça fait un mélange un peu bizarre. Et puis  il n’aime pas beaucoup obéir, sûrement à cause des hormones (c’est ma voisine Lilou qui dit ça, mais faut pas non plus prendre ses paroles pour argent comptant, elle a jamais réussi à dire « Braque de Weimar » et elle continue à appeler Ted Bundy  l’adorable Braquemart, alors bon).
Ce manque d’obéissance met parfois en péril notre crédibilité dans le quartier, par exemple quand Ted Bundy lève délibérément la patte pour se soulager sur la jambe de quelqu’un, ou qu’il course les petits enfants en aboyant avec sa grosse voix pour rigoler.
C’est pour ça que l’autre jour, juste après que Ted Bundy a pissé sur la soutane du Père Gontran et tenté de faire un cunnilingus à Sœur Solange (qui étaient venus frapper à ma porte pour me demander des sous pour la paroisse de Sainte-Fistule, mais je leur ai dit que j’avais déjà tout donné pour la צדקה et que j’étais fauchée), j’ai fini par accepter l’idée de Loutre, qui n’arrête pas de dire que Ted Bundy a besoin de cours d’éducation canine.

L’éducation canine, c’est un peu comme le life coaching: c’est quand quelqu’un qui a fait HEC, Sciences-Po, une école de manucure ou un CAP de couvreur décide de tout plaquer, de s’installer à son compte au fin fond de la Nièvre et de te demander de lui donner des sous en échange de tout plein de conseils sans lesquels toi ou ton chien (c’est selon) resterez des sous-merdes toute votre vie.
Dans notre bled, on a donc Garance, qui a un doctorat de psycho et un DESS d’ethnologie.

Garance, elle a dû en avoir marre de passer huit mois de l’année à étudier la couleur des plumes que les Yanomami se collent dans les fesses au fin fond de la Boca Grande. Aujourd’hui, elle donne des cours six jours sur sept à tous les propriétaires qui veulent améliorer l’obéissance de leurs chiens.
Chez Garance, il y a des grands prés pour faire faire des exercices d’obéissance aux chiens et des parcours d’agility (c’est comme les parcours Vita pour les humains, un genre de sentier avec des jeux pour hamsters tout du long). La plupart des maîtres qui emmènent leur clebs en thérapie chez Garance, c’est des maîtresses. Elles ont souvent des jack russel, des cockers ou des pinchers nains qui ont des noms très nobles, comme D’Artagnan, Paladin ou Prince Noir (c’est parce qu’elles ont trop lu de bouquins de la Bibliothèque Verte quand elles étaient petites filles, avec toutes ces histoires de chiens de traineaux qui sauvent des chercheurs d’or sociopathes dans le Grand Nord). Elles ne disent jamais de gros mots à leur chien et quand l’animal a fait quelque chose de pas trop con pendant le cours, elles se mettent à braire dans les aigus et à faire des lols en sautant sur place.

Evidemment, Loutre et moi, on leur arrive pas à la cheville. Quand il faut crier « couché! » en groupe, tous les chiens s’aplatissent servilement et Ted Bundy se barre ventre à terre à l’autre bout du champ pour visser sa truffe entre les fesses de l’agriculteur d’à côté. Quand on demande de s’asseoir, ils tapent tous leur cul par terre en même temps, sauf Ted Bundy, qui se précipite pour aller pisser sur la Mini Cooper toute neuve de Ségolène (c’est la maîtresse de Prince Noir, elle est très gentille mais elle ne nous aime pas beaucoup).
Garance,  elle fait tout ce qu’elle peut avec Ted Bundy, mais souvent elle termine la séance en sanglotant, c’est un peu gênant pour nous, surtout que Ted Bundy n’aime pas voir les gens pleurer, c’est un bon vivant de première bourre, du coup il se jette sur elle et il lui fourre son museau sous la jupe pour exprimer son amitié sincère et inconditionnelle. Alors Loutre gueule, Ségolène couine, D’Artagnan se fait pipi dessus et l’agriculteur d’à côté dit qu’il va aller chercher son fusil de chasse. Du coup, tout le monde dit qu’il faudrait castrer Ted Bundy, que ça le calmerait à tous les coups et puis qu’il serait forcément plus obéissant.

Moi, j’ai toujours essayé de faire comprendre aux gens que mon chien, c’est juste un disciple de Bakounine et qu’il faut lui laisser son libre-arbitre et aussi son zob hors-norme. Faut arrêter de croire tout ce qu’on raconte dans cette fameuse émission dont le générique se limite à trois accords de guitare gratouillés  par un manchot et sifflotés par un pigiste payé au SMIC, où on te raconte des jolies histoires de faons sauvés de la mort par des familles consanguines de la Sarthe et des amitiés trop belles entre des chats sauvages et des enfants trisomiques. Dans la vraie vie, les chiens font caca sur le perron des voisins et si tu te noyais devant eux, ils te sauteraient sur la gueule pour te faire couler plus vite.

Tiens, je vais conseiller à Garance de parler de ça au thérapeute qu’elle a commencé à consulter un peu après l’arrivée de Ted Bundy, je suis sûre que ça va aider.


Filed under: A propos du développement personnel et de la recherche du bonheur (c'est ça...)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


La Chose 1831 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte