Magazine Cinéma

Stars Wars III: la revanche des Sith (Blu-ray)

Par Clemiclem
Stars Wars III: la revanche des Sith (Blu-ray)
Séance brainstorming entre Georges Lucas et ses scénaristes avant le démarrage de l'épisode III
G. Lucas -"Bon les gars on a tissé au maximum avec les 2 premiers épisodes, on s'est fait un max de blé mais maintenant va falloir finir le travail et prouver au monde entier qu'il existe bel et bien des connexions entre l'ancienne et la nouvelle saga"
Scénaristes -"Pas de soucis on va torcher ça vite fait bien fait histoire de passer sur une nouvelle série à propos de survivants sur une île aux pouvoirs surnaturels"
G. Lucas -"M'en fous de votre sitcom du moment que vous me transformez le jeune Anakin en seigneur du mal le tout en moins de 2 heures!"
Ce dialogue résume finalement assez bien l'état d'esprit de cet épisode qui démarrait pourtant bien. Obiwan et Anakin partent secourir le chancelier pris en otage par l'ennemi. Après un combat de prés d'une demi-heure, le jeune Anakin sous la pression du chancelier tue le compte Dooku, ce qui est totalement en contradiction avec l'esprit des Jedi. Anakin nous montre alors sa nouvelle personnalité, celle d'un homme détruit par les échecs, esclave depuis toujours et incapable de venir en aide à ceux qu'il aime. La coupe est pleine ou du moins suffisamment pour qu'il se laisse tenter par le côté obscur de la force qui lui promet monts et merveilles...
Sur le plan visuel les progrés sont incontestables. Seules six années séparent la menace fantôme de la revanche des Sith mais les avancées en termes d'effets spéciaux sont justes remarquables. Les décors approximatifs de game boy sont devenus beaucoup plus fluides tous comme les combats au sabre laser. Le format Blu-ray accentue encore un plus ces contrastes avec des couleures vives et une fluidité qui frôle la perfection. C'est la première fois qu'on constate clairement la différence entre l'édition Blu-ray et ces prédécesseurs. La chute devrait être d'autant plus rude sur le passage à la "vieille trilogie"!
Mais revenons au film et surtout à l'histoire qui nous intéresse le plus! Pour être honnête, peu importent les combats et les attaques spatiales de cet épisode. On s'en fout un peu, on veut juste voir le moment où Anakin bascule totalement du côté obscur de la force pour devenir le légendaire Darth Vador. La dernière demi-heure du film devient extrêmement intense puisqu'on y voit la naissance de Luke et Laïa (façon élevage de lapins) et le renversement politique opéré par le chancelier et ce nouvel Anakin artificiel dont la seule respiration nous fascine.
Malgré la claque technologique que je vais prendre à revenir sur l'ancienne trilogie, je redeviendrai un gamin tout excité à l'idée de revoir un Yoda en peluche et d'entendre cette douce voix de Han Solo me chatouiller les oreilles. C'était le bon vieux temps! Nous verrons alors si le Blu-ray lui donne une nouvelle vie!
Extrait musical

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clemiclem 305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines