Magazine

Les primaires ont agacé l'UMP, merci le PS

Publié le 10 octobre 2011 par Fred Camino @elc95
Les primaires ont agacé l'UMP, merci le PS
Décidément l'UMP est en train de devenir n'importe quoi, le lendemain du premier tour des primaires le confirme.
Jean-Francois Copé, le futur lui-même sûrement désigné par la primaire UMP de 2017, se permet de débiter qu'il faut relativiser sur le nombre de 2 millions de votants dimanche, que cela ne représente que 4 français sur 100, que c'est un score intéressant mais sans plus. blabla blabla. Il oublie tout de même que ce n'était pas une élection nationale majeur mais un choix par vote pour le futur candidat socialiste à la présidentielle, et encore ce n'était que le premier tour, le taux de participation est plus que correct. J'ai presque hâte d'être en 2017 pour voir les résultats des primaires à la sauce Copé.
Xavier Bertrand, le comique en concurrence avec Copé n'est pas mieux dans ses annonces, le PS, d'après lui, n'est pas cohérent et est divisé, ben tiens, c'est pour cela que tout ces candidats se félicitent du succès de cette primaire. Rappeler les paroles de Montebourg sur l'ex-compagnon de Royal ou les affaires Guérini pour Aubry n'a aucun intérêt pour les votants, ils s'en souviennent très bien et s'en fichent.
Christian Estrosi lui croit que la primaire n'a concerné que quelques militants, on le savait pas près d'avoir un prix Nobel mais plus de 2 millions de personnes n'est pas rien.
Maintenant si ces gens là croient pouvoir semer la zizanie au PS avec leurs attaques à deux balles ils se trompent de stratégie, les primaires se sont passées dans une bonne ambiance avec une bonne organisation générale, s'il n'y avait pas eu des Eric Raoult pour mettre des bâtons dans les roues avec des locations de salles hors de prix  ça aurait été parfait, et surtout sans contestations des candidats bien qu'il y ait eu des rires et des larmes. En vérité, ces primaires réussies ont pourri la vie de Sarkozy et de sa clique ce week-end parce que, contrairement à l'UMP, le PS va très bien. Que l'UMP se mêle de ses problèmes, de son karichigate, de son affaire Bettencourt et du taux de popularité médiocre (sauf en Libye) du président à talonnettes.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fred Camino 589 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte