Magazine Entreprendre

ROI/Ergonomie = nos clients vont dire OUI

Publié le 25 février 2008 par Isabelle Gauthier
Pour faire suite au billet de Pierre Ulmer et enrichir notre argumentaire de l’ergonomie face au ROI, je soumets à votre attention les points suivants tirés de l’étude comparative de Jacob Nielsen.

Après comparaison de deux études, Jacob Nielsen arrive à l’observation suivante : le ROI lié à l’optimisation de ce qu’il appelle l’utilisabilité est en baisse.

Les résultats trouvés par Nielsen dans son étude comparative ne devraient pas nous étonner. Le monde du web à fait de gros progrès d’une manière générale grâce au respect d’un certain nombre de bonnes pratiques issues d’une vision centrée utilisateur. De plus en plus d’entreprises font appel à des ergonomes même si les budgets liés à l’ergonomie du web ou des intranets restent limités. Les bénéfices des refontes ergonomiques sont alors plus faibles qu’ils ne l’étaient il y a 6 ans mais toujours satisfaisants.

Mais que les ergonomes et autres « experts » de l’utilisabilité se rassurent: l’Ergonomie a encore quelques belles années devant elle. Voyons deux éléments à retenir et à utiliser pour convaincre nos clients de l'utilité de l'ergonomie :

Dans le cas d’une optimisation d’un Intranet :

Malgré une baisse significative, les bénéfices de frais de productivité liés à l’optimisation de l’ergonomie des intranets restent élevés. Les chiffres rapportés par Nielsen montrent que l’on passe de 14, 8 M $/an d’économie pour une entreprise de taille moyenne il y a 6 ans à 5, 4 M $/an. L’optimisation de l’ergonomie reste encore très intéressante pour l’entreprise au vu du rapport coût/gain.

Dans le cas d’un site e-business :

Pour accroître son business à travers un site web, une entreprise à plusieurs solutions : augmenter le nombre de visiteurs, augmenter le taux de transformation et/ou augmenter le taux de fidélisation de ses clients. Nielsen nous propose une formule du succès d'un site web fort intéressante:

B=V X C X L

B= Montant de business réalisé par le site V= Nombre de visiteurs uniques venant sur le site C=taux de conversion L=taux de fidélisation

Pour augmenter le montant de business réalisé il suffit donc d'augmenter un des facteurs de cette multiplication. La solution la moins onéreuse, pour le moment, est de miser sur une conception centrée utilisateur pour faire varier les différents facteurs

Une dépense de 10% du budget de développement améliorerait le taux de conversion de 83% , toujours selon Nielsen, il serait même possible de doubler ce même taux en montant l’investissement à 15%. Pour arriver au même résultat l’entreprise devrait doubler son budget publicitaire!

Si avec ça vos clients n'ont pas envie d'investir dans une refonte de leur site ou de leur intranet...

Jérémie Chaine
Jérémie Chaine
General
 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Isabelle Gauthier 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte