Magazine

La Scientologie : une religion ?

Publié le 25 février 2008 par Alex Ruben

La Scientologie est née de la continuité des travaux de L.Ron Hubbard (1911-1986), auteur d’un best seller, encore très populaire, « La Dianétique : Science moderne de la santé mentale » publié en 1950. La première Eglise fut établie en 1954, à Los Angeles et compte aujourd’hui quelques 7500 églises, missions et groupes répartis dans 163 pays et pas moins de 10 millions de paroissiens.

Définir une religion « Scientologie » vient du latin scio, qui signifie « connaître, savoir » et du grec logos qui veut dire « parole » ou « raison ». Le but de la Scientologie est de savoir, d’atteindre une totale certitude de son existence spirituelle et de sa relation avec l’Etre suprême. Elle est cependant unique par la pratique religieuse développée pour parvenir à cette certitude spirituelle. L’ensemble de ces pratiques constitue la technologie de la religion de Scientologie. Elle fournit une série d’étapes prévisibles qui permettent à une personne de s’élever vers des plans supérieurs de conscience spirituelle.

Les théologiens modernes admettent que la définition de religion doit être objective et ne peut reposer sur des concepts issus d’une tradition particulière mais doit être une « définition éthiquement neutre » selon Bryan Wilson, professeur émérite en sociologie de l’Université d’Oxford. Le danger est que les définitions individuelles s’inscrivent dans une expérience et un héritage religieux personnels. De telles approches ont été à l’origine des croisades, de l’inquisition espagnole, des massacres aux Pays-Bas, en Europe et se poursuivent encore de nos jours sous différentes formes.

Les définitions restrictives de la religion mènent à des formes plus ou moins violentes de discrimination et de violation des droits de l’homme, particulièrement à l’encontre des adeptes d’une religion nouvelle ou inconnue, facilement qualifiée de secte. C’est ainsi qu’une historienne des religions met en garde : « Une secte est une religion qui n’a pas l’aval du pouvoir politique. Il n’y a pas de différence de nature entre les sectes et les religions. Il n’y a qu’une différence au niveau de la reconnaissance du pouvoir politique. »

L’avis d’experts : une religion authentique Aujourd’hui, la majorité des experts en religion adoptent l’approche à trois facettes : la croyance au surnaturel ou « réalité ultime » qui transcende le monde physique, des pratiques pour entrer en contact avec cette réalité ultime et une communauté de croyants. De plus, cette approche satisfait aux lois internationales sur les droits de l’homme qui appellent les gouvernements à éviter les définitions discriminatoires.

Qu’il s’agisse de Bryan R. Wilson, de l’Université d’Oxford (Angleterre), de Darrol Bryant de l’ Université de Waterloo (Canada), de Régis Dericquebourg de l’Université Lille III (France), de Frank K. Flinn de l’Université de Washington (Saint Louis-Missouri), de Urbano Alonso Galan , théologien de l’Université grégorienne de Rome, tous véritables experts reconnaissent l’authenticité de la religion de Scientologie.

Reconnaissances officielles en Europe De nombreux tribunaux et services gouvernementaux en Europe (et dans le monde) ont maintes fois conclu que la Scientologie est une religion à part entière :

Commençant en février 1988 avec la reconnaissance par la Cour supérieure de Hambourg (Allemagne), il en fut de même dans plus de 40 affaires allemandes incluant la Cour Fédérale Administrative, le Tribunal Fédéral du Travail, le Tribunal Fiscal Fédéral, etc.

Enregistrée au Portugal, en avril 1988, comme association religieuse exempte de taxes, par le Ministère de la Justice, cela fut à nouveau confirmé en 2007.

Mars 1990, la Cour d’appel de Trento (Italie) reconnaît la nature religieuse de la Scientologie et cela fut confirmé à plusieurs reprises par des Cours fiscale, d’Appel et Cours suprêmes conduisant à son exemption d’impôts et de contrôle fiscal en 1997 et 2000.

En août 1995, une décision de la Cour administrative de Vienne (Autriche) puis de la Cour constitutionnelle, en 1996, reconnaissent la nature religieuse des services de l’Eglise de Scientologie.

Stockholm (Suède) en novembre 1999 reconnaît la Scientologie comme religion avec exemption de taxes et en mars 2000 la Commission Judiciaire Nationale l’étend à toute la Suède avec droit de célébrer les mariages.

La Hongrie, la Slovénie, la Croatie reconnaissent l’Eglise de Scientologie avec tous les droits et privilèges afférents de même que en Albanie, au Danemark, au Royaume-Uni et en Norvège.

En avril 2007, la Cour européenne des droits de l’homme reconnaît l’authenticité de la religion de Scientologie de Moscou et demande à la Russie sa réimmatriculation. C’est une décision de principe historique en matière de liberté de religion pour toute l’Europe et les Etats relevant de la compétence de la Cour.

La Cour nationale de Madrid, en octobre 2007, confirme la nature religieuse de la Scientologie et demande son immatriculation dans les Registres des associations religieuses du Ministère de la Justice (effectuée en décembre 2007).

Rendre à César ce qui est à César et … Urbano A. Galan, expert, écrit à propos de la Scientologie : « Pour celui qui connaît la philosophie et la religion, il n’y a pas là matière à polémique, mais l’on comprendra aisément que le manque de connaissances de l’ensemble du phénomène religieux et de la variété de ses manifestations éventuelles peut conduire, à tort, à des réactions hostiles et intransigeantes. » La Scientologie, développée par L. Ron Hubbard, peut rendre à l’homme sa liberté spirituelle, remplacer l’ignorance par la connaissance, les doutes par la certitude et la misère par le bonheur.

Information : www.scientology.org


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alex Ruben 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte